• Brèves de la BnF /
  • Département Audiovisuel

Au cœur du studio "Son-Ré" de Pierre Henry

Compositeur majeur du XXe siècle, Pierre Henry avait confié une partie de son œuvre à la Bibliothèque nationale de France en 2007 afin qu’elle y soit conservée, numérisée et rendue accessible au public. Après le décès du compositeur en 2017, ce don a été complété grâce à la générosité de ses ayants droit. À cette occasion, nous vous présentons une vidéo inédite tournée il y a quelques mois dans son studio « Son-Ré » – avant que celui-ci n’ait été déplacé en raison d’un projet immobilier affectant ses locaux.
 

le père de la «musique concrète»

Pierre Henry est considéré avec Pierre Schaeffer comme le père de la « musique concrète » qui a été un tournant décisif pour la musique du XXe siècle. La Symphonie pour un homme seul en 1949, Utopia en 2007, en passant par la Messe pour le temps présent en 1967 ou encore la Dixième symphonie en 1979, jalonnent un parcours foisonnant de recherche et de créativité.
Dès 2008, à la suite du don fait par Pierre Henry, la BnF s’est investie dans un important travail de sauvegarde de ce patrimoine sonore, portant sur la numérisation de 240 œuvres majeures, dites « opus », et sur 300 « d’application » (œuvres destinées à la danse, au théâtre, au cinéma, à la publicité…).

 

Depuis la disparition du compositeur, c’est l’intégralité de son œuvre qui a été donnée à la BnF grâce à la générosité de ses enfants. La BnF conserve désormais l’immense sonothèque du compositeur et tous ses supports de composition (masters, voies de mixage…), un fonds qui a commencé à être numérisé en très haute définition et qui est destiné à l’être intégralement, afin d’être rendu accessible aux chercheurs, musicologues, musiciens ou créateurs…

L’œuvre de Pierre Henry rejoint les considérables collections musicales de la BnF, riches de plus d›1.2 million d’enregistrements sonores, reflets des techniques les plus variées, du cylindre de cire au fichier numérique, et les enrichit magnifiquement dans le domaine de la création musicale. En 2020, c’est avec un concert et une master classe que la BnF célèbrera l’entrée dans ses collections de ce don exceptionnel.

 

Vidéo : son-ré, dans l’atelier de Pierre Henry

C’est dans son atelier situé dans le 12e arrondissement de Paris, baptisé «Son-Ré», que Pierre Henry a composé une partie de son œuvre. Nous nous sommes rendus il y a quelques mois dans cet incroyable laboratoire de création sonore, avant qu’il ne soit déplacé et reconstitué à la Philharmonie de Paris – les locaux d’origine étant voués à la destruction pour un projet immobilier.

 

 

Pierre Henry à la Philharmonie de Paris

 
La Philharmonie rend hommage à Pierre Henry avec une reconstitution de son studio « Son/Ré », visible sur le parcours de la collection permanente du Musée de la musique, ainsi qu’un cycle d’événements dédié au compositeur, du 20 au 24 novembre. Le 23 novembre, un concert fera notamment entendre la Dixième Symphonie, qui sera interprétée pour la première fois dans la version dont Pierre Henry rêvait, avec trois orchestres et chœur.

 

Publié le

Voir aussi