Europe, carte politique - 1924 -  - BnF
Terminé

Reporté - Les frontières de la Pologne (1919-1923) : traités de paix, autodétermination, affrontements sur le terrain

Europe, carte politique - 1924 - - BnF

Cet événement est reporté – Le cycle de conférences « Naissance d’un nouveau monde » fait le point sur les grandes mutations et les nouveaux équilibres de la carte politique de l’Europe centrale et orientale entre les deux guerres et ses conséquences, du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à notre époque contemporaine. Cette séance est consacrée aux frontières de la Pologne entre 1919 et 1923.

Par Frédéric Dessberg, université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Écoles militaires de Saint-Cyr-Coëtquidan

Au moment où l’armistice du 11 novembre 1918 met fin aux combats sur le front oriental, la Pologne proclame son indépendance. La « question polonaise » voit une solution avec la reconstitution d’un État polonais. L’application du principe d’autodétermination, combinée aux impératifs stratégiques des grandes puissances, conduit à fixer la frontière germano-polonaise. Si cela permet de clore les affrontements armés entre Polonais et Allemands en Posnanie, la situation reste explosive en Haute-Silésie et les revendications allemandes au sujet de Danzig persistent.

Le problème des frontières orientales de la Pologne, sur fond de vague révolutionnaire, est quant à lui représentatif des conflits meurtriers surgissant de différends territoriaux entre la Pologne et ses voisins lituanien, russe ou ukrainien. Dans cette région où les frontières n’ont pas fait l’objet d’un règlement juridique à la Conférence de Paris, les actions de guerre prévalent et conduisent la diplomatie internationale à entériner des faits accomplis. Les conditions de l’établissement des frontières de la Pologne contribuent ainsi à attiser les revendications nationalistes et les rancœurs. 

Naissance d’un nouveau monde : l’Europe centrale et orientale entre 1918 et 1939

Les traités de paix de 1918-1920 ont profondément bouleversé le visage de l’Europe centrale et orientale, acté la fin d’empires et de dynasties pluriséculaires et permis de répondre aux aspirations souvent anciennes d’un certain nombre de peuples. Pour autant, ces traités imposés aux puissances vaincues ont aussi créé un certain nombre de nouvelles tensions dans ces jeunes Etats et inauguré un cycle de relations complexes entre l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est.

Dans la continuité de l’exposition L’été 14. Les derniers jours de l’ancien monde, ce cycle de conférences a pour objet de faire le point sur les grandes mutations et les nouveaux équilibres de la carte politique de l’Europe orientale après 1918. Il se penche sur l’originalité de constructions ou de mouvements politiques apparus dans ces régions largement redessinées.

Voir la conférence

Cet événement est reporté à une date ultérieure.

Informations pratiques

Cet événement est reporté à une date ultérieure.