Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Pour les professionnels

Projets européens (patrimoine et recherche)

Logo de l'Europe / BnF
La BnF participe à des projets de recherche et de développement réalisés avec d’autres partenaires européens. Cela se traduit par un investissement humain, scientifique, technique et financier important, et par une implication forte, tant sur le plan stratégique qu’au niveau opérationnel.
Ces projets européens sont co-financés par la Commission européenne par le biais du Competitiveness and Innovation Framework Programme dans le cadre du ICT Policy Support Programme, et du 7e Programme Cadre pour la Recherche et le Développement.

Projets européens terminés

Europeana Regia

Logo du projet Europeana Regia
Calendrier : janvier 2010 - juin 2012

Objectif : constituer une bibliothèque numérique collaborative de manuscrits du Moyen-âge et de la Renaissance ; numériser et mettre en ligne un corpus issu de 3 collections royales : Bibliotheca Carolina (VIIIe et IXe siècles), la Librairie de Charles V et sa famille (XIVe siècle) et la Bibliothèque des Rois aragonais de Naples (XVe et XVIe siècles).

Pilote et partenaires: la BnF a coordonné ce projet aux côtés de la Bibliothèque royale de Belgique, la Bibliothèque de Wolfenbüttel (Allemagne), la Bibliothèque de l’Etat de Bavière (Allemagne) et la Bibliothèque de l’Université de Valence (Espagne) ; par ailleurs, la BnF était associée à 13 bibliothèques et institutions patrimoniales françaises.

Contribution BnF : coordonnateur de l’ensemble du projet, la BnF a assuré sa promotion et sa gestion et participé aux quatre groupes de travail thématiques mis en place : spécification des métadonnées, intégration et mise à jour des métadonnées, supervision de la numérisation et intégration des images.

BHL-Europe (Biodiversity Heritage Library for Europe)

Logo du projet BHL (Biodiversity Heritage Library for Europe)
Calendrier : mai 2009 – avril 2012

Objectif : créer un corpus numérique de littérature scientifique sur la biodiversité. Le projet vise à renforcer la dimension scientifique d'Europeana en y apportant environ 25 millions de pages de documents conservés dans les collections européennes.

Pilote et partenaires : projet coordonné par la Humboldt-Universität zu Berlin avec 28 institutions partenaires issues de 13 pays européens, dont la BnF et le Museum d'histoire naturelle pour la France.

Contribution BnF : La BnF participe à ce projet en tant que fournisseur de contenus.
Consulter

Site de BHL

Europeana V1.0

Calendrier : février 2009 – février 2012

Objectif : Europeana V1.0, réseau thématique, a pour objectif d’améliorer l’infrastructure d’Europeana ainsi que de consolider et d’accroître l’offre numérique des institutions culturelles pour les utilisateurs .

Pilote et partenaires
: le coordinateur de ce projet est la fondation Europeana aux Pays-Bas ; 200 partenaires y participent (bibliothèques, archives, musées et institutions audiovisuelles européennes).

Contribution BnF : la BnF contribue par son expertise aux spécifications et aux tests d’Europeana.
Consulter

Europeana Version 1.0
sur le site d'Europeana Professional

EDLnet/Europeana

Calendrier : juillet 2007- juin 2009 avec le lancement officiel du prototype en novembre 2008

Objectif : développer un portail d’accès unique au contenu numérisé des institutions culturelles européennes grâce aux efforts conjugués des différents partenaires du projet via Europeana.

Pilote et partenaires : piloté par le bureau TEL/Europeana installé à la BN des Pays-Bas ; environ 50 bibliothèques, archives, musées et institutions audiovisuelles européennes sont impliqués dans ce projet.

Contribution BnF
: la BnF a cédé le nom du prototype qu’elle avait développé en 2007 et a mis à disposition l’ensemble des documents de Gallica ; elle a contribué par son expertise aux spécifications et aux tests du prototype d’Europeana.

KEEP (Keeping Emulation Environments Portable)

Logo du projet keep (Keeping Emulati on Environments<br />
              Portable)
Calendrier : février 2009 - janvier 2012

Objectif
: concevoir et réaliser une plateforme logicielle capable de pérenniser la consultation à long terme des contenus multimédias (logiciels, jeux vidéo…) en s’affranchissant des plates-formes constructeurs ainsi que des contraintes dues à l’obsolescence des logiciels et des matériels informatiques.

Pilote et partenaires
: le projet fédère les efforts de 9 partenaires : outre la BnF, pilote du projet, il s’agit des bibliothèques nationales des Pays-Bas et d’Allemagne, du Musée du Jeu vidéo de Berlin, de l’université de Portsmouth au Royaume-Uni, de deux sociétés informatiques, d'une société de communication et de l’Association européenne des développeurs de jeux vidéo.

Contribution BnF
: la BnF assure la coordination de l'ensemble du projet. Elle est également investie dans le suivi des développements et la conduite d'études juridiques pour le transfert de supports et sur la décompilation (reverse-engeenering).
Consulter

Site de KEEP

ARROW (Accessible Registries of Rights Information and Orphan Works)

Logo du projet arrow
Calendrier : septembre 2008 - février 2011

Objectif : réaliser une infrastructure distribuée de gestion des droits et créer les conditions de l’intégration future de collections sous droits dans Europeana. Ce projet conjoint bibliothèques/éditeurs constitue, d’une certaine façon, une extension au niveau européen des travaux menés avec les éditeurs français par la BnF. Il doit notamment développer une base des œuvres orphelines et étudier l’accès des œuvres numériques contemporaines via Europeana dans le respect des droits d’auteur.

