Événements et culture

Séminaire Sound Studies

 

Séminaire

Tandis que les écrans - ordinateurs, smartphones, consoles, etc. - accaparent une place croissante de notre temps libre et de notre attention, quelle place occupe l’écoute dans notre rapport au monde ? Ou plutôt, le monde qui nous environne s’appréhende t-il différemment, dès lors que nous l’écoutons ? Que nous disent par exemple du dérèglement climatique le coassement des grenouilles vertes ? Pourquoi l’aboiement d’un chien est-il perçu aujourd’hui comme plus insupportable qu’un flot de circulation automobile en contexte urbain ? Le son d’un Stradivarius est-il objectivement supérieur à la sonorité d’un violon en carbone fabriqué à l’aide d’une imprimante 3D ? La voix synthétique d’un robot nous confronte t-elle à de nouvelles formes d’interactions avec les non-humains ? Car à y bien regarder – ou à y bien entendre ! - des phénomènes aussi divers que l’industrialisation et l’urbanisation, les politiques raciales ou de genre, le post-colonialisme, l’écologie environnementale, les rapports de classe, la montée en puissance de l’Intelligence Artificielle, etc. s’inscrivent dans un ensemble où la diversité des expressions sonores constituent autant d’empreintes possibles du social.
En prenant appui sur les archives sonores de la BnF et sur des interventions de spécialistes et de passionnés des sons, ce séminaire mensuel dédié aux Sound Studies entreprend de revisiter le monde à partir de son écoute.

vendredi 19 janvier 2018 18h30-20h00

Ecouter le monde, penser le sonore : une introduction aux Sound Studies

Par Philippe Le Guern (Université de Nantes) et Pascal Cordereix (BnF)

« Si je devais définir les sound studies en une phrase, je dirais que le son offre des voies d’accès alternatives à des problématiques centrales qui animent la réflexion en sciences humaines et sociales (…) Tel est l’espoir que je place dans les sound studies : qu’elles traitent toujours de grandes questions historiques, philosophiques et politiques » (Jonathan Sterne », Poli, N° 11, 2015, p. 110). Que se passe t-il si nous fermons un instant les yeux et décidons de percevoir et penser le monde à partir de l’oreille, et non plus seulement à partir de l’articulation entre le ce corps tout à la fois voyant et visible qu’évoque Merleau-Ponty dans L’oeil et l’Esprit ? Le monde, ou la conscience que nous en avons, prend t-il des allures nouvelles, inattendues, dès lors que nous le saisissons par l’ouïe ? Ce sont de telles questions qu’affrontent aujourd’hui les sound studies, moins en important de nouveaux objets ou paradigmes dans le champ scientifique qu’en repensant à nouveaux frais les phénomènes historiques, politiques, anthropologiques et philosophiques touchant au pouvoir, aux normes et à l’ordre social, au passé et à l’histoire.
Dans cette communication introductive au séminaire mensuel Sound Studies qui se tient à la BnF, Philippe Le Guern et Pascal Cordereix présenteront les apports et les enjeux des études sonores tout en soulignant la richesse des fonds constitués à la BnF sur ce thème et leurs usages possibles.

   

jeudi 11 janvier 2018

Écouter la page

Partagez