Pour les professionnels

Réseau national de coopération

Depuis sa création, la BnF a construit autour d’elle un réseau de partenaires engagés dans une politique nationale de coopération qui a connu des évolutions au cours du temps. L’apport de la BnF consiste en un soutien financier et en la mise à disposition de compétences (formations, conseils, expertise et services).

Présentation du réseau et des actions de coopération

La politique et les actions de coopération nationale de la BnF : bilan 2014 et perspectives 2015-2019

Ce document de synthèse fait le point sur les actions nationales de coopération 2014 et celles à venir pour 2015-2019 : champs d'intervention (coopération documentaire, thématique et régionale) et acteurs du réseau de la coopération ; les évolutions à venir du CCFr et de Gallica ainsi que l'intéropérabilité des bibliothèques numériques.
Télécharger

Politique et actions de coopération nationale de la BnF : bilan 2014 et perspectives 2015-2019 [fichier .pdf – 5013 Ko – 07/09/15 – 91 p.]

Fruit d’une longue tradition, la coopération de la BnF avec les autres bibliothèques françaises a été réaffirmée dans le décret n°94-3 du 3 janvier 1994 portant création du nouvel établissement public et fixant ses missions. La BnF « coopère avec d'autres bibliothèques et centres de recherche et de documentation français ou étrangers, notamment dans le cadre des réseaux documentaires » et « participe, dans le cadre de la politique définie par l'Etat, à la mise en commun des ressources documentaires des bibliothèques françaises» (art. 2). Pour l'exercice de ses missions, elle peut notamment « coopérer, en particulier par la voie de convention ou de participation à des groupements d'intérêt public, avec toute personne publique ou privée, française ou étrangère, et notamment avec les institutions qui ont des missions complémentaires des siennes ou qui lui apportent leurs concours » (art. 3).

De 1994 à 2008, la politique de coopération visait principalement à établir un maillage documentaire du territoire par le biais d’acquisitions partagées, autour d’un réseau de « Pôles associés ». L’évolution du contexte institutionnel et technologique a conduit à réviser ce modèle, pour lui substituer à partir de 2009 celui de la coopération numérique, selon une logique de projet.

La volonté partagée de valoriser le patrimoine culturel, la conscience de la nécessité de la mutualisation, l’importance des données et de leur utilisation la plus ouverte, appuyées sur le numérique et les nouveaux outils du web, ont ouvert depuis lors le champ de la coopération. L’activité de coopération a ainsi connu un fort développement et se concrétise dans de nouvelles formes de partenariats.

Le département de la coopération de la BnF est l’interlocuteur de toute bibliothèque porteuse de projets de coopération et de valorisation du patrimoine écrit.

Constitution du réseau

En 2016, le réseau réunit 182 partenaires, de tous types et de tous statuts (76 pôles associés et 106 autres partenaires).
En 2016, ces partenaires se répartissent en :
  • 113 partenaires des territoires : bibliothèques territoriales, structures régionales de coopération, directions régionales des affaires culturelles, archives départementales, conseils régionaux, sociétés savantes ;
  • 30 partenaires de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : universités, grands établissements, grandes écoles, organismes de recherche ;
  • 39 autres partenaires : bibliothèques spécialisées de statut public ou privé (ministères, corps constitués, fondations, associations).
Ces partenaires sont parfois regroupés en réseaux d’intérêt et d’actions (pôles associés régionaux, réseaux thématiques).

En 2016, le réseau est constitué de :

  • Pôles associés de Dépôt légal (26), qui collectent le dépôt légal imprimeur et partagent avec la BnF la mission de conservation de la production éditoriale française. Ils sont résolument inscrits dans une démarche patrimoniale et nationale, mais sont également des partenaires numériques puisque, depuis 2013, ils donnent accès aux archives de l’internet de la BnF et contribuent à la constitution des collections.
  • Pôles associés documentaires (50), établissements ou réseaux qui conservent et communiquent au public des collections auxquelles la BnF, pour leur intérêt scientifique et leur valeur patrimoniale, reconnaît un intérêt national. Ils ont vocation à coopérer avec la BnF de manière durable. Les Pôles associés documentaires peuvent être thématiques (constitué autour d’une ou de plusieurs disciplines), ou bien régionaux.
  • Partenaires de coopération documentaire et numérique (106), établissements qui s’associent aux programmes de signalement ou de numérisation concertée menés par la BnF, d’une manière ponctuelle (par exemple dans le cadre d’appels à initiative), ou renouvelée. Comme pour les Pôles associés, ce sont les collections patrimoniales conservées dans ces établissements qui justifient leur participation au réseau.

En 2016, la BnF consacre un budget de 1,92 millions d’euros pour l’ensemble des actions menées dans le cadre de sa politique de coopération nationale, dont 1,63 million d’euros de subventions. Le principe d’un co-financement des actions de coopération par la BnF et ses partenaires est appliqué.

Toutes les actions de coopération sont encadrées par des conventions (conventions quinquennales 2015-2019 pour les pôles associés ; conventions de projet, de durée variable, pour les partenaires de coopération documentaire et numérique).

