Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Collections et services

Estampes, photographies, affiches

Des artistes de renom aux maîtres anonymes, de l’œuvre d’art à l’image documentaire…

Estampes

Adam et Eve. Albrecht Dürer (1471-1528)

Adam et Eve. Albrecht Dürer (1471-1528)

Les collections d’estampes, constituées à partir du XVIIe siècle au sein de la Bibliothèque royale et accrues par l’instauration en 1632 du dépôt légal de l’estampe, réunissent des œuvres de graveurs français et étrangers, anciens et contemporains : Dürer, Callot, Rembrandt, Goya, Hokusaï, Picasso, Matisse, Tapiès, Jim Dine, etc. Elles sont conservées en majorité au département des Estampes et de la photographie.

Les collections de gravures françaises représentent la quasi totalité de la production d’estampes en France à partir du XVIIe siècle et continuent aujourd’hui de s’enrichir d’œuvres d’artistes contemporains et de la production d’ateliers d’imprimeurs (URDLA, Arte-Maeght, Linard…).

La collection réunit des ensembles uniques comme par exemple :

  • les incunables xylographiques, les coffrets de pèlerinage ornés d’estampes du XVe siècle, les estampes de primitifs italiens (1000 pièces)
  • les estampes de Rembrandt (900 pièces)
  • les collections encyclopédiques de Michel de Marolles
  • les collections de topographie, de portraits et de costumes de François-Roger de Gaignières, les collections de topographie du fermier général Lallemant de Betz
  • les collections historiques de Fevret de Fontette, de Michel Hennin, du baron de Vinck de Deux-Orp
  • les collections d’estampes de maîtres du marquis de Béringhen, de maîtres du XIXe siècle de Moreau-Nélaton
  • la collection Curtis riche en pièces orientales et un fonds unique d'estampes et de livres illustrés japonais
  • les lithographies de Toulouse-Lautrec (800 pièces)
  • les clichés-verre de Corot, de Daubigny
  • les donations Jean Matisse (1978-1981), Hélion (1979-1985), Baselitz (1985), Sam Francis (1988), Barry Flanagan (1988), Louise Bourgeois (1995), etc.

On peut consulter à la Bibliothèque de l’Arsenal un fonds de 100 000 estampes comprenant portraits, caricatures de la Révolution et de la Restauration, œuvres des écoles italienne, allemande, anglaise du XVIIIe siècle.

Plusieurs départements du site François-Mitterrand possèdent aussi des estampes dans leurs fonds anciens. On peut citer par exemple les neufs volumes de planches sur les vingt volumes de la Description de l’Egypte, publiée entre 1809 et 1828 à la suite de l’expédition de Napoléon Bonaparte.

vendredi 18 avril 2014

Partagez