Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Collections et services

Art et histoire de l'art

Du trésor de Berthouville aux carnets de Degas, des œuvres exceptionnelles… et un centre majeur de ressources documentaires sur l’art.

Art et histoire de l'art : voir des œuvres

Parallèlement aux livres et manuscrits, la Bibliothèque conserve des œuvres plastiques : dessins, céramiques, pièces d’orfèvrerie, sculptures, peintures, estampes et photographies… Elles se trouvent dans les collections des sites Richelieu et Arsenal.

Objets

Amphore chalcidienne à figures noires trouvée à Vulci : Athéna assistant Héraclès dans son combat contre Géryon

Amphore chalcidienne à figures noires trouvée à Vulci : Athéna assistant Héraclès dans son combat contre Géryon

La BnF conserve au département des Monnaies, médailles et antiques plusieurs collections parmi les plus riches au monde :
  • les céramiques antiques (2e collection de France après le Louvre) avec environ 1300 vases, dont beaucoup attiques, à figures noires et à figures rouges, de l’âge d’or de la céramique grecque.
  • les camées et intailles : cette collection illustre toute l’histoire de la glyptique, de la fin du IVe millénaire avant J.-C. au XIXe siècle ; elle comporte plus de 10 000 pierres gravées et des pièces exceptionnelles comme le Grand camée de France.
  • les médailles : 100 000 pièces qui permettent de retracer l’évolution de l’art de la médaille depuis les origines : médailles de la Renaissance italienne (de Pisanello à Caradosso), médailles germaniques du XVIe siècle, premières médailles françaises, médailles royales (par Guillaume Dupré, les Rœttiers), ou encore médailles 1900 (Roty, Chaplain) ; dessins et modèles originaux en pierre, bois, cire ou plâtre (projets de Bouchardon à la sanguine, cires de Depaulis, plâtres de David d’Angers).
  • les plaquettes de bronze renaissance à sujets mythologiques ou religieux.
  • des sculptures, avec notamment un ensemble de bustes antiques en marbre, plus de 3000 bronzes antiques (égyptiens, grecs, étrusques, romains et byzantins) et des bronzes renaissances.
  • quelques objets en ivoire comme des diptyques consulaires, des olifants, les célèbres pièces d’échecs du Trésor de Saint-Denis, ou encore des pions de jeu antiques.
  • une collection de sceaux et de matrices de sceaux en bronze (sceau de Jean de Berry, matrice de la ville de Dijon…).
  • des pièces d’orfèvrerie, avec un des ensembles les plus importants de l’art romain : le Trésor de Berthouville, de grands plats d’argent d’apparat antiques et des pièces médiévales et modernes, comme des plats sassanides et arabes.
  • des bijoux (environ 1000 bijoux, surtout antiques mais aussi Renaissance et XVIIIe), comme les bijoux de Mme de Pompadour, légués au roi en 1764.
Le Musée des Monnaies, médailles et antiques permet à tous les publics de découvrir une sélection d'objets conservés au département.
Voir

Le Grand Camée de France (ou Grand Camée de la Sainte-Chapelle) : la glorification de Germanicus. Rome, Ca 23 av. J.-C. | BnF Musée des monnaies, médailles et antiques
Richelieu - Département des Monnaies, médailles et antiques
exposition permanente

 La BnF a réalisé avec l'Institut national d'Histoire de l'Art et l'unité de recherche ANHIMA (Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques) une base de données sur la collection d'objets archéologiques du comte de Caylus. Cette collection, donnée au Cabinet du roi entre 1755 et 1765, est conservée majoritairement au département des Monnaies, médailles et antiques.
Consulter

Comte de Caylus Recueil d’Antiquités ,  base de données sur la collection d'objets archéologiques du comte de Caylus.

Dessins, peintures, arts décoratifs

François II, dauphin. François Clouet

François II, dauphin. François Clouet

Il existe également de riches collections de dessins, essentiellement conservés au département des Estampes et de la photographie. Ces collections comprennent entre autres :
  • des portraits royaux de François Clouet,
  • les dessins de l’Ecole de Fontainebleau de la collection Félix Herbet (XVIe siècle)
  • les carnets de peintres d’Edgar Degas, Pierre Bonnard, Jean Hélion, Marcel Gromaire,
  • des dessins de Gabriel de Saint-Aubin
  • les dessins de topographie de la collection François-Roger de Gaignières (Paris et la province aux XVIIe, XVIIIe)
  • les dessins de la collection Destailleur (Paris et la province aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles)
  • des dessins d’architecture (Robert de Cotte, Boullée, Lequeu, Labrouste, etc.)

Des peintures se trouvent aussi à la Bibliothèque. On peut y voir quelques œuvres indépendantes comme un portrait de Proust par Jacques Emile Blanche, des aquarelles d’Albrecht Dürer au département des Estampes et de la photographie), un portrait de Wagner par Renoir à la Bibliothèque musée de l’Opéra. Des peintures intégrées aux ensembles décoratifs des bâtiments, Hôtel Tubeuf sur le site Richelieu ou le cabinet des Femmes Fortes à la bibliothèque de l’Arsenal, sont visibles lors des journées du patrimoine

Le département des Estampes et de la photographie conserve des éléments relevant des arts décoratifs comme les échantillons de tissus de la première moitié du XVIIIe siècle de la collection du Maréchal de Richelieu, ou bien des papiers peints d’époque révolutionnaire.

La bibliothèque de l’Arsenal abrite encore le mobilier hérité des hôtes du lieu (marquis de Paulmy, comte d’Artois) ou issu des confiscations révolutionnaires (roue à livres du XVIIe siècle, par exemple), mais aussi des objets ayant appartenu à Prosper Enfantin ou José Maria de Heredia. Le cabinet  de la Maréchale de la Meilleraye accueille des visites organisées par le Centre des Monuments nationaux.

vendredi 31 octobre 2014

Partagez