Le cadre de la coopération (2016)
Nombre de conventions en cours
Total conventions 208
Conventions de pôles associés (tous pôles) 61
Conventions de projet 147

Relation contractualisée entre la BnF et ses partenaires par des conventions adaptées aux modes de coopération : conventions de « pôles associés » quinquennales 2015-2019, bilatérales ou multilatérales, qui encadrent toutes types d’actions subventionnées ; pour les autres partenaires, des conventions de type et de durée variables, avec des conventions de coopération numérique / conventions de coopération documentaire

Documents-cadre de la coopération nationale

Trois documents de référence encadrent l’actuelle politique de coopération de la BnF :

Le Schéma numérique des bibliothèques (décembre 2009)

Remis en mars 2010 au Ministère de la Culture et de la communication, ce rapport dresse un premier état des lieux des collections, services et usages numériques en bibliothèque, met en évidence l'intérêt d'une collaboration entre les ministères concernés (culture et communication, éducation Nationale, enseignement supérieur, affaires étrangères) et les collectivités territoriales pour l'adaptation des bibliothèques publiques aux nouveaux usages numériques. Il identifie les partenariats public-privé possibles en la matière. Il s'appuie sur quatre rapports intermédiaires rédigés par des groupes de travail consacrés à quatre thèmes spécifiques : la numérisation, les acquisitions, la conservation, l'évaluation et formule 11 recommandations principales visant à accélérer le développement numérique des bibliothèques françaises.

Le Schéma numérique de la BnF (mars 2016)

Cette synthèse inédite constitue une ressource pour quiconque souhaite connaître la stratégie numérique de la BnF et ses projets phares dans ce domaine.
Le schéma numérique dresse un état des lieux de la transformation, ces dernières années, non seulement des missions mais aussi des modalités de travail et même de l’identité de la Bibliothèque. Il trace le chemin qu’empruntera la Bibliothèque nationale de France dans les années à venir pour offrir un service en phase avec les attentes et les usages actuels et participer aux prochaines évolutions d’un environnement technologique en perpétuelle mutation.
Consulter

Schéma numérique de la BnF [fichier .pdf – 3469 Ko – 03/08/16 – 120 p.]
Synthèse sur la stratégie numérique de la BnF et ses projets phares - mars 2016

Le Contrat de performance 2017-2021 de la BnF

Le contrat d’objectifs et de performance 2017-2021, signé entre le ministère de la Culture et de la Communication et la BnF, s’inscrit pleinement dans la continuité des missions et des valeurs fondatrices de la Bibliothèque tout en veillant à adapter les objectifs de la période aux évolutions de l’environnement et aux transformations des pratiques.

De longue date, l’établissement inscrit son action dans le cadre d’une démarche stratégique pluriannuelle qui identifie les grands objectifs et les actions prioritaires mises en œuvre pour les atteindre. Cette démarche se concrétise par la rédaction d’un contrat d’objectifs et de performance, outil de formalisation de la stratégie à moyen terme de la BnF et outil de pilotage interne des activités. Les résultats font chaque année l'objet d'un rapport de performance annexé au rapport d'activité de l'établissement.
En savoir plus

Contrat de performance

Signalement et coopération numérique : deux objectifs prioritaires

La coopération nationale vise deux objectifs prioritaires :
  • soutenir la dynamique de mise en valeur du patrimoine écrit et accompagner l’action du ministère de la Culture et de la Communication en faveur du signalement des fonds anciens, locaux et spécialisés dans le cadre du Plan d’action pour le patrimoine écrit et par le biais d’actions concertées régionales et thématiques, pour enrichir le Catalogue collectif de France et les catalogues locaux et régionaux,
  • contribuer à stimuler et coordonner l’effort national en faveur du numérique, en particulier dans le domaine de la numérisation et de la diffusion numérique, et développer Gallica en tant que bibliothèque numérique collective, assortie de services personnalisés et de prestations de fourniture de contenus patrimoniaux numériques.
Le Catalogue collectif de France et Gallica donnent un accès fédéré aux ressources (notices et documents numériques) produites dans le cadre des actions de coopération de la BnF.

Le signalement

Plus précisément, s’agissant du signalement, sont notamment conduites des opérations de :
  • recensement de fonds anciens, locaux et spécialisés (Répertoire national des bibliothèques et des fonds documentaires)
  • enrichissement de la Base Patrimoine du CCFr par rétroconversion et catalogage
  • mise à jour des bases Manuscrits du CCFr (CGM, Palme) et enrichissement par des documents numériques
  • enrichissement de bibliographies régionales par des documents numériques
  • signalement des collections de presse locale dans la Bibliographie de la presse française politique et d’information générale (BIPFPIG) et dans la base presselocaleancienne.bnf.fr.

La coopération numérique

Pour la coopération numérique, les opérations menées sont les suivantes :
  • numérisation (programmes bilatéraux, programmes d’intérêt national, programmes européens à extension nationale)
  • enrichissement mutuel des bibliothèques numériques et référencement dans Europeana
  • diffusion des collections numériques des partenaires dans Gallica (trois filières d’entrée)
  • mise à disposition d’ensembles de ressources numériques de la BnF pour enrichir sites, portails, catalogues, bibliographies
  • offre "Gallica marque blanche"
  • amélioration de l’accès aux ressources numériques (OCR, indexation et structuration des données)
  • médiation numérique, produits de valorisation.

D’autres actions entrant dans le champ de la coopération

  • offre de produits et services bibliographiques,
  • prestations de préservation et de restauration des collections patrimoniales,
  • offre en Education artistique et culturelle dans le cadre l’action territoriale de la BnF,
  • prêt d’œuvres pour des expositions,
  • expertise des départements de collections.

jeudi 3 août 2017

Partagez