Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Événements et culture

Le génocide au Rwanda

Jean-Pierre Chrétien

Cycle Histoire : guerres civiles

Conférence du 10 janvier 2006

Vous avez désactivé javascript ou vous n'avez pas le plugin Flash Player. Pour voir la vidéo, veuillez activer javascript dans les préférence de votre navigateur ou télécharger la dernière version de Flash Player sur le site d'Adobe

66 min

Écouter la conférence :

Résumé

Les livres, études, essais, témoignages et conférences sont nombreux sur le sujet du génocide rwandais. Depuis 1994, plus d’une centaine de livres ont été publiés. Essayer de saisir les raisons d’une telle barbarie a été manifestement le projet de recherche de nombreux professeurs et historiens.
Jean-Pierre Chrétien propose une lecture du génocide rwandais par l’étude à la fois du contexte géopolitique de l’époque mais aussi des différents moyens mis en œuvre dans les médias et le monde politique pour activer la montée du racisme dans les populations. Sa thèse, partagée par certains historiens et journalistes, sous-tend que le génocide a eu une véritable préparation en amont et n’a donc pas surgi au lendemain de l’assassinat du président rwandais. Les médias, forts de leur pouvoir de persuasion et aidés par certaines personnes politiques, sont en première ligne de cette stratégie génocidaire. Par exemple, le très puissant parti Hutus Power diffusait, avant les massacres et même pendant, des messages d’une violence inouïe sur la Radio des Mille Collines.
De 1990 à 1994, le pays n’a cessé de basculer entre une logique de paix et une logique de guerre. Les différentes tentatives de résoudre les problèmes économiques mais surtout politiques ont toutes avortées et l’assassinat du président Juvénal Habyarimana, le 6 avril 1994, a laissé une place béante aux mouvements extrémistes Hutus. La suite de l’Histoire est connue : massacres, exode, délations ont été le quotidien d’une population en proie à une sauvagerie terrible. La complicité occidentale, thème abordé par Chrétien, est un sujet tabou dans les instances internationales et jusqu’à nos jours ce génocide, qui a fait plus de 800 000 morts en l’espace de trois mois, reste une cicatrice encore ouverte dans l’esprit des Rwandais.

En partenariat avec le magazine L'Histoire

jeudi 24 février 2011

Écouter la page

Voir aussi

Bibliographie

Ouvrages cités :

  • Aucun témoin ne doit survivre : le génocide au Rwanda, élaboré par la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme et Human Right Watch, Paris, éditions Karthala, 1999.
  • Rwanda, Death, Despair and Defiance, élaboré par African Rights, Londres, Septembre 1994 - 2e édition parue en août 1995
  • Rwanda : un génocide oublié ? : un procès pour mémoire, Laure de Vulpian, Paris, éditions Complexe, 2004.
  • L’état criminel, Yves Ternon, Paris, éditions du Seuil, 1998.
  • Purifier et détruire : usages politiques des massacres et génocides, Jacques Sémelin, Paris, éditions du Seuil, 2005.
  • Le crime et la mémoire, Alfred Grosser, Paris, éditions Flammarion, 1999.
  • Rwanda, mémoire d’un génocide, Michel Buhrer, Paris, éditions le Cherche-Midi, 2005.
  • Rwanda 1994 : les politiques du génocide à Butare, André Guichaoua, Paris, éditions Karthala, 2005.
  • Une saison de machettes, Jean Hatzfeld, Paris, éditions du Seuil, 2003.

Jean-Pierre Chrétien :

  • Rwanda : Les médias du génocide, Paris, éditions Karthala, 2000.
  • Le défi de l’ethnisme : Rwanda et Burundi 1990-1996, Paris, éditions Karthala, 1997.
Partagez