Langues et littératures d'Asie du Sud-Est et d'Extrême-Orient

Langue et littérature japonaises

Les collections japonaises de la BnF sont réparties dans plusieurs départements, en fonction de leur nature (estampes, imprimés, objets…) et de leurs origines.
Sur le site François-Mitterrand, elles limitent aux périodes modernes et contemporaines (de 1868 – début de l’ère Meiji – jusqu’à aujourd’hui) et sont accessibles en ligne via le Catalogue général.

Kaempfer, Engelbert (1651-1716), Alphabeta japonum

Le département Littérature et art propose, en mezzanine de la salle G (Bibliothèque tous publics), environ 800 titres de littérature traduite ou en langue originale, de Natsume Sōseki à Murakami Haruki, en passant par Mishima Yukio, ainsi que des dictionnaires et méthodes de langue accessibles aux étudiants et aux amateurs. Dans la Bibliothèque de recherche, en salle W, les chercheurs trouveront en accès libre 800 volumes d’œuvres complètes d’auteurs majeurs, anthologies thématiques, dictionnaires spécialisés et ouvrages critiques, tous en langue japonaise.

Les collections consultables en Bibliothèque de recherche comptent également, conservées en magasin, près de 15 000 imprimés en langue japonaise, dont le tiers est constitué de documents publiés à partir des années 2000. Les acquisitions constantes permettent de demeurer au plus près de l’actualité de l’édition et de la recherche japonaises, principalement dans les domaines de la littérature et de la linguistique, mais également de l’histoire du XXe siècle, des sciences humaines et sociales (sociologie, ethnologie, philosophie et religions) et enfin de l’art contemporain (monographies d’artistes, catalogues d’exposition et ouvrages critiques). Un fonds documentaire sur les Aïnous vient compléter ces collections qui reflètent les problématiques actuelles de la société japonaise dans sa diversité.

Les ouvrages entrés à la Bibliothèque entre 1970 et 1989 font l’objet de deux volumes : années 1970-1979 et 1980-1989.
Les ouvrages entrés dans les années 1990-1996 font l’objet de notices sur fiche, consultables en Bibliothèque de recherche.
Depuis 1997, les imprimés japonais sont sur le Catalogue général, à la fois en japonais et en alphabet latin (japonais translittéré).
Les documents japonais anciens ont été collectés dès le XVIIIe siècle par les missionnaires et grands voyageurs, puis, au XIXe siècle, par les artistes et marchands d’art japonistes. Ils sont de toutes natures, du xylographe à l’enregistrement sonore, en passant par le rouleau à peinture, la carte ou la photographie ancienne.

Sur le site de Richelieu, le département des Manuscrits conserve 550 livres xylographes (imprimés sur planche de bois), majoritairement de l’époque d’Edo, ainsi que 240 manuscrits précieux (rouleaux à peintures, textes bouddhiques, calligraphies…) et 2000 volumes d’imprimés anciens, travaux des premiers japonologues. Le lecteur les trouvera dans le catalogue BnF Archives et Manuscrits.

Le département des Estampes possède également plus de 3000 estampes et 1000 livres illustrés, dont des tirages précieux du début de l’époque d’Edo, quelques bois gravés et des recueils de dessins et peintures

Le département des Arts du spectacle conserve des albums d’estampes de kabuki ainsi que quelques objets relatifs au kabuki, au nô et au bunraku.

Le département des Cartes et Plans, actuellement localisé sur le site François-Mitterrand, conserve également des cartes anciennes du Japon ainsi que des photographies du XIXe siècle principalement issues du fonds de la Société de Géographie.

Le Japon est également présent dans les collections audiovisuelles de la BnF, à travers des sélections de films et de documentaires accessibles en VOSTFR, dans toutes les salles de la Bibliothèque tous publics, et également des collections rares et anciennes, tels que des enregistrements sonores du début du XXe siècle, à écouter en salle P (Bibliothèque de recherche).

Le site France-Japon permet de naviguer parmi les collections anciennes numérisées, à travers des sélections (apprentissage du japonais, histoire du japonisme) ou par provenances. Des commentaires accompagnant les documents invitent à la découverte des collections et de leur histoire.

