– -  - © Raynaud de Lage
Maintenant

L’œil présent. Photographier le Festival d’Avignon au risque de l’instant suspendu

Until
– - - © Raynaud de Lage

Depuis dix-sept ans, Christophe Raynaud de Lage photographie les spectacles du Festival d’Avignon. Une exposition à la Maison Jean-Vilar propose une déambulation au fil de ses images, qui immerge le visiteur au cœur de cette mémoire vive du Festival.

Une plongée visuelle dans la mémoire récente du Festival

Christophe Raynaud de Lage a été choisi pour devenir le photographe « officiel » du Festival en 2005. L’exposition de la Maison Jean-Vilar est conçue comme une plongée visuelle et dynamique dans cette mémoire récente du Festival. Le parcours a été pensé à partir d’une succession d’espaces, semblables à des « actes » qui rythment la déambulation du spectateur, tous au service du ressenti, de l’étonnement, de l’émotion…

La première salle est consacrée aux lieux, des gymnases à la carrière de Boulbon, en passant par les cloîtres, église, ou chapelle … L’acte deux est centré sur les spectacles de la Cour d’honneur du Palais des papes, espace mythique et fondateur. Vient ensuite une partie intitulée « Cher public », qui montre la diversité des rapports aux publics et l’intensité des instants de théâtre qui en résulte. Une autre salle fait la part belle à l’image projetée et offre aux visiteurs une autre manière d’apprécier la force et la variété des esthétiques proposées chaque année dans les différents lieux du festival.

« Comme le suggère le titre de l’exposition, commente Christophe Raynaud de Lage, photographier le Festival d’Avignon c’est être présent chaque jour, pendant un mois. C’est accompagner sur la durée des spectacles qui eux-mêmes sont parfois longs : cette année deux spectacles dure plus de dix heures ! Cette dimension en croise une autre, celle de l’instant, d’ailleurs la légende de chaque photographie mentionne la date, l’heure, la minute et jusqu’à la seconde à laquelle le cliché a été pris. C’est de cet «instant suspendu», de ce moment très précis que la photographie garde la trace ».

Dans la partie de l’exposition intitulée « Réminiscences » le photographe a demandé à des spectateurs, artistes, techniciens de choisir une image d’un spectacle qui les avait marqués, de la décrire, et de faire partager ce qui les a touchés, marqués, saisis… Chacun témoigne face caméra pendant une minute, faisant surgir un fragment de mémoire, un souvenir, une émotion à jamais fixée. « La force de la photographie, conclut Christophe Raynaud de Lage, c’est qu’elle laisse une grande part à la subjectivité et permet à chacun de s’approprier le spectacle à sa manière »

Organisation de l’exposition

  • Conception et photographies : Christophe Raynaud de Lage 
  • Commissariat, textes, lumières, réalisation médias : Laurent Gachet
  • Scénographie : Pierre-André Weitz
  • Vidéo :  Thomas Bailly
  • Design sonore : David Gubitsh

Exposition dans le cadre de la 76e édition du Festival d’Avignon et en partenariat avec la Maison Jean-Vilar.

Informations pratiques

Dates et horaires

Du 7 juillet 2022 au 31 mars 2023
Du mardi au samedi: 10 h - 18 h

Visites guidées toutes les heures : 14 h, 15 h, 16 h et 17 h

Tarifs

Tarif plein : 6 € / Tarif réduit : 3 € sur présentation d’un justificatif - de 26 ans, sénior (+ de 65 ans), intermittents du spectacle, demandeurs d’emploi, groupes à partir de 10 personnes, bénéficiaires du RSA, personnes en situation de handicap.

Réservation recommandée pour les groupes : accueil@maisonjeanvilar.fr

Le billet donne accès aux deux autres expositions de la Maison Jean-Vilar : Infiniment et Ce soir, oui tous les soirs jusqu’au 30 avril 2023.

Site de la Maison Jean-Vilar

Accès

Maison Jean Vilar
8, rue de Mons – 84000 Avignon