Réserve des livres rares

La Réserve des livres rares conserve environ 200 000 imprimés exceptionnels. Des ouvrages du début de l’imprimerie aux livres contemporains, ils sont sélectionnés pour la rareté des éditions ou la singularité des exemplaires : livrets xylographiques et incunables (livres imprimés avant 1501) ; productions des imprimeurs célèbres ; éditions originales de grands textes ; livres illustrés importants ; exemplaires de luxe imprimés sur parchemin (vélin) ou papiers spéciaux ; provenances illustres ; exemplaires annotés en reliures remarquables ; livres interdits (l’Enfer notamment) et impressions clandestines ; épreuves corrigées et maquettes, archives ou objets illustrant l’activité d’éditeurs, de relieurs ou de graphistes ; reliures contemporaines.

Dépositaire d’une collection prestigieuse, la Réserve des livres rares est aussi un lieu de recherche et d’information unique pour l’histoire du livre et de la bibliophilie, des incunables aux livres d’artistes contemporains, par la mise à disposition en libre-accès d’une importante collection d’ouvrages de référence sur ces domaines.
 

Actualités

Brèves de la BnF

Exporter les notices du Catalogue général au format CSV

En savoir
Brèves de la BnF

Forte affluence dans l'exposition "Tolkien, voyage en Terre du Milieu" : réservation fortement conseillée

En savoir

Histoire du département

 

Les origines de la Réserve se confondent avec celles de la Bibliothèque nationale et avec le travail remarquable d’un homme, Joseph Van Praet. Garde des imprimés, Joseph Van Praet entreprend vers 1792 d’extraire les volumes précieux des fonds de l’ancienne Bibliothèque royale, considérablement accrus par la Révolution et bientôt par l’Empire. 


Ancien libraire, très au fait des catégories récemment établies de l’histoire du livre et de la bibliophilie, Joseph Van Praet effectue sa sélection selon quelques critères, dont il recherche particulièrement la combinaison : 

  • incunables (livres imprimés avant 1501) ;
  • éditions princeps des auteurs de l’Antiquité ;
  • productions des imprimeurs célèbres (d’Alde à Bodoni) ;
  • grands livres illustrés ;
  • exemplaires de luxe imprimés sur parchemin (vélin) ou grand papier ;
  • livres provenant de possesseurs illustres, largement annotés ou habillés de reliures remarquables. 

À sa mort, en 1837, après presque un demi-siècle de choix et d’acquisitions avisés, 40 000 volumes de « monuments typographiques » sont déjà ainsi « réservés », et un rangement est amorcé, selon certains des critères de sélection. Seules les impressions sur vélin, laissées à part, sont inventoriées, dans un catalogue rédigé par Van Praet lui-même : grâce à son action passionnée et à quelques accroissements ultérieurs, la Réserve conserve aujourd’hui la plus importante collection au monde de ce type de documents (près de 2 800 volumes).

 

Missing media.

Joseph Van Praet avait organisé la Réserve selon un ordre qui l’exceptait totalement du classement méthodique des Imprimés. Au lieu d’un classement par lettre (de A à Z) selon le contenu des livres, établi pour la Bibliothèque du Roi à la fin du XVIIe siècle par Nicolas Clément et conservé depuis, il préféra celui correspondant le mieux aux catégories qu’il mettait en œuvre et qui lui permettaient aussi de mémoriser le plus aisément les collections et d’en gérer l’accroissement. Les livres étaient donc rangés par grandes catégories typologiques, selon les critères de sélection mentionnés précédemment. 

 

Le classement mis en place par Van Praet allait à l’encontre de la grande entreprise de reclassement méthodique initiée au département des Imprimés, dont la Réserve était une section. Pour ceux qui, au XIXe siècle, eurent la charge de rationaliser la Bibliothèque et qui pensaient son organisation en fonction des catalogues méthodiques en préparation, la Réserve faisait figure d’anomalie. C’est la raison pour laquelle les collections de la Réserve (sauf les vélins) furent finalement réorganisées selon ce cadre de classement commun aux collections des imprimés et décrites dans les catalogues généraux publiés  à partir de 1875.


À la même époque, le réaménagement architectural de la Bibliothèque nationale par Henri Labrouste (1854-1875) donne à la Réserve une galerie spécialement aménagée pour la conservation de ses volumes, située au premier étage des bâtiments longeant la rue Richelieu. 

