Romain Laurendeau - La longue route de sable

Territoires : Métropole
Ce projet consiste en la transposition française et contemporaine du périple de l’écrivain Pier Paolo Pasolini qui durant l’été 1959 réalisa un tour complet des plages italiennes tel un envoyé spécial pour le compte d’un magazine à grand tirage, Successo. Le texte sera ensuite publié dans un livre La longue route du sable. Dans les pas de Pasolini et dans la tradition de l’errance photographique, il s’agira de longer les littoraux, de ceux du Nord à la méditerranée, pour porter un regard intime et sensible sur les Français, leurs habitudes de voyage et de tourisme en ces temps marqués par les crises et les mutations.
 
© Adlène Meddi

Après une formation dans une école de photographie, Romain Laurendeau contracte un kératocône, une maladie qui déforme progressivement ses cornées. Durant ces années de maladie, il explore l’intime, à travers des séries introspectives nourries par ses doutes. En 2009, une greffe de cornée lui sauve la vue. Cette renaissance le mène spontanément vers l’ailleurs, le voyage, pour documenter la condition humaine sous tous ces aspects.

Son questionnement perpétuel sur l’humain et le monde, l’amène au Sénégal, en Palestine, mais surtout en Algérie où il est directement confronté à la souffrance d’une population soumise à des enjeux qui dépassent largement son contrôle.

Dans sa quête d’universalité, il développe naturellement une approche d’immersion en partageant pendant des mois le quotidien de ses sujets. Ces photographies prises sur le long terme constituent le cœur de sa démarche. Au travers des instants suspendus de la vie quotidienne, il porte un regard à hauteur d’homme sur des problématiques parfois complexes, au plus près de leurs réalités.

Son travail a reçu de nombreux prix dont celui de la meilleur histoire de l’année du  World Press Photo 2020.

 

Accéder au site de la photographe