Terminé

Journée d’étude - L’imaginaire des sociétés secrètes dans la littérature du XIXe siècle

28 fév. 2020

Une journée d’étude consacrée au thème du complot, central dans la littérature européenne et l’histoire intellectuelle du XIXe siècle, pour en éclairer les résonances politiques actuelles.

Un imaginaire foisonnant

Des complots contre-révolutionnaires aux attentats anarchistes, en passant par les expériences de la charbonnerie française ou de la franc-maçonnerie, les conspirations se succèdent au XIXe siècle. Souvent portés par des organisations clandestines, ces événements suscitent un grand nombre de discours qui mêlent presque toujours, à l’analyse politique, une veine fictionnelle. Car les conspirations sont souvent autant une réalité qu’une inquiétude, un fantasme.

L’existence attestée de sociétés secrètes aux buts politiques divers est relayée par la construction d’un imaginaire social foisonnant qui se cristallise autour du thème du complot et dont on connaît le succès jusqu’à nos jours. Ces constructions romanesques semblent déteindre sur le réel, comme l’illustre le mot d’un partisan de la duchesse de Berry, rapporté par Chateaubriand : « Et puis, Messieurs du conseil, faites pendre Walter Scott, car c’est lui qui est le vrai coupable ».

C’est précisément sur les entrecroisements fictionnels et réels de cet imaginaire que se penche cette journée d’étude co-organisée par la Société des études romantiques et dic-neuviémistes.

Organisé par Nicolas Aude, université de Lille et Marie-Agathe Tilliette, université Paris Nanterre avec la Société des études romantiques et dix-neuviémistes

Programme de la journée

9 h 15 - 9 h 30 – Introduction par Nicolas Aude, université de Lille et Marie-Agathe Tilliette, université Paris Nanterre

9 h 30 - 10 h 45 – Première session : Histoire et médias
Modération : Nicolas Aude

Un envers de l’histoire contemporaine ? Lectures et usages historiens des littératures du complot et des sociétés secrètes
Par Jean-Noël Tardy, université Panthéon Sorbonne

L’émergence de la notion de société secrète dans la presse du XIXe siècle
Par Julien Schuh, université Paris Nanterre

10 h 45 - 11 h 15 – Pause

11 h 15 - 12 h 30 – Deuxième session : Romans populaires
Modération : Marie-Agathe Tilliette

Les jésuites dans le roman populaire entre France et Italie. Archétype, fortune et avatar d’un imaginaire du pouvoir occulte
Par Olivier Bosc, directeur de la Bibliothèque de l’Arsenal, BnF

Le capitaine Nemo et son équipage : une société secrète mondialisée ?
Par Romain Enriquez, université d’Artois

14 h 30 - 15 h 45 – Troisième session : Balzac complotiste
Modération : Christèle Couleau

Plot et plausibilité chez Balzac
Par Rebecca Sugden, university of Cambridge

Les sociétés secrètes dans La Comédie humaine : « l’endroit » de l’envers ?
Par Alexandra Delcamp, université de Bâle

15 h 45 - 16 h 15 – Pause

16 h 15 - 17 h 30 – Quatrième session : Perspectives comparatistes
Modération : Victoire Feuillebois

Dostoïevski conspirateur : lectures paranoïaques d’un mystère biographique
Par Nicolas Aude, université de Lille

Figuration des sociétés secrètes et méga-complot, XIXe-XXIe siècle : réflexions sur quelques continuités transséculaires et transnationales
Par Chloé Chaudet, université Clermont-Auvergne

17 h 30 - 18 h – Conclusion : Marie-Agathe Tilliette

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès
 

Entrée gratuite sur inscription au 01 53 79 49 49 ou sur visites@bnf.fr

Date et Horaires

Vendredi 28 février 2020
9 h 15 – 18 h

 

Accès

Bibliothèque de l’Arsenal
1, rue de Sully – 75004 Paris

 

Illustration : Une séance du Congrès maçonnique de Strasbourg