En 1934, la Réserve devient responsable de la communication de ses collections, avec la création d’une salle de lecture attenante à ses magasins, dotée d’un important fonds documentaire en libre accès. Du personnel scientifique et de magasinage lui est attribué, et des fichiers spéciaux sont entrepris pour compléter les catalogues généraux.

 

Il faut cependant attendre les années 1980 pour que le service prenne progressivement en charge l’ensemble des fonctions attachées à sa mission patrimoniale : tenue des inventaires, catalogage et responsabilité du choix de ses acquisitions.


Peu à peu, les critères de sélection de la Réserve sont complétés, en accord avec les évolutions de la bibliographie et de la bibliophilie. Ainsi, les éditions originales littéraires, en particulier françaises, sont particulièrement recherchées, dans toutes les acceptions du terme (première édition donnée avec le consentement de l’auteur, ou première occurrence imprimée d’une œuvre), ainsi que leurs contrefaçons, préfaçons, exemplaires cartonnés, etc. La « Grande Réserve », sélection de 350 volumes particulièrement précieux, est constituée dans cet esprit en 1953. Les collections du département s’ouvrent aussi aux ouvrages censurés ou interdits, aux périodiques rares et à la littérature éphémère (placards et affiches, tracts…). Enfin, autour des éditions de textes importants, on cherche à rassembler des épreuves corrigées ou tout autre document éclairant leur genèse.

 

En 1995, la Réserve des livres rares devient un département à part entière de la nouvelle Bibliothèque nationale. Trois ans plus tard, à l’occasion de son déménagement sur le site François-Mitterrand, elle accroît considérablement ses collections en prélevant 50 000 volumes dans le fonds des imprimés, juste avant que celui-ci ne soit partagé entre les quatre départements thématiques du nouveau bâtiment. 


Aujourd’hui, la Réserve des livres rares est l’un des quatorze départements de la Direction des collections de la Bibliothèque nationale de France. Elle conserve environ 200 000 volumes. Dépositaire d’une collection prestigieuse, elle est aussi un centre de recherche et d’information unique pour l’histoire du livre et de la bibliophilie, des incunables aux livres d’artistes contemporains

Focus

Joseph Van Praet (1754-1837), le « catalogue vivant » des imprimés

Le rôle de Joseph Van Praet pendant la Révolution est essentiel pour l’enrichissement des collections de la Bibliothèque Nationale.

Les incunables de la Réserve des livres rares

Le Kalendrier des bergiers
Flavius Josèphe. De la Bataille judaïque.
Rhetorica
Plutarque, Vies parallèles.
Scripta philosophica
Bible de Bamberg
Psalterium cum canticis. Hymni. [Mayence] : Johannes Fust et Peter Schöffer, 1457. In-folio

Les reliures

Les six livres de la République de J. Bodin
Astronomique discours, par Jaques Bassantin
Reliure de : Ristretto delle historie genovesi, di Paolo Interiano
Reliure de : Regole generali di architettura di Sebastiano Serlio,... sopra le cinque maniere de gli edifici...
Les Amours pastorales de Daphnis et Chloé avec figures

Les éditions originales

Jean-Jacques Rousseau. Émile, ou de l’éducation
Stéphane Mallarmé. Jamais un coup de dés n’abolira le hasard
Charles Baudelaire. Les Fleurs du mal
Mme de La Fayette. La Princesse de Clèves
Pline l’Ancien. Historia naturalis.

Les livres illustrés et les livres d'artistes

Virgile. Bucolica, Georgica, et Aeneis.
Alexander Pope. Œuvres complètes traduittes en françois
Contes et Nouvelles en vers, par M. de La Fontaine
Dante Alighieri. La Commedia.
L’Exposition et la Vraie Déclaration de la Bible
Die vier Historien : Joseph, Daniel, Judith, Esther
Au pied du Sinaï

Les livres xylographiques

Ars moriendi, en allemand
Ars memorandi per figuras evangelistarum
Die Leiden Christi
Speculum humanae salvationis
Apocalypsis
Exercitium super Pater Noster
Aelius Donatus. Ars minor

Contacts

Réserve des livres rares

reserve-livres-rares@bnf.fr

Téléphone : 01 53 79 54 52 (secrétariat)

01 53 79 54 54 (salle de lecture)

Télécopie : 01 53 79 54 60

 

Jean-Marc Chatelain

Directeur de la Réserve des Livres rares