Langue et littérature chinoises

Le fonds chinois à la BnF est présent sur deux sites.
Le site Richelieu (département des Manuscrits orientaux) conserve une importante collection de manuscrits et d’imprimés en religion, histoire et littérature antérieurs au XXe siècle.
Le site François-Mitterrand possède une riche collection d’imprimés en langue chinoise de littérature, de linguistique et d’histoire modernes et contemporaines ; le fonds s’accroît chaque année d’environ 1000 volumes.
Cette répartition est déterminée par deux événements, la seconde guerre de l’Opium (1856-1860) et le mouvement dit de la Littérature nouvelle peu avant la fin du XIXe siècle, événements fondateurs de la modernité chinoise : les collections du site François-Mitterrand concernent des publications postérieures à ces deux moments. Depuis la création du département Littérature et art auquel la collection chinoise est rattachée, le fonds chinois à la BnF s’ouvre davantage vers la linguistique et la littérature, acquérant ainsi une spécificité distincte.

Collections en libre accès

Dans l’espace de la Bibliothèque tous publics (mezzanine de la salle G), 800 monographies offrent un large panorama de la littérature chinoise, avec la quasi-totalité des traductions en français d’œuvres littéraires contemporaines accompagnées pour la plupart de leurs versions originales, ainsi qu’une sélection d’œuvres modernes et classiques, en traduction ou en langue vernaculaire.
Le lecteur trouvera également un ensemble d’usuels, d’ouvrages généraux sur la Chine et d’ouvrages de référence : dictionnaires monolingues ou multilingues, encyclopédies spécialisés et bibliographies. Les études présentes dans cette salle correspondent aux premier et deuxième cycles universitaires. Enfin, ce fonds en libre accès comprend aussi cinq revues littéraires.
L’espace en libre accès de la Bibliothèque de recherche (salle W) propose 900 monographies de littérature chinoise moderne et contemporaine, majoritairement en langue chinoise.
Le fonds comprend des anthologies et un corpus d’auteurs reconnus représentés par leurs œuvres choisies ou complètes, ainsi que par des travaux critiques. Sont présents également les titres de nouveaux auteurs, parmi les plus créatifs et les plus actifs dans le contexte littéraire chinois d’aujourd’hui. L’histoire et la critique universitaires en langues occidentales et en chinois s’offrent aux sinologues pour des recherches plus approfondies.
L’étude des langues dialectales fait également l’objet d’une offre documentaire.
Dix revues littéraires et d’études sinologiques sont disponibles.

Collections patrimoniales

Environ 25000 monographies et 70 titres vivants de périodiques en langue chinoise sont conservés dans les magasins, au département Littérature et art ou au Département philosophie, histoire, sciences de l’homme.

Le fonds comprend également des ouvrages d’art contemporain, en toutes langues.
L’histoire chinoise contemporaine, notamment la période précédant la révolution de 1949 jusqu’à la fin de la Révolution culturelle, est privilégiée par apport à d’autres champs d’études historiques et scientifiques.

La collection sous ancienne cote XO12 couvre la littérature, les arts, l’histoire et des études des sciences humaines en langue chinoise dont la plupart des titres ont été publiés entre 1970 et 1994.

Le lecteur pourra consulter en salle W (site François-Mitterrand, Bibliothèque de recherche) les catalogues papier.

 
La recherche d’un imprimé chinois se fait via le Catalogue général, quelle que soit la date d’entrée du document dans les collections de la Bibliothèque.

Langue et littérature vietnamiennes

La richesse et l’importance du fonds vietnamien de la BnF en font la plus importante collection hors du Vietnam. Les collections vietnamiennes nous offrent une image fidèle de l’état de la langue et de la littérature dans le Vietnam d’aujourd’hui et dans sa diaspora.
Dans la Bibliothèque tous publics (mezzanine de la salle G), le fonds offre à un large public 400 volumes : ouvrages de référence sur la langue et la culture vietnamiennes, des romans contemporains dont certains sont accompagnés de leurs dernières traductions en français ou à défaut en anglais. Le secteur vietnamien du fonds « Langues vivantes : initiation et pratique » propose des dictionnaires bilingues courants et des grammaires élémentaires et manuels de langue au service des personnes désirant apprendre cette langue.
Le fonds en libre accès de la Bibliothèque de recherche (salle W) contient environ 500 volumes de romans en langue originale et d’études linguistiques et littéraires approfondies. De nombreux ouvrages de référence sont aussi proposés : dictionnaires bilingues ou unilingues, généraux et spécialisés, outils biographiques, anthologies… qui permettent aux chercheurs de travailler sur l’ensemble de la production littéraire vietnamienne, des origines à l’époque contemporaine, qu’elle soit produite par des auteurs natifs/nationaux ou de la diaspora.
Dans les magasins sont conservés plus de 60000 titres de monographies dans tous les domaines traditionnellement représentés à la Bibliothèque.

