Crise climatique -  - Photo de Kekky Sikkema / Unsplash 2022
Prochainement

Quelle gouvernance pour la crise climatique?

18 h 30 - 20 h

Petit auditorium

Crise climatique - - Photo de Kekky Sikkema / Unsplash 2022

La BnF propose des rendez-vous réguliers qui interrogent les notions d’État et de démocratie sur tous les continents, en présence de spécialistes et d’acteurs de la politique. Cette séance s’interroge sur la gouvernance de la crise climatique.

Alors que les politiques s’enracinent majoritairement dans des intérêts nationaux, le dérèglement du climat du fait des activités humaines est un phénomène global qui touche indistinctement l’ensemble de la planète. Si un mode de gouvernance international a été mis en place, du protocole de Kyoto à la COP21, le dernier rapport du GIEC (avril 2022) montre que les plans climat des États sont insuffisants à ce jour pour contenir le réchauffement climatique en-deçà de 2,7°C à la fin du siècle. Les retards qui ont entouré sa publication témoignent d’âpres négociations et du fait que le climat n’est pas seulement un objet scientifique mais profondément politique. Dès lors une gouvernance de la crise climatique est-elle possible ? Dans des démocraties où la politique est de plus en plus soumise à la loi de l’immédiateté, peut-on encore gouverner pour le futur ? Les États sont-ils prêts à faire face aux conséquences prévisibles de cette crise qui est déjà là, en termes économiques et migratoires ? Peut-on considérer la crise climatique comme l’une des nouvelles composantes de la crise démocratique en cours, alors que de nouveaux modes d’engagement citoyen émergent et que le réchauffement climatique est la première préoccupation des jeunes ?

les intervenants

Bettina Laville est conseillère d’Etat honoraire, présidente d’honneur du Comité 21 dont elle est la fondatrice et présidente de l’Institut d’études avancées de Paris. Elle a été conseillère sur les questions d’environnement des deux premiers Ministres Pierre Bérégovoy puis Lionel Jospin. Elle a également été conseillère technique du président de la République François Mitterrand pour les questions environnementales. A ce titre, elle fut responsable de la préparation des conférences de Rio et Kyoto. Elle a participé à divers titres à toutes les conférences Climat et Biodiversité. Elle a représenté la France au board international de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) de 1996 à 2001. Elle a été cinq ans avocate associée en charge du développement durable dans un cabinet d’avocats international. Elle a cofondé le Festival des Nouvelles Explorations en 2016. Enseignante à Science Po pendant 10 ans, Bettina Laville est l’auteure de nombreux articles et ouvrages. Elle a notamment co-dirigé L’adaptation au changement climatique, une question de société (CNRS éditions, 2017) et Quelles solutions contre le réchauffement climatique ? (CNRS éditions, 2015).

Jean-Michel Fourniau est sociologue, directeur de recherche émérite de l’université Gustave Eiffel. Il se consacre à l’étude de la participation du public à l’élaboration des décisions. Ses travaux portent sur l’institution de la Commission nationale du débat public (CNDP), le rôle des dispositifs de concertation et de débat public dans la transformation des processus politiques de production de l’intérêt général, sur la place de l’expertise dans ces processus et sur l’expérience démocratique des participants. En 2009, il a créé le Groupement d’intérêt scientifique (Gis) du CNRS Démocratie et Participation qu’il a dirigé puis présidé jusqu’à fin 2022. Il a piloté le programme de recherche Cit’in (2017-2021) « Les expérimentations démocratiques pour la transition écologique ». Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages. Il a notamment co-dirigé La Démocratie écologique. Une pensée indisciplinée (Hermann, 2022), le numéro 34 (2022/3) de la revue Participation intitulé «Les assemblées citoyennes, une nouvelle forme de représentation politique ?» consacré à la Convention Citoyenne pour le Climat, et coécrit Pour une 6e République écologique (Odile Jacob, 2011) et La Démocratie du XXIe siècle. L’Assemblée citoyenne du futur (Les Liens qui libèrent, 2017).

Cyria Emelianoff est géographe, professeure d’aménagement et d’urbanisme à l’université du Maine, membre du laboratoire Espaces Géographiques et Sociétés du CNRS. Sa recherche porte sur les politiques urbaines de développement durable en Europe et sur les politiques locales de transition énergétique. Elle travaille aussi sur les inégalités environnementales, les modes de vie écologiques, la fabrique habitante de l’environnement urbain. Elle est l’auteure de très nombreux ouvrages et articles. Elle a notamment coécrit Réparer la Terre par le bas : manifeste pour un environnementalisme ordinaire (le Bord de l’eau, 2022) et Les pionniers de la ville durable : récits d’acteurs, portraits de villes en Europe (éditions Autrement, 2010).

Table ronde animée par Valéry Laramée de Tannenberg, rédacteur en chef de L’Usine à Ges, ancien rédacteur en chef du Journal de l’environnement. Il travaille sur les questions liant l’énergie au changement climatique. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Agir pour le climat : entre éthique et profit (Buchet-Chastel, 2019) et Le changement climatique : menace pour la démocratie ? (Buchet-Chastel, 2017).

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès

Entrée gratuite – Réservation conseillée
Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation)

Date et Horaires

Mardi 21 mars 2023
18 h 30 - 20 h

Accès

François-Mitterrand - Petit auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

 

Tous les Rendez-vous du politique