Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Pour les professionnels

Les nouveaux visages du patrimoine

Actes des 15e journées des pôles associés et de la coopération
Jeudi 2 et vendredi 3 octobre 2014
Opéra-comédie de Montpellier

Co-organisées avec les membres du Pôle associé régional Languedoc-Roussillon (communauté d’agglomération de Montpellier, Conseil régional du Languedoc-Roussillon, Direction régionale des affaires culturelles Languedoc-Roussillon et Languedoc-Roussillon livre et lecture).
Visuel des 15<sup>e</sup> journées des Pôles associés et de la Coopération
À travers les réalisations du pôle associé régional Languedoc-Roussillon, ce sont ainsi les usages savants, ludiques et créatifs du patrimoine qui sont mis à l’honneur, notamment avec la bibliographie régionale, la presse ancienne et le feuilleton littéraire. C’est d’un patrimoine renouvelé, retrouvé, qu’il est également question avec la valorisation des langues de France, sous ses deux formes écrite et orale. Enfin, les initiatives publiques de numérisation d’archives personnelles de la Guerre de 1914-1918, la constitution d’une mémoire locale et régionale par la collecte de l’Internet, et le processus de patrimonialisation des jeux-vidéo posent ensemble la question d’un patrimoine qui ne va pas de soi. Ces deux journées ont été par ailleurs l’occasion de répondre à l’interrogation sur les données ouvertes : quelles promesses en bibliothèque ?, de dresser un point d’actualité sur la coopération à la BnF, sur les bibliothèques du réseau de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et celles qui relèvent du ministère de la Culture et de la Communication.

Ont été aussi proposés en option aux participants trois ateliers thématiques et la visite de la médiathèque centrale Emile Zola de Montpellier agglomération.

Jeudi 2 octobre 2014

Visite de la médiathèque centrale Emile Zola de Montpellier,

incluant une démonstration de l’accès aux archives de l’Internet de la BnF et la consultation des archives de l’INA

Les archives de l’internet autorisées dans 26 bibliothèques en région
Grâce à un arrêté du ministère de la Culture et de la Communication du 16 septembre 2014, la consultation des archives du web jusque là réservée à la BnF, est désormais autorisée dans les 26 bibliothèques de dépôt légal imprimeur en France. Depuis le 11 octobre, la médiathèque Émile Zola de Montpellier Agglomération propose ce nouveau service d’accès à distance aux collections du dépôt légal de l’internet. Les chercheurs pourront y consulter l'ensemble de la collection des archives de l'internet, et notamment les fichiers PDF de quotidiens de la presse régionale, comme "Le Midi libre" ou "L’Indépendant". Ce nouveau dispositif d’accès à distance sera disponible dans les prochains mois à la Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg et à la Bibliothèque municipale de Nancy. Il sera progressivement installé dans huit bibliothèques en 2015 et quinze en 2016, suivant les objectifs du contrat de performance 2014-2016 de la BnF.

Atelier 1 : Réutiliser les métadonnées de la BnF

Caroline Demessence, BnF/département de l’Information bibliographique et numérique et Véronique Falconnet, BnF/département de la Coopération

Ont été abordés les points suivants :
  • les produits bibliographiques de la BnF : usages et services (OAI, Z39-50)
  • le Catalogue collectif de France, outil national de signalement
Télécharger
Consulter

Logo de la BnF
Nouveautés et perspectives sur les usages des données de la BnF
Journée sur la récupération des métadonnées de la BnF
7 novembre 2014Captation vidéo

Atelier 2 : Coopérer avec Gallica

Arnaud Dhermy, Guillaume Godet, Louis Jaubertie et Mélanie Leroy-Terquem, BnF/département de la Coopération

Ont été abordés les points suivants :
  • les différentes modalités de référencement des documents numériques des bibliothèques françaises dans Gallica : interopérabilité OAI, intégration de fichiers, numérisation par la BnF.
  • la réutilisation des documents de Gallica
  • la valorisation éditoriale et l’organisation des contenus (Les Essentiels, l’accès par régions à la presse et aux cartes...)
Télécharger

Coopérer avec Gallica (atelier 2) [fichier .pdf – 6593 Ko – 05/01/15 – 31 p.]

