Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Pour les professionnels

Partenaires du Programme international IFLA/P

Le PAC travaille avec de nombreuses institutions, associations, organisations non gouvernementales ou intergouvernementales :

  • ABINIA (Asociación de Estados Iberoaméricanos para el Desarollo de las Bibliotecas Nacionales de los Países de Iberoamérica).
    Le PAC participe activement aux travaux de l’assemblée générale d’ABINIA. Lors de la réunion de 2002 il a été décidé d’apporter des aménagements au réseau des collaborateurs du PAC tel qu’il était constitué en Amérique latine. De nouveaux partenaires, les bibliothèques nationales du Brésil, du Chili et de Trinité & Tobago, ont ainsi proposé de travailler en concertation avec le centre régional de Caracas.
  • ACURIL (Association of Caribbean University, Research and Institutional Libraries).
    Si ACURIL a trouvé son origine dans le milieu universitaire, cette association favorise aujourd’hui de façon beaucoup plus large le développement des bibliothèques et des archives, et en particulier l’identification, la collecte et la conservation des documents à travers la Caraïbe.
    Un atelier de formation sur les catastrophes naturelles a été organisé conjointement par le PAC et l’ACURIL à Trinité & Tobago en mai 2004, avant la conférence annuelle d’ACURIL.
  • CLIR (Council on Library Information and Resources).
    Le PAC bénéficie du soutien de CLIR sans l’aide duquel il n’aurait pu réaliser certaines publications. Le directeur du PAC est par ailleurs membre du Comité consultatif de CLIR pour le site d’enseignement à distance consacré à la conservation, destiné aux bibliothèques et aux archives d’Asie du Sud-Est.
  • ECPA (European Commission on Preservation and Access).
    Le PAC et ECPA entretiennent des échanges fréquents et s’associent pour conduire certaines opérations. Ils ont notamment organisé conjointement en 1999 un séminaire sur la gestion en conservation qui a rassemblé 130 participants venus de 40 pays à la Bibliothèque royale des Pays-Bas.
  • EPA (École du Patrimoine africain).
    Le PAC et l’EPA travaillent en collaboration sur la conservation des documents dans les bibliothèques en Afrique. Le site du JICPA sur la conservation en Afrique est hébergé par l’EPA.
  • ICBS (International Committee of the Blue Shield).
    Cette organisation professionnelle agit pour protéger le patrimoine culturel en cas de conflit armé ou de catastrophe naturelle. Le PAC soutient ICBS en menant plusieurs actions de sensibilisation : des formations, la présentation de communications lors de congrès, une publication, des opérations ponctuelles d’assistance et d’information.
  • ICCROM (International Centre for the Study of the Preservation and Restoration of Cultural Property).
    Cette organisation intergouvernementale contribue à la conservation et à la restauration des biens culturels dans le monde. Elle associe à ses activités des partenaires institutionnels et professionnels tels le Conseil international des archives et l’IFLA. En juin 2003, le PAC a répondu à l’invitation de l’ICCROM qui a réuni ses partenaires pour des échanges sur la conservation des archives.
  • JICPA (Joint IFLA/ICA Committee on Preservation in Africa).
    Le JICPA est le partenaire de l’IFLA pour la conservation en Afrique. Il a été créé en février 1996. Archivistes et bibliothécaires représentant l'ensemble du continent africain ont décidé d'unir leurs efforts pour sensibiliser à la conservation et développer des activités spécifiques : réunion annuelle du Comité, campagne de promotion, constitution de commissions nationales pour la conservation, identification et diffusion de la documentation professionnelle, organisation d'ateliers de formation.
  • LIBER (Ligue des bibliothèques européennes de recherche).
    Principale association des bibliothèques de recherche en Europe, LIBER travaille étroitement avec toutes les organisations concernées par les bibliothèques. Le directeur du PAC participe régulièrement aux congrès de LIBER et y présente des communications notamment sur la sauvegarde du patrimoine culturel.
  • SSRC (Social Science Research Council).
    Association indépendante, le SSRC encourage le développement des sciences humaines à travers le monde. C’est dans ce cadre d’un de ses programmes d’action qu’a été constitué un groupe de travail autour des bibliothèques et archives cubaines, auquel le directeur du PAC participe.
  • UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture).
    Le directeur du PAC est mandaté par l’IFLA comme expert et participe aux travaux et réunions du programme « Mémoire du Monde ».

mercredi 28 avril 2010

Écouter la page

Partagez