Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

La BnF

Bibliothèque de l'Arsenal

Entrée de la Bibliothèque de l'Arsenal © Éric Sempé / BnF
La bibliothèque de l'Arsenal située dans le quartier de la Bastille, est l'ancienne résidence des grands maîtres de l'artillerie. Antoine-René d'Argenson, marquis de Paulmy, qui occupa cette charge au milieu du XVIIIe siècle, constitua à l'Arsenal une vaste collection encyclopédique de livres, de manuscrits, et d'estampes ouverte aux savants et gens de lettres.

Confisquée à la Révolution, devenue bibliothèque publique en 1797, la bibliothèque de l'Arsenal fut rattachée à la Bibliothèque nationale en 1934.

Les collections


Cliquez sur les images pour les agrandir

La bibliothèque de l’Arsenal marque aujourd’hui dans ses collections une prédilection pour la littérature française du XVIe au XIXe siècle et l’histoire du livre. Elle se signale également par des fonds spécifiques en histoire, comme celui des mazarinades ou des archives de la Bastille.

En savoir plus

sur l’histoire de la bibliothèque et les collections conservées à la Bibliothèque de l'Arsenal

L'architecture

Détail du décor du Cabinet des femmes fortes. Appartements La Meilleraye. Charles Poerson (1609-1667)

Détail du décor du Cabinet des femmes fortes. Appartements La Meilleraye. Charles Poerson (1609-1667)

Le premier bâtiment de l'Arsenal est élevé sur un terrain qui appartenait au couvent des Célestins, dont l'emplacement est maintenant occupé par la caserne de la Garde républicaine. Il s'appuyait sur le rempart de Charles V, qui lui même longeait un bras de la Seine. C'est l'origine de sa forme allongée.

Des premières constructions, il reste la façade donnant sur la rue de Sully, élevée au XVIIe siècle, mais reconstruite par Théodore Labrouste au XIXe siècle. À l'intérieur du bâtiment, le cabinet La Meilleraye, splendide appartement peint vers 1640, témoigne de l'époque où il était habité par le Grand maître de l'artillerie, important personnage placé à la tête de l'Arsenal de Paris, vaste ensemble de bâtiments s'étendant jusqu'à la Bastille.

Au XVIIIe siècle, un nouveau bâtiment est ajouté du côté de la Seine par l'architecte Boffrand. Mieux conservé, il présente encore une décoration dans sa partie supérieure, et, à l'intérieur, de précieuses boiseries.

Alors que le bâtiment est transformé en bibliothèque publique à la Révolution, des salles de lecture et des magasins de livres sont aménagés au cours du XIXe siècle. Deux pavillons sont élevés aux extrémités Est et Ouest, y compris la façade actuelle donnant sur la vaste esplanade située place Teilhard de Chardin. Le bras de la Seine est comblé en 1843 : c'est l'actuel boulevard Morland.

Au XXe siècle, le bâtiment fait l'objet de plusieurs modifications intérieures, et, plus récemment, à l'extérieur, d'une restauration complète du clos et du couvert (2010-2012).

Cliquez sur les images pour les agrandir

Photographie : Justin Creedy-Smith / BnF Photographie : David Paul Carr / BnF Photographie : Justin Creedy-Smith / BnF Photographie : Béatrice Lucchese / BnF Photographie : Alain Goustard / BnF Photographie : Alain Goustard / BnF Photographie : Alain Goustard / BnF Photographie : Justin Creedy-Smith / BnF Photographie : David Paul Carr / BnF Photographie : Pascal Lafay / BnF Photographie : Pascal Lafay / BnF Photographie : Pascal Lafay / BnF

La restauration du salon de Musique

Détail du décor du Salon de Musique de la Bibliothèque de l´Arsenal

Détail du décor du Salon de Musique de la Bibliothèque de l'Arsenal

Le plus majestueux  des salons de l’Arsenal, le salon de Musique, a été restauré en 2008 à l’initiative et grâce au mécénat du World Monuments Fund.

Situé au premier étage de l’hôtel particulier construit par l’architecte Germain Boffrand pour le duc du Maine, ce salon conserve un ensemble de lambris d’une qualité exceptionnelle. Il doit son nom aux attributs musicaux qui ornent sa partie supérieure. Il comporte également un ensemble de quatre trumeaux en grisaille représentant les saisons et reproduisant les bas reliefs de la fontaine de Grenelle à Paris.

En savoir plus

Dossier de presse [fichier .pdf – 1901 Ko – 02/10/08 – 8 p.]

Maison des illustres

Portrait de Charles Nodier, d´après Charles Franque. Copie par Tony Robert-Fleury.

Portrait de Charles Nodier, d'après Charles Franque. Copie par Tony Robert-Fleury.

En 2012, le ministère de la Culture et de la Communication a attribué le label Maisons des Illustres à la Bibliothèque de l'Arsenal.

Ce label signale au public 171 lieux qui conservent et transmettent la mémoire des acteurs politiques, religieux, industriels, scientifiques et artistiques qui les ont habitées.

Les salons de la Bibliothèque de l’Arsenal, dont l’origine remonte aux XVIIe et XVIIIe siècles,  ont abrité les soirées littéraires de Madame de Genlis et de Charles Nodier.

vendredi 14 novembre 2014

Écouter la page

Voir aussi

Détail du décor du Salon de musique de la Bibliothèque de l'Arsenal
Visite
Parcours découverte de la Bibliothèque de l’Arsenal

Visite de la Bibliothèque située dans l'ancien arsenal de Paris et qui a conservé de nombreux décors anciens.
Partagez