Atelier 3 : Réaliser un jeu vidéo à partir de la presse ancienne

Adeline Bouilloux-Foilleret, société Adaka, Stéphane Capo et Franck Aboulker, société Assoria

Ont été abordés les points suivants :
  • qu’est-ce qu’un serious game ?
  • approche vidéo-ludique du patrimoine écrit numérisé retour d’expérience sur la réalisation, par les sociétés Adaka et Assoria, d’un serious game sur la presse ancienne numérisée dans le cadre du projet « Chroniques retrouvées du Midi »
Télécharger

Réaliser un jeu vidéo à partir de la presse ancienne (atelier 3) [fichier .pdf – 167 Ko – 05/01/15 – 1 p.]

Ouverture des journées

Bernard Travier, vice-président de la Communauté d’agglomération de Montpellier, Bruno Racine, président de la BnF, Marie-Christine Chaze, présidente de Languedoc-Roussillon livre et lecture, Hélène Giral, vice-présidente de la région Languedoc-Roussillon, et Alain Daguerre de Hureaux, directeur régional des Affaires culturelles du Languedoc-Roussillon.

Voir

   

Voir la vidéo
Ouverture des journées
Conférence du 2 octobre 2014
durée : 35 min

Les nouveaux visages du patrimoine (1) : usages savants, ludiques et créatifs du patrimoine en Languedoc-Roussillon

Interventions modérées par Frédéric Martin, BnF/département de la Coopération, BnF

Voir

   

Voir la vidéo
1re partie – Usages savants, ludiques et créatifs du patrimoine en Languedoc-Roussillon
Conférence du 2 octobre 2014
durée : 1 h 54 min

Le pôle associé Languedoc-Roussillon : objectifs et organisation

par Frédéric Martin et Henri Gay, DRAC Languedoc-Roussillon

Qu’est-ce qu’un pôle associé régional de la BnF en 2014 ?
Les pôles associés régionaux, actuellement au nombre de 15, forment un dispositif de coopération multilatérale entre la BnF et les principaux acteurs du patrimoine écrit en région, qui poursuit deux objectifs majeurs : améliorer la connaissance du patrimoine documentaire français par le biais du signalement et contribuer à sa valorisation numérique. Le premier pôle associé régional a été signé en 2008, en Languedoc-Roussillon et inaugurait l'ère de l'action régionale de la BnF. Les réalisations du Pôle associé régional Languedoc-Roussillon doivent être considérées comme exemplaires : qu’il s’agisse du signalement des fonds anciens, locaux et spécialisés des bibliothèques de la région, de la numérisation de la presse ancienne locale et régionale, de la numérisation des revues de sociétés savantes, de la réalisation de la bibliographie régionale,... Toutes ces ressources viendront enrichir le portail régional, mais aussi, la bibliothèque numérique collective Gallica et le CCFr.
Télécharger

Une plateforme régionale du patrimoine en ligne pour quels publics ? Le croisement des usages par la fédération des ressources

par Agnès Demé, Région Languedoc-Roussillon

La Plateforme-Patrimoine régional, donne accès au riche patrimoine conservé dans de nombreux établissements culturels en Languedoc-Roussillon, plus de trente pour le patrimoine écrit, auxquels on peut ajouter les musées, les centres de patrimoine, les instituts. On peut y découvrir la presse ancienne, des films amateurs, des émissions de radio, des correspondances littéraires, des manuscrits, ainsi que les données de l'Inventaire... Le projet vise à numériser les pièces les plus remarquables, les plus fragiles ou les plus précieuses, et y donner accès de manière fédérée, quels que soient les établissements qui en conservent les fonds.

