Lettres classiques

Les collections imprimées de langues et littératures grecques et latines se partagent entre les sites François-Mitterrand, Richelieu et Arsenal.

Les lettres classiques en libre-accès

Sur le site François-Mitterrand, les collections de lettres classiques se trouvent en salle H (Bibliothèque tous publics) en salle W (Bibliothèque de recherche). En salle H sont privilégiés, outre les généralités sur ces deux langues anciennes, les corpus bilingues des auteurs classiques ainsi que les éditions critiques les plus importantes. En salle W, le libre-accès propose les mêmes collections avec davantage d’études critiques en anglais, allemand et italien ; à cela s’ajoutent un fonds de littérature grecque byzantine ainsi qu’une sélection de périodiques français et étrangers.
La littérature latine couvre la période de la fondation de Rome (-753) à la chute de l’Empire Romain d’Occident (476). Les littératures latines du Moyen Âge et la littérature « néo-latine » relèvent des littératures nationales correspondantes. La littérature grecque s’étend d’Homère à la fin de la période byzantine (1453).
On notera que les auteurs antiques se trouvent également dans différents départements, en fonction de leur domaine : ainsi les ouvrages sur le droit romain sont à chercher au département Droit, économie, politique, les historiens relèvent quant à eux du département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, etc.
Les éditions princeps incunables et les éditions humanistes des textes classiques sont conservés plus particulièrement à la Réserve des livres rares et à la Bibliothèque de l’Arsenal. Enfin, à Richelieu, au département des Manuscrits, on trouvera notamment de nombreux manuscrits grecs et latins qui ont servi pour l’édition des auteurs classiques.

Ressources en ligne 

Parmi les ressources disponibles aussi bien pour le grand public que pour les chercheurs, plusieurs concernent les auteurs classiques. Il est possible d’y trouver aussi bien les textes en grec ou en latin, des éditions médiévales richement illustrées, des œuvres d’art inspirées des grands récits mythologiques ou des témoignages de leur réception à l’époque contemporaine.

Les expositions virtuelles notamment, sont riches en iconographie autour de la figure d’Homère. Dans un format davantage pédagogique, les site Classes, Passerelles avec par exemple une synthèse sur l’écriture grecque ou les figures de la mythologie antique dans le genre de la Fantasy sont également très utiles.

Enfin, du côté des ressources électroniques disponibles sur place ou à distance pour les titulaires du Pass Recherche, elles permettent l’accès à des bases essentielles pour travailler sur les sources primaires (Loeb Classical Library), pour consulter des études critiques (Classiques Garnier) ou encore des références bibliographiques sur l’Antiquité en général (L’année philologique).

Accéder aux ressources électroniques à distance

Pour en savoir plus :

Billet Ressources en ligne sur l’Antiquité #confinement Printemps 2020 publié en avril 2020 dans le carnet de recherches « l’Antiquité à la BnF »

Voir aussi :

exposition virtuelle Homère - Sur les traces d’Ulysse

L’Antiquité à la BnF

Depuis le XVIe siècle, la littérature grecque et latine constitue un domaine d’excellence de la Bibliothèque. Cette tradition s’est maintenue à travers les siècles, si bien que toute l’histoire de la philologie depuis la Renaissance peut être retracée dans les collections ; en témoigne notamment la présence remarquable de la philologie allemande du 19e siècle dans les fonds du département Littérature et art comme dans ceux du département Philosophie, histoire, sciences de l’homme .
La richesse des collections de la BnF dans le domaine de l’Antiquité gréco-latine ne concerne pas seulement les fonds imprimés, ouvrages de la Réserve des livres rares compris : il faut ajouter les fonds du département des Manuscrits et les collections du département des Monnaies, médailles et antiques. Statues, monnaies, manuscrits et imprimés sont autant de sources primaires et secondaires, liées à l’histoire de la bibliothèque et de son « musée » et qui constituent des sujets de recherche pour de nombreux chercheurs français et étrangers.
De manière complémentaire, la réception de l’Antiquité est une thématique très présente dans les différents sites de la BnF, notamment via la musique (Bibliothèque-musée de l’Opéra), les arts (département des Estampes et de la photographie) et les images animées (département de l’Audiovisuel).
C’est ce souhait de mieux comprendre et faire connaître l’ensemble de ces collections qui est à l’origine de la création d’un carnet de recherches hypothèses, coordonné par les départements Monnaies et Médailles et Antiques, Philosophie Histoire Sciences de l’homme et Littérature et art :

l’Antiquité à la BnF

Les lettres classiques en ligne

Les langues anciennes sont présentes dans le web français sous plusieurs formes : carnets de recherches destinés à un public universitaire, sites pédagogiques créés par des professeurs passionné-e-s, mise à disposition de traductions d’auteurs majeurs ou encore sites militants pour un meilleur enseignement de ces disciplines dès le collège. Une soixantaine de sites sont ainsi collectés régulièrement au titre du dépôt légal de l’internet.

Antiquitas in Gallica

Gallica propose des documents relatifs aux lettres classiques de différents types : manuscrits de la Renaissance reprenant des œuvres antiques,  imprimés aux gravures soignées du 17e siècle, manuels et grammaires diffusés au 19e siècle, dictionnaires etc sont autant de sources pour l’étude des classiques mais également de leur réception depuis les premiers humanistes.
Quelques exemples d’œuvres classiques illustrées :
 Voir aussi, dans le blog Gallica :