La BnF

Département de la Musique

Créé en 1942, le département de la Musique réunit l’une des plus importantes bibliothèques musicales au monde et la seule bibliothèque-musée conservant le patrimoine d’un théâtre tout en étant rattachée à une bibliothèque nationale. Implanté sur deux sites, il rassemble dans le bâtiment Richelieu-Louvois les collections musicales formées depuis le début du XVIIIe siècle et la collection patrimoniale de la bibliothèque du Conservatoire. Au Palais Garnier, il conserve au sein de la Bibliothèque-musée de l’Opéra le patrimoine artistique (musique, iconographie, archives, plans d’architecture…) de l’Opéra de Paris et de l’Opéra-Comique. Ses plus anciens documents remontent, pour les manuscrits, à la période médiévale, et pour ses imprimés, aux origines de l’imprimerie musicale, à la fin du XVe siècle.
Les salles de lecture (sites Richelieu-Louvois et Opéra) sont ouvertes aux lecteurs de la Bibliothèque de recherche ; la consultation de certains documents nécessite une autorisation spéciale. Un musée est également ouvert au public sur le site de l’Opéra-Garnier.

Collections du département de la Musique

On peut consulter au département de la Musique des collections sur les thèmes suivants :

Site Richelieu-Louvois

Le Coq d´or. Nikolaï Andreevitch Rimski-Korsakov. 1908

Le Coq d'or. Nikolaï Andreevitch Rimski-Korsakov. 1908

Les collections du département de la Musique concernent toutes les musiques des origines à nos jours, mais sont consacrées en majorité à la musique occidentale. Elles ne comprennent pas les enregistrements sonores et les produits multimédia, conservés au département de l’Audiovisuel.

Sur le site Richelieu-Louvois, elles représentent environ 2 millions de documents, constitués aux trois-quarts de partitions musicales manuscrites et imprimées depuis les origines de l’imprimerie musicale, mais aussi de divers documents concernant l’activité musicale et la vie musicale en France et à l’étranger.

Tous les grands domaines de la musique sont couverts : le chant et la mélodie, la musique instrumentale, la musique de chambre, la musique symphonique, la musique religieuse, la chanson, l’opéra, l’opéra-comique, l’opérette, les musiques actuelles, etc.

Parmi les pièces ou ensembles les plus remarquables :

  • le manuscrit de Don Giovanni de Mozart
  • manuscrits autographes d’Hector Berlioz
  • manuscrits autographes de Claude Debussy, Maurice Ravel, Gabriel Fauré.

À noter

Depuis 1991, le département reçoit en dépôt du Centre de documentation de la musique contemporaine les dossiers et œuvres musicales des compositeurs disparus.

Bibliothèque-musée de l’Opéra

 Costume d´Alfred Albert pour Le Corsaire (1855)

Costume d'Alfred Albert pour Le Corsaire (1855)

Archives, bibliothèque et musée, ce département préserve le patrimoine de l’Opéra de Paris et tous documents relatifs au théâtre lyrique et à la danse.

La Bibliothèque-musée de l’Opéra conserve les documents musicaux (partitions, manuscrits autographes...), iconographiques (maquettes et dessins de décors et de costumes) et archivistiques découlant de l’activité de l’Opéra (notamment les spectacles montés depuis trois siècles par l'Académie de Musique et de Danse) et de l’Opéra-Comique.

La Bibliothèque réunit aussi des documents littéraires, musicaux, iconographiques et muséographiques relatifs au théâtre lyrique et à la danse.

La Bibliothèque-musée de l’Opéra a aussi la charge d’un musée, composé à l’origine de "souvenirs pieux" ayant appartenu à des chanteurs, danseurs, compositeurs, musiciens. Installé dans l’Opéra Garnier, il présente une sélection parmi 2500 maquettes de décors, 3000 objets (dont 500 tableaux) et 3000 bijoux de scène.

Un nombre important de documents iconographiques du XVIIIe et du XIXe siècle, ainsi que des pièces d’archives telles que le Journal de l’Opéra, qui décrit l’activité de l’Opéra au quotidien, sont consultables dans la bibliothèque numérique Gallica.

Historique du département

Dès le XVIIIe siècle, la Bibliothèque royale commence à s'enrichir de collections musicales : collection de Sébastien de Brossard, manuscrits de Marc-Antoine Charpentier…. Le dépôt légal de la musique imprimée, régi par les lois de 1793, est effectif à la Bibliothèque nationale depuis 1812.

La Bibliothèque du Conservatoire national de musique, créée en 1795, bénéficia des confiscations révolutionnaires et recueillit une partie des collections royales dont la collection Philidor qui est accessible dans un dossier de Gallica. Elle s’est enrichie au XIXe siècle par le dépôt légal (effectif à partir de 1834), par une politique de copies dans les bibliothèques européennes, d’achats et de dons.

En 1942, les fonds musicaux de la Bibliothèque nationale de France, la bibliothèque du Conservatoire national de musique de Paris et la Bibliothèque-musée de l'Opéra, demeurée au Palais Garnier, ont été rassemblés sous une direction unique pour former le département de la Musique. Depuis 1964, le fonds ancien de la Bibliothèque du Conservatoire est consultable au département de la Musique.

En savoir plus

Histoire de la BnF

mercredi 17 août 2016

Écouter la page

Contact

Mathias Auclair
Directeur

Site Richelieu-Louvois :
Téléphone : 01 53 79 88 50
Télécopie : 01 53 79 88 28
Courriel : musique@bnf.fr

Bibliothèque-musée de l’Opéra :
Téléphone : 01.53.79.37.47
Télécopie : 01.53.79.39.59
Courriel : bibliotheque-musee-opera@bnf.fr

Pour une recherche bibliographique, posez une question à SINDBAD, le service de réponses à distance de la BnF :
Poser votre question à SINDBAD

Partagez