Les usages savants enrichis : d'une bibliographie régionale à une banque de données des sociétés savantes

par Gilles Gudin de Vallerin, Médiathèque d'Agglomération de Montpellier

Afin de réaliser une bibliographie régionale du Languedoc-Roussillon (70 000 références), la médiathèque centrale Emile Zola de Montpelier Agglomération dépouille 1200 notices par an. Dans le cadre du pôle associé régional Languedoc-Roussillon, elle procède à une opération rétrospective pour en assurer une meilleure exhaustivité. De plus, les notices des publications des sociétés savantes sont enrichies de liens avec des documents numérisés dans Gallica. La finalité est double : d’une part, une mise en valeur des sociétés savantes, d’autre part, un accès plus direct à la connaissance.

Les usages ludiques : la scénarisation en jeu vidéo de la presse ancienne

Emmanuelle Jacques et Patrice Cervellin, Université Montpellier Paul Valéry

Sont abordés les points suivants :
Qu’est-ce qu’un serious game ? ; Comment concevoir un jeu vidéo à partir de documents patrimoniaux ; Un jeu-vidéo pour la presse ancienne : les étapes du projet.

Les usages créatifs : le feuilleton littéraire, d'hier à aujourd'hui

Cécile Jodlowski-Perra, Languedoc-Roussillon livre et lecture

Si la presse ancienne régionale numérisée est aujourd’hui accessible sur La Plateforme – patrimoine en ligne de la région Languedoc-Roussillon, les Chroniques retrouvées du Midi, quant à elles, permettent d’en explorer sa richesse de manière ludique.
Le patrimoine en dialogue avec la création contemporaine : face à ce patrimoine, trente-et-un auteurs de la région se sont pris au jeu de la redécouverte.
Télécharger

Les usages créatifs : le feuilleton littéraire, d’hier à aujourd’hui [fichier .pdf – 5018 Ko – 07/10/14 – 54 p.]

Les nouveaux visages du patrimoine (2) : la valorisation des langues de France

Interventions modérées par Michel Alessio, Délégation générale à la langue française et aux langues de France, ministère de la Culture et de la Communication

Voir

   

Voir la vidéo
2e partie – La valorisation des langues de France
Conférence du 2 octobre 2014
durée : 1 h 31 min

La valorisation des fonds basques

Marie-Andrée Ouret, Bibliothèque municipale de Bayonne, pôle associé de la BnF

Une opération dédiée au traitement les fonds documentaires concernant le Pays basque est lancée par la ville de Bayonne en 2010 avec plusieurs partenaires institutionnels, appuyée sur une convention de « Pôle associé » signée en 2011. Après le repérage des fonds existants, catalogage et numérisation de fonds remarquables sont mis en œuvre. Le portail « Bilketa » dont l’ouverture est prévue début 2015 doit signaler les lieux de conservation, offrir une interface de recherche simultanée dans tous les catalogues et valoriser les fonds notamment numérisés. 20 établissements publics comme privés prennent part à Bilketa et constituent également un réseau de professionnels.
Télécharger

Mettre en réseau et valoriser les fonds documentaires basques [fichier .pdf – 443 Ko – 07/10/14 – 13 p.]

Le patrimoine occitan

Benjamin Assié, CIRDÒC, pôle associé de la BnF

Depuis 2006 le CIRDÒC est « pôle associé » à la BnF pour la "Langue et civilisation occitane", actuellement membre du pôle régional Languedoc-Roussillon.
Le CIRDÒC est une structure originale, adaptée à l'histoire et la géographie de l'occitan, dont l'action couvre 1000 ans de culture vivante sur 10 régions européennes (8 régions françaises, 1 région italienne, 1 région espagnole). Il développe des actions inter-régionales autour du patrimoine et de la création occitans : la médiathèque numérique www.occitanica.eu, le développement de la numérisation des documents en partenariat avec les institutions de toutes les régions et leur diffusion dans le cadre d'Occitanica, la création d’outils de connaissance et de développement de l’occitan (Répertoire des fonds occitans, Bibliographie occitane), la conception et prêts d’expositions ou de ressources documentaires.
Télécharger

Le patrimoine occitan [fichier .pdf – 3069 Ko – 07/10/14 – 15 p.]

