Prochainement

Les Inédits de la bibliothèque de l’Arsenal - Amour et Bacchus

18 nov. 2019

Grâce à une partition manuscrite conservée à la BnF, provenant de la collection du marquis de Paulmy, une variation d’André Campra (1660-1744) autour de « Didon et Énée » sera jouée avec des airs à boire et extraits d’opéra de Jean-Philippe Rameau et Joseph Bodin de Boismortier.

Amour et Bacchus

La mythologie gréco-romaine est au centre des arts en France durant le XVIIIe siècle, en témoignent la peinture, le théâtre, mais aussi la musique. L’opéra met la plupart du temps en action les héros et héroïnes mythologiques ; il en est de même pour la cantate, ce nouveau genre musical du début du XVIIIe siècle qui irradie toutes les salles de concerts et les salons. En dehors de Jupiter, Neptune, ou d’autres dieux guerriers, la divinité préférée des compositeurs et des librettistes est Amour, le fils de Vénus, souvent représenté comme un enfant les yeux bandés, qui décoche ses flèches sur les amants. Il inspire de nombreux couples, de Didon et Énée à Orphée et Eurydice… Mais à l’Olympe séjourne aussi un autre dieu beaucoup moins sérieux, et qui inspire aux humains d’autres plaisirs, ceux du vin ! Bacchus et ses ivresses ont été mis de nombreuses fois en musique dans des cantates, opéras, mais aussi à travers les « airs à boire ».

Didon et Énée, mis en concert d’André Campra

Airs à boire et extraits d’opéra de Jean-Philippe Rameau et Joseph Bodin de Boismortier

Par l’ensemble Les Surprises

Louis-Noël Bestion de Camboulas, direction et clavecin
Eugénie Lefebvre, soprano
Étienne Bazola, baryton
Xavier Miquel, hautbois
Gabriel Ferry, violon
Juliette Guignard, viole de gambe
Lucile Tessier, flûte et basson

Programme

André Campra : Énée et Didon, cantate mise en concert

Jean-Baptiste Lully : Rochers vous êtes sourds

Louis Couperin : Sarabande

Michel Lambert : D’un feu secret je me sens consumer

Michel Pignolet de Montéclair : Chaconne

Joseph Bodin de Boismortier :

  • Lorsque je bois
  • Pleurez mes yeux
  • Laissons là dormir Grégoire
  • Menuets et Tambourin

Jean-Philippe Rameau : Les Surprises de l’Amour - Anacréon (extraits)

  • Symphonie et Choeur «Règne, Ô divin Bacchus»
  • Air «Nouvelle Hébée»
  • Passepied
  • Air «Point de tristesse, buvons sans cesse»
  • Sarabande
  • Air et choeur «Sans Venus et sans sa gloire»
  • Loure
  • Menuet
  • Tambourin
  • Air « L’Amour est le dieu de la paix »

Ce programme est construit autour d’œuvres inédites qui proviennent des fonds musicaux de la bibliothèque de l’Arsenal, notamment le Didon et Énée mis en concert d’André Campra. Suivant les pratiques de son époque, André Campra a ajouté une ouverture et des danses à une partition déjà existante, ici celle d’une cantate, et a rajouté des parties instrumentales. Ainsi cette cantate prend des allures de petit opéra.

Programme crée en partenariat avec la Fondation Royaumont.

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès
 

Entrée payante : tarif unique 10 € par personne

Gratuit avec les Pass BnF lecture/culture ou Recherche illimité : réservation au 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr

Date et Horaires

Lundi 18 novembre 2019
18 h 30 - 20 h 00

 

Accès

Bibliothèque de l’Arsenal
1, rue de Sully – 75004 Paris

 

 

 

Illustration : Ensemble Les Surprises © Zoé Grelié