Visuel de l'exposition Richelieu, histoire d’une renaissance -  - BnF
Maintenant

La Bibliothèque nationale de France à Richelieu, histoire d’une renaissance

Until

Allée Julien Cain

Visuel de l'exposition Richelieu, histoire d’une renaissance - - BnF

L’exposition La Bibliothèque nationale de France à Richelieu, histoire d’une renaissance retrace l’évolution du site historique de la Bibliothèque, qui s’apprête à rouvrir entièrement ses portes au public en septembre prochain après une décennie de travaux. Elle présente les moments charnières de l’histoire du site Richelieu depuis le XVIIe siècle et offre un aperçu de l’ampleur du chantier de restauration et de transformation qui s’achève.

L’exposition en détails

Cette exposition peut s’entendre comme le récit d’une quête d’espace, que Julien Cain, administrateur de la Bibliothèque nationale entre 1930 et 1964, résumait ainsi :

« La seule ambition que puisse se fixer une bibliothèque consiste à tenter de prendre une large avance sur un encombrement toujours à prévoir dans un établissement qui absorbe et n’élimine pas. »

 

Faire face à l’accroissement vertigineux des collections

La salle Ovale après rénovation © Jean-Christophe Ballot / BnF / Oppic

 

L’instauration du dépôt légal en 1537 témoigne de l’ambition du roi de rassembler en un seul lieu tous les livres imprimés dans le royaume et marque le début d’une course perpétuelle pour faire face à l’accroissement exponentiel du nombre de documents de natures toujours plus diverses (manuscrits, cartes, partitions, monnaies, photographies et désormais jeux vidéo ou livres numériques). Installées successivement à Amboise, à Blois, à Fontainebleau puis à Paris, les collections de la Bibliothèque royale quittent la rive gauche de la Seine pour la rue Vivienne au milieu du XVIIe siècle et prennent place au début des années 1720 dans le palais Mazarin situé entre les rues Vivienne et Richelieu, au cœur de l’actuel 2e arrondissement. Dès lors, ce que l’on appelle aujourd’hui le « site Richelieu » connaît des travaux presque continus pour gagner toujours plus d’espace.

L’exposition présentée dans l’allée Julien-Cain du site François-Mitterrand retrace les principales étapes de cette histoire – depuis l’entreprise d’agrandissement menée par Robert de Cotte dans les années 1730 jusqu’à l’actuel projet de Bruno Gaudin, en passant par l’ambitieuse vision inaboutie de Louis-Étienne Boullée à la fin du XVIIIe siècle et les travaux entrepris par Henri Labrouste dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

 

Faire dialoguer des architectures de styles et époques divers

Estampes, plans et documents d’archives permettent de suivre les évolutions et métamorphoses d’un site qui contient quantité de joyaux architecturaux, qu’il s’agisse de ses salles de lecture – dont la salle Ovale et la salle Labrouste – ou des galeries Mansart et Mazarin qui accueilleront respectivement les  expositions temporaires et l’une des salles du nouveau musée de la BnF, dans une muséographie signée de l’agence Guicciardini & Magni à Florence. Le parcours de l’exposition permet de saisir l’ampleur du projet porté depuis 2007 par l’architecte Bruno Gaudin, dont l’ambition est de remettre en valeur le travail de ses prédécesseurs tout en instaurant un dialogue entre des architectures de styles et d’époques divers.

 

La galerie Mansart après rénovation © Jean-Christophe Ballot / BnF / Oppic

Une série de photographies de Jean-Christophe Ballot, qui a suivi l’actuel chantier depuis ses débuts, documentent également la restauration des espaces historiques du palais. Celle de la galerie Mazarin, dont la voûte est ornée de scènes peintes inspirées des Métamorphoses d’Ovide, a permis de révéler l’ajout d’une cinquantaine de voiles de pudeur disséminés dans les fresques, probablement exécutés dans les années 1660. Cette restauration exemplaire a permis de redonner à la voûte un aspect aussi proche que possible de celui d’origine.

Voyage dans le temps et dans l’histoire de la BnF, l’exposition La Bibliothèque nationale de France à Richelieu, histoire d’une renaissance offre l’occasion de se familiariser avec des espaces peu connus, avant de pouvoir les visiter à l’automne prochain dans leur splendeur retrouvée.

 

Le salon Louis XV après rénovation © Jean-Christophe Ballot / BnF / Oppic

Commissariat

Cheng Pei, Louis Jaubertie, Gennaro Toscano, Hélène Tromparent-de Seynes, BnF

Infos pratiques

Pictogramme vigipirate

En raison du plan Vigipirate, seule l’entrée Est du site est accessible.

Horaires

Pictogramme horaires

Lundi :
14 h - 20 h

Mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi :
9 h - 20 h

Dimanche :
13 h - 19 h

Fermé les jours fériés.

Accès

Pictogramme acces

Bibliothèque François-Mitterrand
Quai François Mauriac,
75706 Paris Cedex 13

 

Tarifs

Exposition en entrée libre (gratuit)