Le patrimoine oral

Pascal Cordereix, BnF/dpt de l’Audiovisuel et Gaëtan Crespel, DASTUM, membre de la FAMDT, pôle associé de la BnF

Les corpus oraux à la BnF ; les Archives de la Parole de Ferdinand Brunot (1911-1914), linguiste et professeur d'histoire de la langue française à la Faculté des lettres de Paris. Les Archives de la Parole se situent dans la perspective de l’histoire de la langue puisqu’il s’agit, grâce au phonographe, d’enregistrer, d’étudier et de conserver des témoignages oraux de la langue parlée, avec trois enquêtes de terrain menées : dans les Ardennes franco-belges en juin-juillet 1912, dans le Berry en juin 1913, puis le Limousin en août de la même année.
DASTUM (« recueillir » en breton) est une association fondée en 1972 ayant pour objectifs la collecte, la sauvegarde et la transmission du patrimoine oral de Bretagne : chanson, musique, danse et conte traditionnels témoignages et récits de vie matériaux de chercheurs. Sa collection comprend notamment 8 000 heures d'archives sonores inédites, un vaste corpus faisant en partie l'objet d'éditions. La base de données et certains extraits sont consultables en ligne ainsi que sur le Portail du patrimoine oral développé dans le cadre de la FAMDT, pôle associé de la BnF.
Télécharger
Consulter

Vendredi 3 octobre 2014

Actualités de la coopération

Interventions modérées par Aline Girard, BnF/dpt de la Coopération

Voir

   

Voir la vidéo
Actualités de la coopération
Conférence du 3 octobre 2014
durée : 1 h 4 min

La politique et le réseau de coopération

Aline Girard, BnF/dpt de la Coopération

La politique de coopération de la BnF s’est considérablement développée depuis 2009, entraînant une multiplication des partenariats nationaux, de tous statuts. Cette politique active de coopération a pour objectif de valoriser le patrimoine imprimé, écrit et graphique conservé dans les bibliothèques françaises. A cette fin, la BnF mène, avec ses partenaires, des projets de signalement et de numérisation des fonds à des fins de diffusion sur Internet. Les ressources produites dans ce cadre trouvent une visibilité nationale dans le Catalogue collectif de France et la bibliothèque numérique Gallica.
Télécharger

La politique et le réseau de coopération [fichier .pdf – 1374 Ko – 07/10/14 – 26 p.]

Actualités du Catalogue collectif de France

Véronique Falconnet, BnF/dpt de la Coopération

Le CCFr poursuit l’enrichissement de ses contenus avec près de 5,3 M de notices dans la Base patrimoine, plus de 3 100 notices de fonds notamment grâce au travail engagé avec les pôles associés régionaux. Il offre également de nouveaux modes de travail pour les professionnels qui permettent aussi bien de collaborer au signalement que de réutiliser les données du CCFr et de profiter du référencement du CCFr par les moteurs de recherche.
Télécharger

Actualités de Gallica

Sophie Bertrand et Mélanie Leroy-Terquem, BnF/dpt de la Coopération

Le site de Gallica est en cours d'évolution : une nouvelle page d'accueil, une interface de recherche et de consultation plus simple et plus intuitive.
Télécharger

Actualités de Gallica [fichier .pdf – 766 Ko – 07/10/14 – 6 p.]

L’ouverture des données : quelles promesses en bibliothèques ?

Interventions modérées par Jérôme Kalfon, Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur

Voir

   

Voir la vidéo
L’ouverture des données : quelles promesses en bibliothèques ?
Conférence du 3 octobre 2014
durée : 1 h 17 min

Ouvrir les données de la recherche de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : les fondements, les enjeux pour la recherche mondiale, et la stratégie de l’ABES

Jérôme Kalfon

Le projet ISTEX est un vaste programme d’acquisition de ressources scientifiques visant à créer une bibliothèque numérique aux meilleurs standards internationaux, accessible à distance par tous les membres des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Télécharger

L’ouverture des données : quelles promesses en bibliothèques ? [fichier .pdf – 138 Ko – 07/10/14 – 6 p.]

