Bernard Noël (1930-2021)

Le 13 avril dernier disparaissait Bernard Noël.
« Se perdre dans et par l’écriture, c’est peut-être pour Bernard Noël, la seule façon d’oublier un sens qui se refuse – le seul moyen, en somme, de vivre. » J.-P. Damour

 

Une viE d’écriture

Bernard Noël est né en 1930, dans l’Aveyron. De formation culturelle autodidacte, et après avoir exercé diverses fonctions dans l’édition, il publie en 1958 son premier recueil de poèmes, Extraits du corps (éditions de Minuit). Ce n’est qu’en 1967 que La Face de silence vient rompre justement une longue période de silence littéraire dans laquelle l’avait plongé son premier ouvrage, suivi en 1971 du Lieu des signes. C’est en effet la parole même qui est au cœur des interrogations de l’auteur, et son rapport avec le corps.
Influencée par Georges Bataille, Antonin Artaud, Stéphane Mallarmé, l’œuvre de Noël, à travers une approche ici érotique, dans le Château de Cène, là lyrique voire quasi musicale,  dans L’été langue morte, et La Chute des temps, n’a de cesse d’explorer le langage et l’écriture, dans leur matérialité et leur confrontation aux choses, comme moyens de la quête d’identité.
De cette quête de sens métaphysique et langagier émerge la notion « sensure » dans L’Outrage aux mots , écrit en réaction au procès pour outrage aux mœurs qui lui a été intenté pour le Château de Cène. Par ce néologisme qu’il forge en écho à la censure, privation de parole, il désigne la privation de sens. Il dénonce ainsi les abus de langage, l’inflation verbale, la distorsion de la communication de la société moderne (Le Sens de la sensure, 1985).
Cette recherche autour du langage qui tente d’appréhender le monde se poursuit naturellement dans ses nombreuses traductions et dans ses essais. Son attention au corps et au regard lui confère une sensibilité particulière à l’art, la peinture, le dessin, etc. Il est critique d’art, par exemple sur l’œuvre d’André Masson. Il a aussi confié ses textes à des illustrateurs, et a lui-même réalisé des illustrations. Il contribua à de nombreux dictionnaires littéraires et historiques, en particulier son très remarqué Dictionnaire de la Commune. Bernard Noël a également dirigé la collection « Textes » chez Flammarion.
En 2016, son œuvre poétique est couronnée par l’Académie française avec le Grand Prix de poésie.

Bernard Noël à la BnF

Les œuvres de Bernard Noël sont consultables en salle H et en salle V, de même que les études sur son œuvre.
Tous les documents de et sur Bernard Noël à la BnF

Et ailleurs en ligne

Découvrez ou re-découvrez Bernard Noël à l’occasion des nombreux hommages qui lui sont rendus :