Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Accès dédiés

Sélection de dons récents

Quelques exemples parmi les dons faits à la BnF au cours des dernières années.

Sélection de dons faits à la BnF en 2009

Fonds Jean Rouch

Dons de Mme Jocelyne Rouch, de Damouré Zika et du Comité du film ethnographique. 2008 et 2009. Département des Manuscrits

Jean Rouch © Creative Commons. Flickr Festival de Cine Africano de Córdoba

Jean Rouch

Le fonds regroupe les archives des missions de Jean Rouch, de ses enquêtes sur les phénomènes migratoires en Afrique sub-saharienne, de son activité de cinéaste ainsi que les archives du Comité du film ethnographique. Une importante collection iconographique est également représentée documentant la vie et l’œuvre de Rouch des années 1930 à sa mort. Une abondante correspondance complète cet ensemble. Un fonds de bandes sonores est conservé au département de l’Audiovisuel de la BnF.

Voir aussi

l’article de Chroniques, le magazine de la BnF, novembre - décembre 2009 [fichier .pdf – 1068 Ko – 15/05/14 – 1 p.]

Correspondance de Michel Butor

Don de l'auteur.  2009. Département des Manuscrits

Avec les versements successifs de 1993, 2000, 2004 et ce nouvel apport des lettres reçues de 2004 à 2008, ce sont cent soixante boîtes d’archives épistolaires qui constituent désormais la « Correspondance Michel Butor », et éclairent le parcours de l’écrivain, mais aussi l’histoire littéraire et artistique de ces soixante dernières années.

Archives vivantes de Pierre Guyotat

Dons de l'auteur. 2008 et 2009. Département des Manuscrits

Pierre Guyotat et Guillaume Fau, conservateur chargé du fonds, au département des Manuscrits, en 2004. Photo David Paul Carr / BnF

Pierre Guyotat et Guillaume Fau, conservateur chargé du fonds, au département des Manuscrits, en 2004

En complément du don de ses papiers effectué en 2004, Pierre Guyotat a fait don des dossiers de Coma, Formation et Arrière-fond (notes, versions successives des sorties de traitement de texte, épreuves corrigées), de documentation relative à ces trois ouvrages, à leur exploitation et à leur réception, ainsi que de ses fichiers électroniques de travail.

Mevlânâ Djelal ed-Dîn Rûmî. Mathnavi. Turquie, 1646

Don de M. Henri Schiller. 2009. Département des Manuscrits

Le Mathnavi. Djelal ed-Din Rûmi. © BnF | Département des Manuscrits

Le Mathnavi. Djelal ed-Din Rûmi

Ce précieux manuscrit contient les six livres du Mathnavi de Rûmi (Balkh, 1207 – Konya, 1273), fondateur de la confrérie des derviches tourneurs, connu surtout comme auteur des Rubâi’yât (Quatrains). Le poème de plus de 40 000 vers, mêlant réflexions philosophiques et mystiques, fables et anecdotes, prône le principe cher aux soufis de l’anéantissement du moi dans l’extase de l’amour divin.

Voir aussi

l’article de Chroniques, le magazine de la BnF, janvier-février 2010 [fichier .pdf – 263 Ko – 15/05/14 – 1 p.]

Carte de l'Amérique du Nord adaptée à l'usage d'un aveugle

Don de Mme Mireille Duhen. 2009. Département des Cartes et plans

Carte de l´Amérique du Nord adaptée à l´usage d´un aveugle. XIXe siècle.

Carte de l'Amérique du Nord adaptée à l'usage d'un aveugle. XIXe siècle.

Cette carte, publiée avant 1846, est extraite d'un atlas imprimé. Les frontières, fleuves, montagnes et villes y sont matérialisés par divers types de coutures et de clous.

Les premières « cartes sensibles » sont attestées d’après divers témoignages écrits, notamment les Additions à la Lettre sur les aveugles de Diderot (1782), depuis la fin du XVIIIe siècle. C’étaient des cartes faites sur mesure pour des enfants de notables. Plus tard, parallèlement à l’invention du braille, diverses tentatives de production en série seront conduites, notamment celles de Victor Laas d’Aguen vers 1850 ou Martin Kunz au début du XXe siècle. Prendre la mesure de sa place dans l’espace, proche ou lointain, est essentiel pour un aveugle.

Scénario du film d'Abel Gance, J'accuse

Don de Mme Nelly Kaplan. 2009. Département des Arts du spectacle

Les gueules cassées ayant accepté de figurer dansle film J’accuse d’Abel Gance, 1937. © Photo L. Mirkine

Les gueules cassées ayant accepté de figurer dansle film J’accuse d’Abel Gance, 1937.

La romancière et rélisatrice Nelly Kaplan a donné à la BnF le scénario du film J'accuse, d'Abel Gance. Ce scénario correspond à la version sonore du film, de 1938. Comportant 165 pages et 351 séquences, il a été abondamment annoté et corrigé par Abel Gance lui-même.
Tourné d’abord dans une version muette en 1919, suite au choc de la première guerre mondiale, J’accuse met en scène la résurrection des soldats tombés au champ d’honneur, qui viennent réclamer des comptes aux survivants. En 1937, Abel Gance, pressentant les désastres et les hécatombes toutes proches, fait une adaptation sonore de son film, véritable manifeste pacifiste et magnifique démonstration de ses talents de cinéaste.
Ce document complète le fonds Abel Gance du département des Arts du spectacle, riche de nombreux scénarios, de carnets, de lettres, de notes, et de photographies sur toute la carrière du cinéaste.

Voir aussi

l’article de Chroniques, le magazine de la BnF, janvier-février 2010 [fichier .pdf – 274 Ko – 15/05/14 – 1 p.]

lundi 19 mai 2014

Écouter la page

Voir aussi

Rapport d’activité 2009 : dons, legs, donations [fichier .pdf – 104 Ko – 03/01/11]
Partagez