L’identifiant ARK (Archival Resource Key)

Un identifiant attribué par la BnF aux ressources qu’elle crée.

ARK, qu’est-ce que c’est ?

ARK (Archival Resource Key) est un format d’identifiant créé en 2001 par la California Digital Library (CDL) qui a vocation à identifier des ressources de tous types – physiques (échantillons destinés à une expérience scientifique, produits éditoriaux, etc.), numériques (livres numérisés, notices de catalogue, etc.) ou même immatériels (concepts). Son but est de fournir des identifiants adaptés aux besoins des producteurs et diffuseurs de données sur le web, mais également capables de durer sur le long terme. 

 


Principes fondateurs

Afin d’atteindre son objectif principal – la durabilité de l’association entre l’identifiant et son objet, ARK s’appuie sur les principes suivants :
  • la responsabilité d’une organisation dans la permanence de l’accès à ses ressources ;
  • la possibilité d’« infléchir » un ARK, c’est-à-dire de l’interroger par l’ajout d’un suffixe afin de fournir l’accès non seulement à la ressource mais également à ses métadonnées et à une déclaration de permanence (un engagement de l’organisation sur la durée et les modalités de diffusion) ;
  • l’opacité de l’identifiant afin d’éviter la tentation de modifier l’identifiant d’une ressource si certaines de ses caractéristiques changent ;
  • la maîtrise de tous les identifiants déjà publiés afin d’assurer leur non-réattribution.
Une des forces de l’identifiant ARK est également de permettre la citabilité de composantes ou de variantes d’une ressource en utilisant des qualificatifs, ce qui évite de générer un nom ARK différent pour chacune de celles-ci.


Acteurs

Comme l’URL, l’identifiant ARK repose sur un partage successif des responsabilités entre les acteurs suivants.
  • La CDL, qui maintient le schème ARK. Elle fournit gratuitement à toute institution qui en fait la demande un numéro unique. Il est consigné dans le registre des autorités nommantes (en anglais, « NAAN registry »).
  • Les autorités nommantes, habilitées par la CDL, gratuitement et sur simple demande, à attribuer des identifiants ARK et à les associer aux ressources qu’elles produisent.
  • Les autorités d’adressage, services chargés de résoudre l’identifiant ARK, c’est-à-dire de le rendre « actionnable » en permettant l’accès à la ressource qu’il identifie (ou à un substitut approprié), à ses métadonnées et à une déclaration de permanence.
On notera qu’il arrive qu’une autorité nommante doive déléguer la génération et l’attribution d’identifiants à une autre organisation ou à une de ses composantes, alors nommée « sous-autorité nommante ».


Structure

Les parties constitutives d’un identifiant ARK reflètent les principes fondateurs et la gouvernance décrits plus haut.
La partie obligatoire de l’identifiant est constituée des éléments suivants :
  • Le type, ou schème, d’identifiant « ark: » déclare qu’il s’agit d’un identifiant ARK
  • Le numéro d’autorité nommante (NAAN : Name Assigning Authority Number) sur 5 ou éventuellement 9 caractères, correspondant à une organisation habilitée par la CDL à attribuer des ARK.
  • Le nom ARK est une chaîne de caractères spécifique à la ressource, de préférence opaque, attribué par l’autorité nommante. Il peut inclure un préfixe correspondant à une sous-autorité nommante qui attribue des noms ARK dans son propre espace de nommage. Le nom ARK est composé de lettres de l’alphabet ASCII, chiffres et éventuellement caractères spécifiques (« = », « * », etc.) à l’exception des caractères réservés suivants : « . », « / », « % » et « - ». Il est recommandé, bien que non obligatoire, de terminer le nom ARK par un caractère de contrôle.
 
Afin de pouvoir résoudre l’identifiant, l’autorité d’adressage lui fournira un serveur d’accès (NMAH : Name Mapping Authority Hostport). L’identifiant actionnable ainsi obtenu est une URI HTTP utilisable comme permalien.

 

 

Optionnellement, l’autorité nommante et l’autorité d’adressage pourront définir des qualificatifs, c’est-à-dire des suffixes permettant d’identifier des composantes ou variantes d’une ressource et ainsi de dévoiler la relation entre deux ressources :
  • Les qualificatifs de granularité, commençant par un « / », permettent d’identifier une ressource contenue dans une autre (ex. : page d’un document). Ils suivent immédiatement le nom ARK ;
  • Les qualificatifs de service, commençant par un « . », permettent d’identifier une variante particulière d’une ressource (ex. : format, version d’un document, etc.). Ils suivent le nom ARK ou, s’il en existe, tous les qualificatifs de granularité. 

 
ARK à la BnF

ARK est utilisé pour les ressources créées par la BnF, notamment
  • Les documents numériques 
  • Les notices bibliographiques
  • Les ressources pédagogiques

En outre, la BnF s’associe à la CDL afin de garantir conjointement la maintenance de l’infrastructure de l’identifiant. De ce fait, la BnF héberge depuis 2008 une réplique du registre d’autorités nommantes, pierre angulaire de l’identifiant et garant de sa viabilité.
 
En savoir plus
•    Document de préconisations destiné aux responsables d’application BnF, mais aussi aux organisations souhaitant connaître la politique de la BnF comme autorité nommante. 
 

Page sur les identifiants pérennes sur le site DoRANum

CONTACTS