Henri Rochefort, tête de marionnette à gaine -  - L. Lemercier de Neuville – BnF, département des Arts du spectacle
Prochainement

Hugo, Nadar Coquelin, Liszt et les autres. La collection de marionnettes de Lemercier de Neuville

18 h 15 – 19 h 30

Auditorium Colbert

Henri Rochefort, tête de marionnette à gaine - - L. Lemercier de Neuville – BnF, département des Arts du spectacle

Conservateurs, historiens de l’art, spécialistes et restaurateurs partagent leur savoir et leur passion autour de manuscrits et de documents originaux, exceptionnellement sortis pour l’occasion des magasins de la BnF, de l’INHA et de l’École nationale des chartes. Cette séance se penche sur la collection de marionnettes de Lemercier de Neuville conservée au département des Arts du spectacle de la BnF.

Par Joël Huthwohl, directeur du département des Arts du spectacle, BnF, et Jean-Claude Yon, historien du théâtre, professeur à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Figure modeste de la bohème du second Empire, journaliste, vaudevilliste, humoriste, poète de circonstance, Louis Lemercier de Neuville (1830-1918) aurait eu sa place dans une de ses éphémères chroniques intitulée Les Inconnus célèbres. Littérateur oublié, il reste en revanche dans la mémoire des arts de la marionnette comme le premier à avoir imaginé avec ses pupazzi des spectacles d’actualité mettant en scène les personnalités de son temps, écrivains, compositeurs, comédiens, photographes, peintres ou hommes politiques comme Victor Hugo, Gambetta, Offenbach, Ingres, Courbet, Alexandre Dumas, Labiche, Sarah Bernhardt… Ses spectacles, donnés dans les salons et les casinos entre 1863 et 1893, constituaient un véritable « journal rédigé, parlé, illustré et animé par un seul ».  Il réalisait tout lui-même se faisant tour à tour dramaturge, menuisier, costumier, décorateur, manipulateur et producteur de spectacles. Après avoir imaginé des silhouettes découpées et articulées, certaines peintes par Gustave Doré, d’autres inspirées des caricatures de son ami Émile Carjat, il se lança dans les marionnettes à gaine avec tout autant de succès. Plus de deux cents têtes et silhouettes ainsi que ses manuscrits et dessins ont rejoint la BnF en 2019, formant ainsi un témoignage passionnant sur la vie culturelle et artistique au xixe siècle.

Cycle organisé par la BnF, l’INHA et l’École nationale des chartes.

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès

Entrée gratuite sur réservation en ligne
Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation)

Date et Horaires

Mardi 13 avril 2021
18 h 15 – 19 h 30

Accès

Richelieu – Auditorium Colbert
2, rue Vivienne – 75002 Paris