Sandra Rocha - Reine d’un jour

Territoire : France métropolitaine
Pendant plusieurs mois, avec l’aide de travailleurs sociaux, dans les rues de France et dans des institutions, ce projet mettra en avant des femmes en situation de grande précarité. 
 
Née en 1974 aux Açores, Sandra Rocha vit à Paris depuis septembre 2013. 
Elle se professionnalise travaillant dans le quotidien lisboète ACapital où elle est photojournaliste pendant 4 ans.  En 2003 elle reprendre ses études supérieures qui aboutira par l’obtention en 2009 d’un master en histoire de l’art et, la même année, cofonde Kameraphoto (2003-2012), le premier collectif de photographes portugais.
En 2005 Sandra Rocha est distinguée avec le Grand prix national portugais de photojournalisme, VISÃO/BES présidé par Ian Berry, fait toujours inédit pour une femme au Portugal. 
En 2008, elle est sélectionnée pour intégrer le groupe Créativité et création artistique de la Fondation Calouste Gulbenkian où elle croise des tuteurs renommées comme Timm Rautert, Lynne Cohen, Olivier Richon, David Campany,… 
Après une auto édition en 2014, Sandra a publié deux livres aux Éditions Loco.
Son projet Waterline, initié en 2010, traite de la dramatique thématique de l’immigration clandestine maritime aux frontières de l’espace européen, a reçu en 2019 le soutien à la photographie documentaire contemporaine du CNAP. 
Enfin, Sandra Rocha intègre le livre de Michel Poivert, 50 ans de la Photographie Française et son projet plus récent, Le moindre souffle qui était exposé au CPIF en 2021 sera dans Paris, à la galerie Les Filles du Calvaire en juillet 2022.