Expertise sur l’archivage du web

L’internet ne connaît pas de frontière. Pour faire face aux enjeux, et mener à bien sa mission de dépôt légal du web, la BnF collabore avec de multiples partenaires à l’étranger.

 

En 2003, la BnF a été co-fondateur, aux côtés de la fondation Internet Archive et de 10 autres bibliothèques nationales, du consortium international pour la préservation de l’internet (IIPC).

Ce consortium a été créé pour répondre aux demandes croissantes de coopération internationale en matière d’archivage du web dans l’intérêt des générations futures. Il compte aujourd’hui compte une cinquantaine de membres, répartis sur les cinq continents.

Le consortium s’est donné pour mission de :

  • permettre la collecte, la conservation et l’accès au corpus de contenu internet le plus riche possible, à travers le monde ;
  • favoriser le développement et l’usage collaboratif de logiciels libres, de techniques et de normes pour la création d’archives internationales et interopérables ;
  • promouvoir les initiatives et la législation en faveur de la collecte, de la conservation et de l’accès aux contenus internet ;
  • encourager et soutenir les actions des bibliothèques, des services d’archives, des musées et des institutions du patrimoine culturel en faveur de la préservation des archives de l’internet.

La BnF participe à la gouvernance du consortium et à l’activité de ses groupes de travail. Elle contribue notamment à la constitution de collections collaboratives sur des thématiques transnationales, comme les Jeux Olympiques, ou des événements qui ont une portée planétaire, à l’instar du Printemps arabe.

L’Assemblée générale et la conférence sur l’archivage du web qui y est associée sont chaque année l’occasion d’ateliers et de rencontres. La plupart des logiciels auxquels la BnF a recours pour archiver le web ont été développés par des membres du consortium IIPC. C’est également en son sein qu’a été conçu le format WARC (ISO 28500), utilisé dans le stockage et la préservation des archives de l’internet.

Une communauté s’est par ailleurs formée autour de NetArchiveSuite, outil de pilotage des collectes développé par la Bibliothèque royale du Danemark et adopté en 2008 par la BnF. Les développements de ce logiciel open source sont désormais supportés par la communauté, qu’ont rejointe les bibliothèques nationales d’Autriche, d’Espagne et d’Estonie.

La BnF a récemment entrepris de promouvoir BnF Collecte du web, outil de sélection adossé à NetArchiveSuite qu’elle a développé, auprès de cette communauté. Au-delà des outils, les membres ont en commun un cadre juridique et des méthodes de travail similaires : elle est donc propice aux partages d’expériences et aux échanges de pratiques. L’équipe du dépôt légal du web est également amenée à s’impliquer dans des programmes de recherche, des conférences et rencontres, notamment à destination des partenaires européens ou francophones de la Bibliothèque.