Constitution de corpus numériques

Rassembler, valoriser, et rendre accessibles en ligne au plus grand nombre des collections spécifiques est au cœur des projets européens auxquels la BnF participe aux côtés de ses partenaires, bibliothèques nationales et universitaires notamment.
 

Europeana Regia, bibliothèque numérique de collections royales

Europeana Regia réunit dans une espace virtuel multilingue trois collections royales du Moyen Âge et de la Renaissance aujourd’hui dispersées : les manuscrits carolingiens, la Librairie de  Charles V et de Charles VI et la Bibliothèque des rois aragonais de Naples.

Ce projet de réunification numérique a permis la numérisation de plus de 900 manuscrits du VIIe au XVIe siècle issus des collections de la BnF, de la Bibliothèque royale de Belgique, de la Herzog August Bibliothek de Wolfenbüttel et de la Bibliothèque d’État de Bavière en Allemagne, de la Bibliothèque de l’université de Valence en Espagne ainsi que de 15 bibliothèques françaises, en vue de leur diffusion via Europeana.

La pratique de la lecture au Moyen Âge

« The Art of reading in the Middle Ages - ARMA » (La pratique de la lecture au Moyen Âge) explore, à travers la constitution d’une collection européenne d’objets et de manuscrits médiévaux, le rôle joué par les pratiques de lecture au Moyen Âge dans la construction de l’identité européenne.

Les institutions participantes sont  la Bibliothèque nationale et universitaire de Slovénie, qui assure la coordination du projet,  la BnF, la Bibliothèque nationale de République tchèque, la Bibliothèque d’État de Berlin, le Hunt Museum (Irlande), la Bibliothèque universitaire de Leiden (Pays-Bas), la Fondation Europeana et la Bibliothèque publique de Bruges (Belgique).

Plus de 22 000 reproductions numérisées de manuscrits, incunables et objets médiévaux provenant de huit bibliothèques et musées ont ainsi été mis en ligne sur Europeana. L’enrichissement sémantique et l’implémentation du protocole IIIF facilitent la découverte et la consultation des documents. Ces collections font également l’objet d’une valorisation éditoriale  à destination tant du grand public que  des scolaires  et des étudiants.

La BnF contribue à ce projet à plusieurs titres :

  • La numérisation de 60 manuscrits médiévaux européens ;
  • La mise à disposition, depuis Gallica, des reproductions numériques de manuscrits, incunables et objets médiévaux européens sur la plateforme Europeana ;
  • L’enrichissement sémantique des notices descriptives de ces ensembles, pour en faciliter l’accès et la visibilité dans les moteurs de recherche ;
  • La contribution aux activités d’éditorialisation et de valorisation des collections telle la rédaction d’une série d’articles de blogs « Lire au Moyen-Age », la préparation de tutoriels pédagogiques à destination d’un public étudiant et scolaire, la contribution à l’exposition virtuelle collective « Les Pratiques de lecture au Moyen Âge », ou la création de galeries d’images sur le site Europeana.
 

La construction de l’Europe des savoirs  

Le projet Rise of Literacy a permis de multiplier le nombre de collections accessibles via Europeana sur le thème de la construction de l’Europe des savoirs et de faire découvrir à ses utilisateurs l’évolution des pratiques de lecture et d’écriture et leur généralisation, du Moyen Âge à nos jours.

Coordonné par la Bibliothèque nationale de Slovénie, ce projet a regroupé entre septembre 2017 et février 2019 13 partenaires dont neuf bibliothèques nationales (Ecosse, France, Grèce, Lettonie, Pays-Bas, Pays de Galles, Portugal, Serbie et Slovénie), la Bibliothèque d’État de Berlin, le catalogue collectif italien, l’Institut du vocabulaire du Centre national de la Recherche en Italie et la Fondation Europeana.

Il compte au titre de ses réalisations :

La BnF a quant à elle numérisé trois revues et 45 périodiques représentant 351 000 pages. Elle a également élaboré un prototype innovant International Image Interoperability Framework (IIIF) pour la médiation de Gallica, visible au travers de la série d’article sur le blog de Gallica « À la loupe ». Sur ce même blog, une série d’articles intitulée « Europe des savoirs » a été initiée.

 

Drapeau européen

Les projets Rise of Literacy et ARMA sont co-financés par le programme Mécanisme d’interconnexion européen (Connecting Europe Facility) de l’Union européenne : accord de subvention INEA/CEF/ICT/A2016/1332086 pour Rise of Literacy (septembre 2017 – février 2019) et accord de subvention INEA/CEF/ICT/A2019/2072436 pour ARMA (octobre 2020 - juillet 2022).