La BnF

Département de la Musique

Créé en 1942, le département de la Musique réunit l’une des plus importantes bibliothèques musicales au monde et la seule bibliothèque-musée conservant le patrimoine d’un théâtre tout en étant rattachée à une bibliothèque nationale. Implanté sur deux sites, il rassemble dans le bâtiment Richelieu-Louvois les collections musicales formées depuis le début du XVIIIe siècle et la collection patrimoniale de la bibliothèque du Conservatoire. Au Palais Garnier, il conserve au sein de la Bibliothèque-musée de l’Opéra le patrimoine artistique (musique, iconographie, archives, plans d’architecture…) de l’Opéra de Paris et de l’Opéra-Comique. Ses plus anciens documents remontent, pour les manuscrits, à la période médiévale, et pour ses imprimés, aux origines de l’imprimerie musicale, à la fin du XVe siècle.
Les salles de lecture (sites Richelieu-Louvois et Opéra) sont ouvertes aux lecteurs de la Bibliothèque de recherche ; la consultation de certains documents nécessite une autorisation spéciale. Un musée est également ouvert au public sur le site de l’Opéra-Garnier.

Actualités du département de la Musique

Les Rencontres du département de la Musique

Jeudi 18 janvier 2018, de 18h à 19h - salle de lecture - Louvois

 

Vous fréquentez le département de la Musique, mais vous souhaitez mieux le connaître ? Vous ne le connaissez pas encore, mais vous brûlez d’envie d’en savoir davantage ?

Le jeudi 18 janvier 2018 à 18h, le département de la Musique de la Bibliothèque nationale de France a le plaisir de vous convier à une rencontre en présence de son Directeur, Mathias Auclair, dans la salle de lecture de son site Louvois. Des bibliothécaires vous présenteront les dernières acquisitions patrimoniales et seront à votre disposition pour répondre à vos questions, tant sur le fonctionnement courant que sur les évolutions à court et à moyen terme de l’institution.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.


Acquisition et don exceptionnels : le fonds Pierre Boulez de la BnF s'enrichit

 

Manuscrit des Douze Notations de Pierre Boulez

La succession de Pierre Boulez a fait don à la BnF d'un ensemble considérable d'archives du compositeur : livres, correspondance, partitions, photographies, disques et bandes magnétiques ainsi qu'une centaine d'objets. Dans le même temps, lors de la vente organisée par Christie's France le 28 novembre 2017, la BnF a acquis le manuscrit du premier chef-d’œuvre de Pierre Boulez, les Douze notations pour piano, écrites par le compositeur alors qu’il n’avait que 20 ans et qu’il était encore l’élève d’Olivier Messiaen. Ces archives rejoignent le fonds Pierre Boulez conservé au département de la Musique, site Louvois.

De son vivant, Pierre Boulez a cédé ses manuscrits musicaux et littéraires à la Fondation Paul Sacher tandis que la Bibliothèque nationale de France s’enrichissait, par acquisition et par don du mécène, critique musical et organisateur de concerts Pierre Souvtchinsky, d’ensembles de correspondance et surtout d’une importante série de manuscrits d’œuvres de jeunesse du compositeur : Psalmodie, la Première sonate pour piano, la Sonatine pour flûte et piano, Visage nuptial, Structures. À la suite du décès de Pierre  Boulez, sa  succession a décidé de remettre gracieusement à la BnF toutes les archives du compositeur qui n’étaient pas couvertes par son contrat avec la Fondation Paul Sacher : 220 mètres linéaires de livres, 50 mètres d’archives et de correspondance, mais aussi des partitions, des photographies, disques et bandes magnétiques ainsi qu’une centaine d’objets.

Les Douze notations, dernière acquisition du département, sont influencées par l’enseignement de René Leibowitz, qui initia Pierre Boulez à la technique dodécaphonique. Il s’agit, en effet, d’une série de douze variations construites autour d’une même série de douze sons, traitée en permutation circulaire. L’œuvre fut créée le 12 février 1946 aux Concerts du Triptyque par la pianiste Yvette Grimaud.

En savoir plus

Communiqué de presse [fichier .pdf – 90 Ko – 26/12/17 – 1 p.]

Exposition : Patrice Chéreau, Mettre en scène l'opéra

du 18 novembre 2017 au 3 mars 2018 - Bibliothèque-musée de l'Opéra

 
À l’occasion de la reprise de De la maison des morts de Janáček, en novembre 2017, la BnF et l’Opéra de Paris mettent à l’honneur l’œuvre de Patrice Chéreau pour la scène lyrique.
Metteur en scène, cinéaste et acteur, Patrice Chéreau (1944-2013) a profondément marqué le paysage artistique de ces dernières décennies. Parallèlement à son travail théâtral, il se lance très tôt dans la mise en scène d’opéra. Après des débuts remarqués au Festival de Spolète et à l’Opéra de Paris, il s’impose sur la scène internationale à l’occasion du centenaire du Festival de Bayreuth, avec une production historique de la Tétralogie de Wagner dirigée par Pierre Boulez. À travers une centaine de documents issus des collections de la BnF, de l’IMEC et de collections privées (manuscrits, correspondance, dessins, maquettes, photographies…), l’exposition invite à explorer les processus de création mis en oeuvre pour l’opéra et interroge la spécificité du travail de Chéreau pour la scène lyrique : direction des chanteurs, dialogue avec les chefs d’orchestre, concepteurs lumières et costumes. Elle confronte aussi les diverses influences artistiques qui sous-tendent le choix des décors, conçus avec le scénographe Richard Peduzzi comme de véritables agents du drame en train de se jouer.

Service de réservation en ligne des collections

À partir du 13 mars 2017

Il est désormais possible de réserver en ligne les collections du département de la Musique - Bibliothèque-Musée de l'Opéra, référencées dans le catalogue général.

vendredi 5 janvier 2018

Écouter la page

Partagez