Monographies

Quatre catalogues chronologiques recensent les monographies du fonds vietnamien :
  • le Catalogue du fonds vietnamien 1890-1921 contient plus de 1053 titres d’imprimés en quốc ngữ (« écriture nationale », transcription en alphabet latin de la langue vietnamienne). Ce répertoire révèle un nombre considérable d’auteurs, français et vietnamiens, ainsi que d’une grande diversité de sujets traités et de genres utilisés.
  • le Catalogue du fonds indochinois 1922-1954 est un fonds patrimonial issu du dépôt légal de l’Indochine à l’époque coloniale. Le développement de l’édition en quốc ngữ et l’instauration par Paul Boudet, directeur des archives et des bibliothèques de l’Indochine, du dépôt légal spécifique ont accru considérablement les entrées d’ouvrages vietnamiens : plus de 12 000 ouvrages sont arrivés à la Bibliothèque nationale, surtout entre 1922 et 1940 et dans une moindre mesure entre 1940 et 1954. Ils sont d’une très grande variété : traductions d’ouvrages occidentaux (textes administratifs ou religieux, œuvres littéraires), vulgarisation de l’apport occidental (manuels scolaires et pratiques, textes économiques, juridiques, scientifiques et techniques), œuvres classiques vietnamiennes (littérature vietnamienne et chinoise, textes confucianistes, bouddhistes ou taoïstes), nouvelles créations (roman, théâtre, poésie, littérature pour enfants, essais, textes religieux, ouvrages historiques), etc.
  • les entrées de la période 1960-1979 sont regroupées dans l’Inventaire des livres imprimés vietnamiens 1960-1979 , constitué en majorité des échanges internationaux et d’un certain nombre d’acquisitions et de dons. Cet inventaire recense 1548 ouvrages, dont la majorité provient de la République démocratique du Vietnam.
  • depuis 1980, toutes les entrées sont enregistrées dans le Catalogue général. Les collections vietnamiennes sont par ailleurs conservées dans d’autres départements spécifiques selon leurs thématiques et leurs supports.

Autres catalogues

langues et littératures indiennes

Le fonds des langues et littératures indiennes de la BnF a été constitué dès la fin du XVIIIe siècle et, hormis les ouvrages imprimés en langue anglaise, il comprend un ensemble d’environ 12000 monographies en sanscrit ou en langues vernaculaires (langues indiennes modernes : bengali, hindi, goudjrati…, et langues dravidiennes : tamoul, malayalam…), dont, spécialement pour les langues et la littérature, 600 volumes sont accessibles au chercheur de la salle W et 150 au public de la Bibliothèque tous publics (salle G), sous les cotes 494.2 à 894.2, 494.4 à 894.4 et 494.8 à 894.8.

De très nombreux autres documents (plus de 10000) sont également disponibles dans les autres départements, en particulier en Philosophe, histoire et sciences de l’homme où le lecteur trouvera un riche fonds portant sur les religions (bouddhisme, hindouisme, islam, jainisme et sikhisme).

Autres fonds

Les langue et littérature coréennes sont représentées à la BnF grâce à des dons et échanges réguliers. La Bibliothèque tous publics propose en mezzanine de la salle G un ensemble de près de 400 volumes, dont la moitié en langue originale. En Bibliothèque de recherche, salle W, les lecteurs trouveront un fonds de près de 700 volumes en libre accès.
Plus de 5000 volumes imprimés sont conservés dans les magasins du site François-Mitterrand, ainsi qu’un millier de documents sonores ou d’images animées.
Le fonds khmer est riche, pour sa part, d’un demi-millier de documents, pour la plupart conservés dans les magasins du site François-Mitterrand.