Pour les professionnels

Introduction de la journée par Arnaud Beaufort, BnF,  Valérie Fernandez, Télécom ParisTech  et Milad Doueihi, labex Obvil

« Quels usages aujourd'hui des bibliothèques numériques ? Enseignement et perspectives à partir de Gallica »

Captation vidéo de la journée d'étude du mercredi 3 mai 2017

Durée : 24 min

La Bibliothèque nationale de France [Introduction d'Arnaud Beaufort]

Logo de la BnF
La BnF a notamment pour mission d'assurer l'accès du plus grand nombre aux collections qu’elle conserve. À ce titre, elle est amenée à conduire des programmes de recherche en relation avec le patrimoine dont elle a la charge. La connaissance des usages et des publics du patrimoine qu’elle met en ligne constitue depuis plusieurs années un objet d’étude important pour la BnF, soucieuse d’adapter son offre aux attentes du public et de comprendre les types d’appropriation qu’elle suscite. Pour progresser dans ce domaine, elle a signé le 28 janvier 2013 une convention de partenariat avec Télécom ParisTech, le « Bibli-Lab », afin de développer des programmes de recherche communs sur les usages du patrimoine numérique des bibliothèques. Par ailleurs, la BnF a rejoint en octobre 2014 le labex Obvil en tant que partenaire du consortium. Un accord de coopération scientifique et culturelle a été signé le 7 octobre 2014 par la BnF et le labex Obvil qui établit une collaboration étroite entre les Parties en vue de la numérisation de documents qui forment les corpus de certains projets du labex OBVIL et de l’organisation conjointe d’événements, journées d’étude, séminaires, colloques.
Télécharger

Télécom ParisTech [Introduction de Valérie Fernandez]

Logo d´Arte
Télécom ParisTech forme à innover et à entreprendre dans un monde devenu numérique. Ses enseignements et sa recherche intègrent toutes les disciplines des sciences et technologies de l’information et de la communication avec un ancrage sociétal fort, leur permettant de relever les défis majeurs du 21e siècle. Sa recherche présente une expertise internationale, originale et pluridisciplinaire, sur six axes stratégiques : Big Data, Très Grands Réseaux & Systèmes, Confiance Numérique, Design-Interaction-Perception, Modélisation pour le Numérique, Innovation Numérique. École de l’IMT, Télécom ParisTech se positionne comme le futur collège de l’innovation par le numérique de l’Université Paris-Saclay, dont l’ambition est de devenir l’un des premiers pôles d’innovation mondiaux. Au sein de l’école, son département Sciences économiques et sociales a développé une expertise reconnue dans les recherches sur les transformations sociétales et économiques qui accompagnent la diffusion du numérique. Les travaux portent sur les usages des technologies dans différentes configurations, que celles-ci soient professionnelles, collectives ou personnelles. Le partenariat de recherche signé avec la BnF, le « Bibli-Lab », s’inscrit dans cette perspective.

Le labex Obvil [Introduction de Milad Doueihi]

Logo du Labex Obvil, L’Observatoire de la vie littéraire
Le labex Obvil, dont l’établissement coordinateur est l’Université Paris Sorbonne, membre du COMUE Sorbonne Universités, mène des études sur la vie littéraire, la constitution de la valeur littéraire et la légitimation des écrivains dans la longue durée jusqu’à la période contemporaine. Ces recherches s’organisent, en partie, autour de la création d’une bibliothèque numérique constituée de corpus d’œuvres et de commentaires critiques numérisés les concernant. À cette occasion, le labex Obvil entend développer des outils facilitant l’appréhension de ce matériau numérique (outils d’analyse diachronique des corpus, indexation des corpus, méthodologie fondée sur la cartographie, fouille d’opinion, web sémantique, reprises et variations d’items : lexicaux, stylistiques, linguistiques) notamment pour concevoir des éditions numériques savantes. Plus généralement, le labex OBVIL promeut une recherche scientifique dans le domaine des humanités numériques et s’intéresse à ce titre à l’impact du médium électronique sur les pratiques de recherche. Le labex bénéficie du soutien financier du Commissariat général à l’investissement par le biais du programme Investissements d’avenir.

mardi 6 juin 2017

Partagez