L’engagement de la BnF dans le Linked open data

Gildas Illien, BnF/dpt de l’Information bibliographique et numérique

data.bnf.fr, nouvelle application innovante de la BnF, permet de rendre visibles les ressources (notices de ses catalogues, documents numérisés de Gallica...) de la Bibliothèque directement dans le web en les rendant indexables par les moteurs de recherche. La BnF guide ainsi l'internaute dans ses ressources en regroupant sur une même page toutes les informations issues de ses différents entrepôts de données. Mis en ligne en juillet 2011, data.bnf.fr connaît un beau succès d'audience et continue d’évoluer et de s’accroître. Son objectif est de valoriser la richesse des fonds de la BnF sur le web et de servir de pivot entre les différentes ressources. Ce nouveau service s’inscrit également dans une démarche d’ouverture à la fois juridique et technique des métadonnées de la BnF, qui a adopté en 2014 la licence ouverte de l'Etat pour toutes ses métadonnées en même temps qu'elle poursuit son investissement dans les technologies et le standards du web sémantique. Cette démarche a pour objectif d'encourager une large réutilisation des données produites par la BnF par un plus grand nombre d'utilisateurs, publics ou privés, afin de mutualiser aussi bien les connaissances que les coûts de production : le web sémantique ouvre ainsi la voie à de nouvelles formes de coopération parmi les bibliothèques, mais aussi bien au-delà de leur communauté.
Télécharger

L’engagement de la BnF dans le linked open data [fichier .pdf – 1997 Ko – 07/10/14 – 22 p.]

Wikipédia et ses projets frères : de l'encyclopédie collaborative au linked open data

Rémi Mathis, Wikimedia France

Wikipédia est une encyclopédie écrite par des volontaires sur internet, universelle, multilingue, à laquelle chacun peut collaborer, immédiatement et fonctionnant sur le principe du wiki. Wikipédia a pour objectif d'offrir un contenu libre, objectif et vérifiable que chacun peut modifier et améliorer, sans nécessité de s'enregistrer. Elle se situe dans une galaxie de projets (Wikimédia) qui comprennent également une base multimédia, une bibliothèque numérique, etc. Tant sur le fond (textes, images, données) que sur la forme (partage de données autorités), les projets Wikimédia sont les alliés et les partenaires naturels des institutions culturelles en France et dans le monde. Au-delà des textes eux-mêmes, Wikipédia comprend de nombreuses informations structurées qui peuvent être réutilisées dans le cadre du linked data et du web sémantique. Deux grands projets creusent ces problématiques : DBpédia (et Sémanticpédia, plus large dans son spectre, en France) qui sémantise les données de l'encyclopédie et Wikidata, projet à part qui fonctionne selon les mêmes règles et constitue à ce jour la plus grande base mondiale de données structurées.
Télécharger

Wikipédia et ses projets frères : de l’encyclopédie collaborative au linked open data [fichier .pdf – 1547 Ko – 07/10/14 – 19 p.]

Les nouveaux visages du patrimoine (3) : un patrimoine qui ne va pas de soi

Interventions modérées par Christine Carrier, Bibliothèque publique d’information

Voir

   

Voir la vidéo
Un patrimoine qui ne va pas de soi
Conférence du 3 octobre 2014
durée : 2 h 19 min

Les archives du web, nouvelle mémoire nationale, nouvelle documentation régionale

Clément Oury, BnF/dpt du Dépôt légal et Jérôme Schweitzer, Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, pôle associé de la BnF

