Nicola Lo Calzo - Lyannaj : pratiques d’alliance pour une nouvelle génération LGBT

Territoire : Paris / Ile-de-France
Chaque année, de nombreux.ses jeunes LGBT antillais.e.s et subsaharien.ne.s s’installent à Paris et en région parisienne pour vivre plus librement leur identité sexuelle ou de genre et fuir les stigmatisations, voire les persécutions dont iels peuvent être victimes dans leurs territoires d’origine. Ce reportage permettra de suivre la trajectoire de cette jeunesse pour documenter le vécu d’une minorité sexuelle et visible en se plongeant dans son quotidien pour dresser un portrait à la fois intime et collectif de cette nouvelle génération LGBT.
 

Nicola Lo Calzo est un photographe italien installé en France depuis 2006. À partir de son expérience de personne lgbtq+, sa pratique et sa recherche photographique documentaire interrogent les notions de patrimoine, mémoire et pouvoir. Les photographies de Nicola Lo Calzo donnent notamment à voir les interactions des groupes minorés avec leur environnement, leurs stratégies de survie et de résistance.

Il est lauréat d’une bourse du Cnap en 2018, nominé pour le Prix Élysée 2019-2020 et le prix Niépce 2020. En 2009, il est lauréat du prix SFR avec la série Inside Niger présentée la même année aux Rencontres d’Arles.

Depuis dix ans, il est engagé dans une recherche photographique documentaire au long cours, sur les sociétés postcoloniales et les mondes afro-diasporiques. Ce projet multi situé, intitulé « Cham », a connu et connaîtra encore des étapes en Afrique, en Europe, dans les Amériques et dans les Caraïbes.
Ses photographies font partie des collections nationales du CNAP, de la Bibliothèque Nationale de France, de la Lightwork collection à Syracuse New York, des Archives Alinari à Florence, de la Pinacoteca Civica à Monza, du Tropenmuseum à Amsterdam et de la collection J.P. Morgan à New York.

Les éditions L’Artière, Kehrer, André Frère et Alinari ont publié plusieurs livres de Nicola Lo Calzo : Binidittu (2021), Regla (2017), Obia (2015), Inside Niger (2012), et Morgante (2011). Il est un collaborateur régulier de la presse internationale, dont Le Monde (quotidien et magazine), The New Yorker, The New York Times, Internazionale, The Guardian.

À partir de 2020, Lo Calzo est enseignant-doctorant à l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy (ENSAPC) dans le cadre de son projet doctoral au sein de la Graduate School Humanities, Creation, Heritage.

 

Accéder au site du photographe