Terminé

Naissance d’un nouveau monde - Le populisme en Europe centrale et orientale, une réponse à la crise de modernisation ?

22 jan. 2020

Dans le prolongement des actions de commémoration de la Première Guerre mondiale, la BnF propose un cycle de conférences sur l'histoire de l'Europe centrale et orientale entre les deux guerres. Les historiens conviés y évoquent les grandes mutations et les nouveaux équilibres de la carte politique de l’Europe centrale et orientale entre les deux guerres, ainsi que ses conséquences, du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à notre époque contemporaine. Cette séance est consacrée au populisme en Europe centrale et orientale.

Au lendemain de la Grande Guerre, les États-nations centre-est européens se retrouvent devant deux défis immenses, celui de devoir construire des communautés politiques fortes et de moderniser leurs économies. Or, la présence de nombreuses minorités sur leur territoire déclenche des angoisses identitaires et le contexte défavorable des années 1920 et 1930 ne favorise pas l’introduction du libéralisme économique. Les pays de la région se tournent alors vers des solutions alternatives au modèle de modernisation occidental. Portées par les mouvements populistes, elles prônent la construction des communautés politiques à partir d’un groupe ethniquement majoritaire, souvent au détriment des minorités, et défendent l’idée d’un État fort, encourageant ses velléités autoritaires.

Par Roman Krakovsky, Université de Genève, Global Studies Institute.

Naissance d’un nouveau monde : l’Europe centrale et orientale. 1918-1939

Les traités de paix de 1918-1920 ont profondément bouleversé le visage de l’Europe centrale et orientale, acté la fin d’empires et de dynasties pluriséculaires et permis de répondre aux aspirations souvent anciennes d’un certain nombre de peuples. Pour autant, ces traités imposés aux puissances vaincues ont aussi créé un certain nombre de nouvelles tensions dans ces jeunes Etats et inauguré un cycle de relations complexes entre l’Europe de l’ouest et l’Europe de l’Est. Dans la continuité de l’exposition L’été 14. Les derniers jours de l’ancien monde, ce cycle de conférences aura pour objet de faire le point sur les grandes mutations et les nouveaux équilibres de la carte politique de l’Europe orientale après 1918, l’originalité de constructions ou de mouvements politiques apparus dans ces régions largement redessinées mais aussi les conséquences de certaines fractures dans l’histoire ultérieure de l’Europe orientale, du déclenchement de la seconde guerre mondiale jusqu’à notre époque contemporaine.

L’Europe dans les collections de la BnF

Les collections de la BnF sont particulièrement riches en témoignages historiques ou littéraires des évolutions profondes connues par les pays d’Europe de l’Est sur la période 1920-1940. La BnF peut aussi s’appuyer sur une tradition ancienne d’échanges culturels et bibliothéconomiques avec ces pays et un certain nombre de grandes bibliothèques nationales qui sont aujourd’hui un lieu de mémoire et de réflexion face à certains défis auxquels l’Europe de l’Est se trouve confrontée.

Podcast

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès
 

Entrée libre et gratuite

Date et Horaires

Mercredi 22 janvier 2020
18 h 30 – 20 h

Accès

François-Mitterrand - Salle 70
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

 

 

Illustration : Europe, carte politique - 1924, BnF

Autres séances du cycle