Événements et culture

Colloque international

 

Colloque

La Bibliothèque nationale de France célèbre le patrimoine sonore japonais conservé dans ses collections grâce à un colloque international organisé le 25 janvier prochain, sous le haut patronage de l’ambassade du Japon à Paris et dans le cadre de la saison culturelle « Japonismes 2018 ». Cet événement témoigne, après la mise en ligne du portail France-Japon et la numérisation de 55 globes de la Bibliothèque par l’entreprise japonaise Dai Nippon Printing Co., de la vitalité des liens noués entre la BnF et le Japon.

Cet événement est organisé par :
la Bibliothèque nationale de France (BnF);
le Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL), ;
le Centre de Recherche sur les Civilisations d’Asie Orientale (CRCAO)
et, le Centre d’Etudes Japonaises (CEJ), Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).

Sous le haut patronage de l'Ambassade du Japon en France et dans le cadre du programme « Japonismes 2018 ».

vendredi 25 janvier 2019 09h30-19h30

Mémoire sonore du Japon : le disque, la musique et la langue

Programme

Matinée

9h30-10h10
Café de bienvenue musical « japonismes » : Clara Wartelle (violon), Seiko Suzuki (shô)

10h10-10h30
Ouverture du colloque : M. le Secrétaire aux affaires culturelles de l’ambassade du Japon en France

I : Les archives entre la langue et la musique (Gabriel Bergounioux, Université d’Orléans)

10h30
Takehiko Maruyama (Université Senshû/NINJAL)
« Diachronic change in spoken Japanese in the 20th century » (en anglais)

11h
Yasuyuki Shimizu (Université féminine du Japon)
« On the Japanese Sound Resources Recorded at Musée de la parole in the 1920s » (en anglais)

11h30
Seiko Suzuki (Université Paris Diderot/CRCAO)
« Entre les paroles et le chant : la revendication de la voix dans les années 1960 et 1970 »

Après-midi

II : Archives sonores et musique japonaise à l’époque moderne/contemporaine (Marc Battier, Université Paris-Sorbonne)


14h
Clara Wartelle (Inalco/CEJ)
« L'évolution de la culture de l'enfance suite au phénomène des chants pour enfants enregistrés »

14h30
Jeremy Corral (Inalco/CEJ)
« Les débuts de la musique électroacoustique japonaise et ses archives sonores »

15h
Chiharu Chûjô (IETT/Jean Moulin Lyon III)
« Une approche de la question du genre du Vocaloïde et de la société japonaise contemporaine »

15 h 30 Pause avec gâteaux "japonismes"

15h50
III : 160 ans de japonisme musical (Midori Hirose, Université Paris Diderot/CRCAO)


15h50
Véronique Brindeau (Inalco/CEJ)
« Mémoire du japonisme chez Tôru Takemitsu »

16h20
Asako Shiraishi (Université féminine de Nagoya)
« Henri Gil-Marchex (1894–1970), ses œuvres et le japonisme »

16h50 Satsuki Inoue (Université des arts d’Aichi)
« Sada Yakko, Puccini ou le japonisme dans la musique »

17h20 Clôture : Tomoaki Shimaine, vice-président de la Maison de la culture du Japon à Paris, directeur général adjoint du bureau en France pour « Japonismes 2018 »

17h45 Illustration musicale : Asako Shiraishi (piano), Mieko Kamiya (chant) : pièces de Henri Gil-Marchex

18h30-19h30 Vin d’honneur et fromage apéritif « japonismes » par Yuri Inuta

Vidéos

Extrait de Nihon ongaku shi [Histoire de la musique japonaise] (1934)

L'album Nihon ongaku shi (Histoire de la musique japonaise) publiée par la Columbia japonaise en 1934, est une véritable somme des musiques savantes japonaises.

Extrait de Musik des Orients (1928) : Shinnai « Sakitori Senryonbori » / flûte japonaise

Les années 1930 voient l’arrivée sur le marché du disque, d’anthologies sonores à haute valeur scientifique. C’est le cas de l’album Musik des Orients, qui, sous la direction de l’éditeur Carl Lindström publie dès 1928 les enregistrements produits par l’ethnomusicologue Erich von Hornbostel dans le cadre des Phonogrammarchiv de Berlin.

jeudi 27 décembre 2018

Partagez