Vue de Lisbonne – Olisipo, sive ut pervetusta lapidum inscriptiones habent, ulysippo, vulgo Lisbona florentissimum portugalliae emporium - Fin XVIe siècle - Frans Hogenberg, graveur – BnF, département des Cartes et plans
Maintenant

Lisbonne

Until

Musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges

Vue de Lisbonne – Olisipo, sive ut pervetusta lapidum inscriptiones habent, ulysippo, vulgo Lisbona florentissimum portugalliae emporium - Fin XVIe siècle - Frans Hogenberg, graveur – BnF, département des Cartes et plans

À l’occasion du Festival international de géographie de Saint-Dié-des-Vosges, la Bibliothèque nationale de France présente Lisbonne au musée Pierre-Noël, une exposition qui rassemble vingt-cinq œuvres issues des collections de la BnF, pour dresser le portrait de la ville depuis le XVIe siècle.

L’exposition Lisbonne présente vingt-cinq œuvres originales issues des collections de la BnF – cartes et atlas manuscrits et imprimés, livres anciens, gravures, photographies – organisées selon un parcours tripartite : Lisbonne, point de départ vers le monde ; Portrait d’une ville, avant et après 1755 ; Destination de voyageurs et de touristes.

En 1519, lorsque Magellan commence le premier voyage maritime autour du monde, Lisbonne est déjà une ville globale, à travers le rôle pionnier des navigateurs portugais dans les entreprises d’exploration. Après le traité de Tordesillas (1494), le Portugal, devenu, grâce à la liaison navale avec la péninsule indienne ouverte par le contournement de l’Afrique, la plaque tournante du commerce des épices, règne sur une partie du monde nouvellement découvert. Si 1492 est une année mémorable pour l’Espagne, 1498 l’est tout autant pour le Portugal : c’est l’année où Vasco da Gama débarque en Inde, jetant ainsi les fondements, du moins dans le récit qu’en ont donné a posteriori les nations modernes, de la mondialisation des échanges entre l’Europe et l’Asie. Lisbonne est alors le port d’où s’élancent, toujours plus loin, ces groupes de navires portant la croix rouge de l’Ordre du Christ dont les très renommés cartographes portugais parsèment leurs cartes marines. Mais la ville détruite par le tremblement de terre du 1er novembre 1755, catastrophe qui a frappé l’imagination des contemporains et à laquelle Voltaire a consacré un poème critique de l’optimisme philosophique de son époque, n’est plus la ville manuéline tournée vers l’aventure maritime. C’est une ville baroque à l’architecture civile et religieuse foisonnante et irrégulière, qui tente de s’inspirer des autres capitales européennes. On doit à Sebastião José de Carvalho e Melo, marquis de Pombal, premier ministre réformateur du royaume, la renaissance de Lisbonne sous la forme de la ville de Lumières que l’on admire encore aujourd’hui. Si la ville a attiré les voyageurs dès la Renaissance, ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle qu’une partie de l’espace urbain commence à être patrimonialisé et soustrait à l’usage quotidien de ses habitants pour le bénéfice des touristes.

 

En savoir plus sur le site du musée Pierre-Noël

Le programme « Dans les collections de la BnF »

La Bibliothèque nationale de France poursuit depuis 2017 son programme « Dans les collections de la BnF », visant à présenter des pièces exceptionnelles de ses collections au sein d’établissements culturels, à Paris et en région. Manuscrits enluminés, livres précieux, photographies, estampes, documents audiovisuels, cartes et plans, monnaies et médailles, chefs-d’œuvre de l’Antiquité : chaque année, la BnF fait voyager ses trésors patrimoniaux, afin de les partager avec un large public. Ces œuvres entrent ainsi en résonance avec des collections locales ou des événements in situ, dans un enrichissement réciproque.

Pour la quatrième fois, le musée Pierre-Noël de Saint-Dié-des-Vosges accueille les collections de la BnF dans le cadre du Festival international de géographie dont le Portugal est cette année le pays invité.

Commissariat

Cristina Ion, conservatrice en chef, département des Cartes et plans, BnF
Bertrand Tassou, conservateur, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, BnF
Avec la collaboration d’Elsa Thouvenot, directrice du musée Pierre-Noël.

Coordination scientifique

Gennaro Toscano, conseiller scientifique pour le musée, la recherche et la valorisation, direction des Collections, BnF

Informations pratiques

Horaires

Pictogramme horaires

Le lundi et de mercredi à dimanche :
13 h 30 - 17 h 30

Fermé le mardi et les jours fériés.

Accès

Pictogramme acces

Musée Pierre-Noël
Place Georges-Trimouille
88100 Saint-Dié-des-Vosges

 

Tarifs

Entrée 5 €, tarif réduit 3 €