• Actualités Professionnelles

Explorer les mémoires de l’esclavage avec Manioc

La bibliothèque numérique collaborative, spécialisée sur la Caraïbe, l’Amazonie et les régions et thématiques connexes, Manioc propose la consultation et le téléchargement en libre accès de plusieurs milliers de documents concernant la traite transatlantique, le système esclavagiste et ses sociétés. Cette riche documentation permet de faire des recherches documentaires sur le contexte historique autant que sur les différentes formes de résistances et de luttes qui ont conduit à l’abolition définitive de l’esclavage dans les territoires français en 1848.
Manioc apporte une contribution à la valorisation du patrimoine et à la constitution de la mémoire de demain en mettant à disposition tant des ouvrages anciens restituant la pensée sociale d’une époque que des documents contemporains, notamment issus de la recherche universitaire. Dès l’origine du projet, la coopération avec la BnF a permis, via des conventionnements multilatéraux, de mettre en place un réseau et une dynamique en faveur d’un accroissement significatif des ressources patrimoniales de ce partenaire, provenant de collections à la fois locales et métropolitaines, qui ont trait notamment à l’histoire politique, économique et administrative des Antilles, aux récits de voyages, à la traite et de l’esclavage, à la faune et à la flore. Le renouvellement en 2020 de ce partenariat vise dans les prochaines années une orientation également internationale, en cohérence avec plusieurs projets de la BnF concernant le réseau francophone numérique et la collection Patrimoines partagés.
Les bibliothèques numériques Manioc et Gallica dialoguent entre elles par un enrichissement réciproque, sur la base du principe d’interopérabilité OAI-PMH.
Manioc contient de nombreux ouvrages anciens sur l’esclavage qui représentent les débats entre abolitionnistes et esclavagistes, et restituent la pensée sociale, religieuse, et politique d’une époque que des documents contemporains, issus de la recherche universitaire, éclairent pour notamment appréhender le point de vue des esclaves.

 

 

Lire le Billet de Blog Gallica
Publié le

Voir aussi