Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Événements et culture

Vogue : l'aventure d'une maison de disques

Exposition

  • Logo des Disques Vogue dessiné par Sonia Delaunay, 1972. © L&M SERVICES B.V The Hague 2011/05/22 © Sony Music / BnF, département de l’Audiovisuel

    Logo des Disques Vogue dessiné par Sonia Delaunay, 1972.

  • Informations pratiques

  • Site François-Mitterrand

    Plan d’accès au site F.-Mitterrand [fichier .pdf – 1830 Ko – 03/01/14 – 1 p.]

    Entrée libre

    du mardi au samedi de 9h à 20h
    dimanche de 13h à 19h
    lundi de 14h à 20h
    fermé les jours fériés

du 18 septembre 2011 au 13 novembre 2011 François-Mitterrand / Allée Julien Cain

Fondé en 1947 par trois collectionneurs, Léon Cabat, Charles Delaunay et Albert Ferreri, le label Vogue se consacre d’abord au jazz. Sidney Bechet est la première vedette d’un catalogue qui s’étoffe rapidement — Dizzy Gillespie, Roy Eldridge, Gerry Mulligan, Claude Luter — et s’ouvre à la musique classique. Au début des années 60, en pleine déferlante yé-yé, Vogue sort les premiers disques de Johnny Hallyday, de Jacques Dutronc et de Françoise Hardy.
Le label fait preuve d’éclectisme, soutenant aussi bien Pierre Perret, Marc Ogeret, Colette Renard, que des artistes internationaux : Petula Clark, Frank Sinatra, Sammy Davis Jr., Dionne Warwick. La maison, implantée à Villetaneuse, assure l’enregistrement, le pressage et la distribution, et diffuse des labels étrangers, comme ceux des Kinks ou des Doors.
Au tournant des années 70, la pop se cherche un son nouveau. Vogue lance le Système Crapoutchik, les Martin Circus, puis La Révolution française, ancêtre de l’opéra rock hexagonal. Vogue déploie sur les cinq continents un large spectre sonore, des collections ethnologiques du musée de l’Homme au théâtre enregistré, de la Motown à Abba, du classique à l’accordéon.
Dans les années 80, malgré une concurrence féroce, le label, fidèle à sa vocation, signe les nouveaux talents du rap et du hip-hop : Grandmaster Flash, Sugarhill Gang. Durant toute son histoire, Vogue a accompagné les supports et formats successifs, 78 tours, vinyles, K7 audio. L’arrivée du CD sonne la fin de la maison de disques qui n’a pas les ressources financières pour adapter son appareil de production au nouveau support optique.

Une exposition réalisée en partenariat avec l’association Zebrock, sur une idée originale d’Edgard Garcia, directeur de l’association. Retrouvez également le label Vogue à la mairie de Villetaneuse du 10 septembre au 15 octobre 2011.
En partenariat avec Paris Première.

En partenariat avec

Logo de la mairie de Villetaneuse Logo de Zebrock

jeudi 13 octobre 2011

Écouter la page

Partagez