Cette intervention à deux voix présente la coopération engagée entre la BnF et la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg autour de l’archivage du web régional. L’année 2014 marque en effet le dixième anniversaire des collectes du web en coopération, qui ont été pour la première fois expérimentées pour l’archivage des sites des régionales de 2004. Dès 2007, la BNUS s’est associée à ces collectes projets ; activité en continuité avec sa mission de du dépôt légal pour la région Alsace qu’elle assure depuis son origine en 1871.
À partir de 2012 une réflexion s’est engagée entre les deux institutions afin de développer une collecte spécifique à la BNU en lien avec son importante collection relative à l’Alsace : les alsatiques. Depuis 2013, la BNU sélectionne et défini les critères de sauvegarde et de conservation de sites internet d’importance régionale. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la politique documentaire de son Pôle d’excellence alsatiques, elle complète les entrées de documentation papier par l’apport et la constitution d’une « collection d’alsatiques électroniques ». Dès 2015, dans le cadre du déploiement de l’accès distant aux Archives de l’internet par la BnF, l’ensemble de cette collecte sera accessible à tous les publics depuis la salle réservée à la consultation des collections patrimoniales de la BNU tout comme les autres sites conservés au titre du dépôt légal de l’internet.
Ce double service – collecte d’un patrimoine régional et accès distant aux collections – doit être progressivement offert à l’ensemble des membres du réseau des bibliothèques de dépôt légal imprimeur.
Télécharger

Les archives du web nouvelle mémoire nationale, nouvelle documentation régionale [fichier .pdf – 2015 Ko – 07/10/14 – 29 p.]

De l’histoire personnelle au patrimoine collectif : la Grande collecte 1914-1918

Sylvie Desachy, Julien Duvaux et Muriel Paquelet, Archives départementales de l’Hérault, et Sophie Bertrand, BnF/dpt de la Coopération

«La Grande Collecte 1914-1918», est une opération menée en novembre 2013 et en novembre 2014 dans plusieurs archives départementales et municipales, ainsi que des bibliothèques municipales, pour permettre aux particuliers conservant des documents personnels de cette époque de les faire numériser dans les services patrimoniaux.

Point de collecte, les Archives de l’Hérault ont ainsi reçu, durant un an, environ 250 contributions. Ce type de collecte numérique interroge nos pratiques habituelles d’archivistes. Les documents, sélectionnés en fonction de leur intérêt, sont numérisés, documentés puis restitués aux contributeurs. Une partie des contributions est déposée sur le portail Europeana ; le reste est mis en ligne sur le portail des Archives départementales (http://pierresvives.herault.fr/). Carnets de notes, correspondance, photographies, cartes postales, médailles... sont les plus fréquemment numérisés. Les Archives départementales ont ainsi obtenu la copie numérique d’un corpus sans précédent mais aussi ont gagné en notoriété auprès du grand public.

Le Service Interministériel des Archives de France (SIAF) souhaitait mettre à disposition sur un site web hébergé en France les documents numériques créés dans le cadre de l’opération nationale « La Grande Collecte ». La BnF a été sollicitée pour un partenariat en vue de la création du site Web bénéficiant de l’infrastructure « Gallica Marque Blanche ». Ainsi, le site web dédié à "La Grande Collecte" , pendant français du site "Europeana 1914-1918, a ouvert le 11 novembre 2014. Le site donne déjà accès à 300 documents collectés en 2013 et s'enrichira au fur et à mesure de la collecte 2014. Créé et hébergé par la BnF, il réunira l'ensemble des documents issus des collectes nationales du centenaire. "La Grande Collecte" propose aux particuliers de verser directement leurs documents familiaux relatifs à la Grande Guerre (correspondance, dessins, photographies, objets) aux archives départementales afin d'être numérisés et mis en ligne sur le portail "la Grande Collecte".
Télécharger

