Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Événements et culture

Hommage à Lionel Soukaz

Colloque

Le parcours du cinéaste-poète Lionel Soukaz est indissociable de nombreux mouvements radicaux, politiques, intellectuels et artistiques de 1970 à nos jours. Né en 1953, il côtoie au début des années 1970 le Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire (FHAR) avant de rencontrer René Schérer et Guy Hocquenghem avec qui il réalise en 1978-79 Race d’Ep, une histoire d’un siècle d’homosexualité, classé X par la Commission de contrôle des films cinématographiques. En réaction contre la censure, Lionel Soukaz tourne l’année suivante Ixe, film de révolte et de « vitalité désespérée ».

Ses premiers films sont marqués par l’expression des désirs homosexuels puis l’épidémie du Sida l’amène, à partir des années 1980, à réorienter son travail : il filme dès lors ce qu’il advient de la « communauté de pédés, de pauvres, de toxicos » décimée par la maladie mais aussi mobilisée par la lutte. En 1991, Lionel Soukaz s’empare de la vidéo, légère et peu coûteuse, et initie son Journal Annales, œuvre monumentale de plus de 2 000 heures dans laquelle il saisit son quotidien, les manifestations publiques comme son intimité.

Au début des années 2000, ses premiers films sont redécouverts grâce à la rétrospective « Jeune, dure et pure ! » organisée par la Cinémathèque française. Il est alors reconnu pour la qualité de ses expérimentations esthétiques et ses films sont présentés comme un emblème du cinéma d’avant-garde de son époque. Tandis que Lionel Soukaz continue, « en artisan », d’explorer les matériaux argentiques et vidéo, des démarches de sauvegarde sont engagées par des institutions patrimoniales : les films qu’il a tournés en 16 mm dans les années 1970 sont restaurés par les Archives françaises du film et la Bibliothèque nationale de France a récemment entrepris la numérisation de son Journal Annales.

Ce colloque, le premier sur cette œuvre, propose de sonder, dans toute leur diversité, les films, les engagements et les pratiques de Lionel Soukaz, en s’intéressant également à ses collaborations et ses diverses activités artistiques.

vendredi 6 décembre 2013 9h00-18h30

Eros militant : le cinéma de Lionel Soukaz

9h > 9h30 Accueil par Denis Bruckmann, directeur des collections, BnF

9h30 > 11h UNE ESTHÉTIQUE EN DIALOGUE AVEC L’HISTOIRE
Séance présidée par Giusy Pisano (ENS Louis-Lumière, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)
Alain Carou (département de l’Audiovisuel de la BnF) et Éric Le Roy (Archives françaises du film du CNC,président de la FIAF)
Du film à la vidéo : une oeuvre à sauvegarder

David Faroult (Université Paris-Est Marne-la-Vallée)
Une pratique théorisée de la réalisation ? Portraithypothétique de Lionel Soukaz en tacticien

Vincent Deville (Université Paul Valéry-Montpellier 3)
Poésie, montage, fragment : Lionel Soukazhistorien

11h15 > 12h45 « CE QUE NOUS VOULONS : VIVRE »… ETAIMER
Séance présidée par Christa Blümlinger(Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis)

Bruce Benderson (écrivain)
Lionel Soukaz : la valeur de la négativité

Olivier Neveux (Université Lumière-Lyon 2)
« Rêve intense et rapide de groupes sentimentaux avec des êtres de tous les caractères parmi toutes les apparences »

Gabriela Trujillo (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)
Point de rencontre à l’infini : de l’érotique aupolitique, passages, élans et rencontres dans l’oeuvre de Lionel Soukaz

12h45 > 13h PERFORMANCE par Infidel Castra

14h30 > 15h LES CHIMÈRES BIENHEUREUSES
par Gabriel Matzneff (écrivain)

15h > 16h VIDÉO ET POLITIQUE : FILMER À LA PREMIÈRE PERSONNE
Séance présidée par Alain Carou (département de l’Audiovisuel de la BnF)

Robin Dereux (Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis)
Lionel Soukaz, un journal filmé

Élisabeth Lebovici
(historienne et critique d’art)
La vidéo de Lionel Soukaz, entre la rhétorique de l’engagement et les vicissitudes de l’émotion

16h15 > 17h PROJECTION
Quelques pages du Journal Annales

17h > 18h30 AUTOUR DU JOURNAL ANNALES (1991-AUJOURD’HUI)
Table ronde animée par Aude Lavigne (productrice à France culture) avec Stéphane Gérard (Labex Arts-H2H, BnF,cinéaste), Hélène Hazera (productrice à France culture, activiste trans'), Pablo Peréz (écrivain,cinéaste) et Diego Vecchio (auteur, UniversitéParis 8-Vincennes Saint-Denis)

Ce colloque international a lieu les 4 (BnF), 5 (Université Paris 8), 6 (BnF) et 7 (Les Voûtes) décembre.
En partenariat avec le Labex Arts-H2H, l’Université Paris 8 et l’ESTCA, l’Université Paris 3, l’IRCAV et Les Archives Françaises du Film du CNC.
Plus d’informations

vendredi 22 novembre 2013

Écouter la page

Télécharger

Partagez