Maintenant

Les « îles d’Amérique » entre réalité & imaginaire

4 oct. 2019 Until 5 jan. 2020

Musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges

Afin de mieux faire connaître ses trésors, la BnF prête des œuvres issues de ses collections à des musées ou des bibliothèques partout en France. Dans le cadre de l’exposition « Les “îles d’Amérique” entre réalité et imaginaire » au musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges, est présentée une sélection d’ouvrages, cartes et photographies issus des collections de la BnF.

L'exposition en détail

Avant de devenir au XVIIIe siècle le fleuron de l’empire colonial français, les « îles d’Amérique » demeurent longtemps dans l’ombre des ambitions de la France sur le continent américain. Les îles de la mer des Antilles – principalement Saint-Domingue, Martinique, Guadeloupe, Saint-Christophe, Sainte-Lucie – sont d’abord des espaces traversés, mais pas pour autant des espaces sans histoire.

Les premiers explorateurs qui les font advenir à la conscience européenne, au XVIe siècle, sont d’abord les acteurs d’une rencontre conflictuelle avec les peuples caraïbes. La chasse à l’or espagnol acheminé du Nouveau Monde vers l’Europe coïncide avec des tentatives d’implantation sédentaire durant lesquelles les colons font la guerre aux « Sauvages » et s’essaient à l’économie de plantation.

Voyageurs, entrepreneurs coloniaux, flibustiers ou missionnaires savants témoignent, tout au long du XVIIe siècle, de la formation d’une société locale inégalitaire dont cette économie est le creuset, et que contribuent à façonner colons, « engagés » européens et esclaves originaires d’Afrique.

Lorsque le temps du Nouveau Monde laisse la place à un nouvel âge colonial, à l’époque de Louis XIV et de Colbert, les îles deviennent des provinces contribuant, par leurs richesses, à la puissance du royaume. Elles sont désormais des territoires sur lesquels l’État exerce sa raison, des domaines à administrer, à réglementer et à exploiter, des objets à appréhender par la connaissance, à arpenter et à cartographier. La flotte royale s’emploie à contrôler des flibustiers trop individualistes et trop rapaces, les intégrant progressivement à l’ordre colonial. Toutefois, l’attraction de la piraterie et de son modèle de société parallèle traverse les siècles, et on retrouve les traces dans le mythe moderne de l’aventure.

L’exposition Les « îles d’Amérique » entre réalité et imaginaire interroge le regard des Français qui ont d’abord fait escale aux Antilles dans le sillage des découvertes espagnoles, sur la route des Amériques, puis y ont installé leur puissance coloniale à partir du XVIIe siècle. À travers l’histoire d’un arc antillais tendu entre ces deux pôles, une réalité qui est celle de la colonisation et de l’esclavage et un imaginaire qui se nourrit des récits d’une identité complexe, c’est l’histoire de France qui demande à être revisitée de manière critique.

Chaque année, dans quatre ou cinq établissements patrimoniaux en région, la BnF présente un « trésor » ou une sélection d’oeuvres de ses collections, faisant ainsi partager à un plus large public ses richesses patrimoniales. Révélant des oeuvres choisies pour leur valeur emblématique, leurs liens avec un événement ou avec les collections locales, le programme « Dans les collections de la BnF » vise à développer de véritables partenariats avec d’autres institutions, dans les domaines scientifiques et pédagogiques.

À Saint-Dié-des-Vosges, l’exposition Les « îles d’Amérique » entre réalité et imaginaire s’inscrit à double titre dans la programmation du Festival international de géographie qui en 2019 met à l’honneur les Caraïbes. Cette exposition permet à la BnF non seulement de mettre en lumière ses collections mais aussi de valoriser des corpus numérisés en ligne sur la bibliothèque numérique Gallica.

Le commissariat de l’exposition est assuré par :

  • Cristina Ion, conservatrice, département des Cartes et plans, BnF
  • Bertrand Tassou, conservateur, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, BnF

Coordination scientifique :

Gennaro Toscano, conseiller scientifique et culturel, BnF 

Cette exposition est organisée par la Bibliothèque nationale de France et le musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges à l’occasion du Festival international de géographie.

Informations pratiques

Voir le site du musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges

 

Image : Le Combat du Petit Goüave, Adrien Le Blanc | BnF, département des Cartes et plans