Pilote et partenaires : piloté par l’Association italienne des éditeurs (AIE), ce projet associe 16 partenaires dont 8 bibliothèques (outre la BnF, les BN d'Allemagne, d'Espagne, de Norvège, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de Slovénie et la bibliothèque universitaire d'Innsbruck en Autriche), des éditeurs, des e-distributeurs et des organismes de gestion de droits.

Contribution BnF : la BnF est partie prenante dans les différents groupes de travail notamment dans celui sur les modèles économiques et juridiques et coordonne la réflexion autour de l’interopérabilité.

IMPACT (Improving Access to Text)

Logo du projet impact (Improving access to text)
Calendrier : janvier 2008 - décembre 2011

Objectif : améliorer la reconnaissance optique de caractères (OCR) des textes historiques dans le cadre de la numérisation de masse, en développant de nouvelles pratiques OCR.

Pilote et partenaires : piloté par la Bibliothèque nationale des Pays-Bas, le projet associe 15 partenaires : 10 bibliothèques nationales, universitaires et régionales, 3 établissements de recherches et 2 sociétés commerciales, tous avec une expérience reconnue dans le domaine des procédés et technologies de numérisation de masse.

Contribution BnF : la BnF intervient comme fournisseur de données numériques et de fichiers d’autorité et aussi expert dans le domaine de la numérisation de masse.

TELplus

Logo de projet Telplus
Calendrier : octobre 2007 - décembre 2009

Objectif : en lien avec TEL, TELplus a océrisé en haute qualité 20 millions de pages et étudier la reconnaissance optique de caractères en haute qualité ; développé un prototype pour l’indexation plein texte de bibliothèques numériques intégrant les recherches sur le multilinguisme et la sémantique ; développé de nouveaux services collaboratifs à offrir aux internautes.

Pilote et partenaires
: la Bibliothèque nationale d’Estonie, assistée par la société Eremo, consultant en sciences de l’information, coordonnent le projet. Sont associés 31 partenaires dont 24 bibliothèques nationales et 7 universités (Padoue, Amsterdam…).

Contribution BnF : la BnF océrise intégralement environ 7 millions de pages, participe à plusieurs groupes de travail, coordonne celui sur l’indexation plein texte et développe un prototype à cet effet.

IDP-CREA (The International Dunhuang Project – Cultural Routes of Eurasia)

image tirée du fonds Dunhuang
Calendrier : avril 2008 - juillet 2009, lancement du site français en avril 2009

Objectif : donner plus de visibilité à la collection virtuelle des manuscrits de Dunhuang (150 000 images numérisées dans le cadre du projet international Dunhuang financé par la Fondation Mellon) grâce à l’utilisation d’outils web performants. Il s’agit notamment d’étudier une mise en valeur innovante de cette collection (réalisation d’audio-guides dans différentes langues, d’interfaces chronologiques et géographiques, d’un site web multilingue et d’une base de données).

Pilote et partenaires : piloté par la British Library, ce projet associe 8 autres partenaires dont le musée Guimet, la Bibliothèque nationale de Chine et le Museum für Asiatische Kunst de Berlin.

Contribution BnF : la BnF s'est fortement impliquée dans le groupe de travail pour le développement d’un site du projet en français sur lequel elle donne accès à ses documents ainsi qu’à ceux du Musée Guimet.

EnviArt COST

Calendrier : 2005 - 2008

Objectif
: Mettre en place un réseau de laboratoires ou d’institutions pour explorer les interactions chimiques entre les objets patrimoniaux et les conditions environnementales intérieures. Ce projet se focalise plus particulièrement sur l’impact chimique des polluants sur les matériaux et s’intéresse donc également aux aspects physiques et environnementaux, à la composition des matériaux, aux analyses physico-chimiques, aux émissions et à la normalisation. Les résultats obtenus sont exploités pour la conservation préventive.

Pilote et partenaires : piloté par TNO, organisme néerlandais de recherche en sciences appliquées. Le réseau regroupe des institutions et des laboratoires de tous les pays de l’UE.

Contribution BnF
: la BnF travaille sur les composés organiques volatils émis par les conditionnements ou les collections elles-mêmes et leurs impacts sur les collections saines. Elle participe au groupe de travail "Préservation" sur les questions de conservation préventive et polluants.

PaperTreat

Calendrier : août 2005 - août 2008

Objectif
: évaluer les traitements de désacidification de masse pour améliorer la sauvegarde et l’accès à long terme des documents papier acides conservés dans les bibliothèques et les services d’archives. Un des objectifs est aussi de développer des matériaux modèles, des critères d’évaluation et de contrôle qualité qui simplifieront l’évaluation des procédés émergents.

Pilote et partenaires : piloté par la Bibliothèque nationale et universitaire de Slovénie, ce projet associe des bibliothèques nationales, universitaires et archives nationales de Slovénie, Royaume-Uni, Slovaquie, Pologne, Suède, Pays-Bas, Russie.

Contribution BnF : la BnF participe en tant qu’expert (sur les questions de désacidification de masse et en matière d’évaluation de ces procédés) et qu’utilisateur final.

mercredi 31 juillet 2013

Écouter la page

Contact

Délégation aux relations internationales
Téléphone : 33(0) 1 53 79 59 10
Fax : 33 (0)1 53 79 47 37
Courriel : relations.internationales@bnf.fr
Partagez