De l’histoire personnelle au patrimoine collectif : Mémoires partagées

Hélène Bettembourg, INA Pyrénées et Frédéric Borgia, Institut Jean Vigo

Mémoires partagées, l’opération initiée par l’Institut national de l’audiovisuel (INA) pour mettre en valeur les trésors audiovisuels des Français. Au cours des dernières années, l'INA a développé avec succès, sur ina.fr et ses sites partenaires, une offre en ligne grand public fondée sur le partage de notre patrimoine audiovisuel. À l'heure où chacun peut devenir acteur à part entière de la sphère médiatique, l'INA élargit son travail de mise en valeur des images aux films « amateurs » : après trois appels à contribution régionaux en Aquitaine, Lorraine et Martinique, et une opération nationale dédiée au Tour de France, Mémoires partagées se poursuit en Languedoc-Roussillon, lancée par l’Ina en partenariat avec l’Institut Jean Vigo.
Cinémathèque euro-régionale basée à Perpignan, l’Institut Jean Vigo œuvre pour la collecte, la sauvegarde, la numérisation, la conservation et la diffusion du patrimoine cinématographique. Trop souvent, des films rares sont perdus parce qu’ils ont trop longtemps traîné dans un grenier trop chaud ou dans une cave trop humide. Déposer ses films, c’est contribuer au développement d’une mémoire collective audiovisuelle des Pyrénées Orientales, du Languedoc-Roussillon, de la Catalogne et de la France.
Télécharger

De l’histoire personnelle au patrimoine collectif : Mémoires partagées [fichier .pdf – 1620 Ko – 07/10/14 – 16 p.]

De la création à la patrimonialisation, l’exemple des jeux vidéo

Paul Tumelaire, Ubisoft et Louise Fauduet, BnF/dpt de l’Audiovisuel

En savoir plus sur la collection de jeux vidéo de la BnF : la collecte, le signalement, la conservation, la consultation et la valorisation. En plus de vingt ans, le service « Multimédias » du département de l’Audiovisuel (BnF), a constitué une collection de 15 000 titres environ de jeux vidéo, entrés à la BnF par dépôt légal, mais aussi par acquisition ou par don.

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre — traduit en anglais sous le titre « Valiant Hearts: The Great War » — est un jeu vidéo d'aventure et de réflexion développé par Ubisoft Montpellier et édité par Ubisoft. Aux commandes de Soldats Inconnus figurent une trentaine de personnes talentueuses issues du studio Ubisoft Montpellier et à la tête desquelles le directeur artistique Paul Tumelaire.
Le jeu s'inspire de lettres envoyées par des personnes mobilisées pendant la Première Guerre mondiale. Les joueurs incarnent tour à tour des personnages qui tentent de survivre à la Grande Guerre, tout en s'entraidant, pour préserver leur humanité face aux horreurs des champs de bataille. Ils ont pour seul guide Hector, leur fidèle compagnon à quatre pattes.
Télécharger

Actualités des bibliothèques de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Alain Colas, Mission de l’information scientifique et technique et des réseaux documentaires, ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Voir

   

Voir la vidéo
Actualités des bibliothèques de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
Conférence du 3 octobre 2014
durée : 15 min

Conclusion des Journées

Sylviane Tarsot-Gillery, directrice générale de la BnF, et Fabien Plazannet, directeur du département des Bibliothèques, Direction générale des médias et des industries culturelles, ministère de la Culture et de la Communication

Voir

   

Voir la vidéo
Conclusion des Journées
Conférence du 3 octobre 2014
durée : 22 min

Dans le cadre de ces 15e JPAC, le pôle associé régional Languedoc-Roussillon a organisé le vendredi 3 octobre, une projection des Archives numérisées de la danse et archives filmiques du Sud, organisée par et à la médiathèque centrale d'Agglomération Emile Zola de Montpellier (Grand auditorium).

lundi 26 janvier 2015

Écouter la page

En savoir plus

Coopération nationale

Télécharger

Le programme [fichier .pdf – 396 Ko – 07/10/14 – 2 p.] Les notices bio-bibliographiques des intervenants [fichier .pdf – 764 Ko – 07/10/14 – 9 p.]

Voir

Partagez