Programmes de recherche financés par l'Agence Nationale de la Recherche

L’Agence nationale de la recherche (ANR), établissement public à caractère administratif créé le 1er janvier 2007, est une agence de financement de projets de recherche. Son objectif est d’accroître le nombre de projets de recherche, venant de toute la communauté scientifique, financés après mise en concurrence et évaluation par les pairs.
La BnF s’inscrit comme partenaire principal de plusieurs programmes de recherche ayant obtenu des financements de l’Agence nationale de la recherche ou intervient pour expertise sur des projets financés par l’ANR et portés par d’autres structures en France.

Programmes ANR en cours

La BnF s’inscrit comme partenaire principal de plusieurs programmes de recherche ayant obtenu des financements de l’Agence nationale de la recherche.

Objectif : Le projet ARCH: Ancient Coinage as Related Cultural Heritage établira, pour la première fois, une plate-forme pour l’étude, la conservation, l’archivage et la préservation du patrimoine monétaire du monde antique hébergée par l’université d’Oxford. Les apports historiques et économiques des résultats obtenus grâce aux nouveaux outils développés seront exploités en développant une étude de cas sur l’Espagne et le sud-ouest de la France. Le projet abordera les questions de connectivité monétaire et culturelle et les interactions transpyrénéennes dans l’Antiquité, en collaboration avec d’éminents chercheurs spécialisés dans l’histoire monétaire et culturelle de cette zone géographique, travaillant comme partenaires associés à Oxford, Paris, Bordeaux, Orléans, et Valence. Le projet développera un outil de référence en ligne (Monedaiberica) qui s’appuiera sur des collections publiques et des monnaies connues par les catalogues de vente, ainsi qu’un programme de recherche conçu pour exploiter les opportunités offertes par les données liées du web sémantique (Linked Open Data) : les vocabulaires standardisés et l’ontologie propre aux monnaies grecques seront mis à jour à cette occasion.

Pilote et partenaires : pilote : Andrew Robert Meadows (principal leader, / co-pilote : Frédérique Duyrat (département des Monnaies, médailles et antiques) / principal investigator : Pere Pau Ripollès (Universitat de València)

Financement : ANR-17-JPCH-0003, dans le cadre de l’Initiative de Programmation Conjointe sur le Patrimoine Culturel (le Joint Programming Initiative on Cultural Heritage).

Durée : 36 mois à partir du 1er janvier 2018 ; prolongation jusqu’au 15 septembre 2021.

Objectif : Le projet Foucault Fiches de lecture (FFL) a pour but d’explorer et de mettre à disposition en ligne un large ensemble de fiches de lecture de Michel Foucault conservées à la BnF. Ce corpus de plusieurs milliers de feuillets contient une collection considérable de citations et de références, organisées et commentées par Foucault pour la préparation de ses livres et de ses cours.

 

Pilote et partenaires : Laboratoire TRIANGLE (UMR 5206) (pilote) / ENS/ BnF

Financement : ANR-17-CE38-0001

Durée : 2017-2020

Contribution BnF : Le département des Manuscrits est partenaire de ce programme pour lequel il contribuera par :

la mise à disposition des données et leur sauvegarde pérenne : les images numériques des fiches de lecture seront en effet mises en ligne dans Gallica, vers laquelle pointera la base de données ;

la mise à disposition des données de l’inventaire, mises en ligne dans le catalogue BnF Archives et manuscrits, et leur réutilisation pour les besoins du projet ;

l’apport d’une aide ponctuelle concernant notamment des questions d’indexation ;

participation sur fonds propres aux frais de numérisation à hauteur de 6000 euros.

Pour en savoir plus : carnet de recherche

 

Objectif : LIFRANUM se propose d’identifier et de stabiliser le corpus des productions littéraires francophones nativement numériques et de le construire, en le liant aux productions académiques afférentes, en objet susceptible de fédérer une nouvelle communauté internationnale de chercheurs.

Pilote et partenaires : Equipe MARGE (Université Jean Moulin Lyon 3) / laboratoire en informatique ERIC (Université Lyon 2) / BnF

Financement : ANR CE38 - Révolution numérique : rapports au savoir et à la culture

Durée : 2019-2022

Objectif : Comprendre les bouleversements que connaît la Syrie depuis 2011 constitue un enjeu épistémologique, éthique et également réflexif tant l’engagement du chercheur est devenu quasi inévitable. L’équipe du projet SHAKK (« incertitude » en arabe) entend se saisir de ces différents enjeux dans une perspective pluridisciplinaire et comparative.


Pilote et partenaires : Centre d’études en Sciences sociales du religieux (CéSor), l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) et le département de l’audiovisuel de la Bibliothèque Nationale de France (BnF)

Financement : ANR-17-CE26-0021

Durée : 2017-2020

Contribution BnF :

Avec l’appui logistique, technique et l’expertise du département de l’Audiovisuel de la BnF, l’équipe prévoit de constituer des « corpus de chercheurs » et de concevoir des outils de collecte et d’archivage afin de poser les premiers jalons pour la constitution de collections en vue d’usages (scientifiques, juridiques, mémoriaux, artistiques) futurs.

L’un des objectifs scientifiques majeurs de ce programme est la constitution et la pérennisation d’un fond d’archives audiovisuelles de la révolte et la guerre en Syrie qui sera hébergé par le département de l’Audiovisuel.

L’organisation d’une journée d’étude en avril 2018 est souhaitée à la BnF autour des enjeux techniques, méthodologiques et mémoriaux de l’archivage de sources numériques et vernaculaires dans une perspective comparative.

Pour en savoir plus : carnet de recherche

Objectif : Le programme ANR Nambikwara a pour objectif le déchiffrage, la numérisation et l’édition critique des carnets de terrain de Claude Lévi-Strauss datant de sa seconde expédition au Brésil chez les Nambikwara (1938). Le programme s’inscrit ainsi dans un vaste mouvement international consistant à mettre à la disposition des chercheurs et du public les carnets de terrain des grands anthropologues du XXe siècle.

Pilote et partenaires : Institut Marcel MAUSS (pilote) / Bibliothèque nationale de France / Institut des Textes et Manuscrits Modernes

Financement : ANR-18-CE27-0017 : 355 325 euros

Durée : 48 mois : 2018-2021

Contribution BnF : Numérisation et mise à disposition des carnets.

Pour en savoir plus : carnet de recherche

Objectif : L’objectif du projet est de mettre en ligne une partie importante des collections de la Stabi et de la BnF ainsi que leurs catalogues et d’entreprendre des recherches à grande échelle sur les documents paratextuels.

Pilote et partenaires : CEIAS (UMR 8564, EHESS & CNRS), Centre for the Study of Manuscript Cultures (CSMC), Bibliothèque nationale de France (BnF), Staats- und Universitäts-bibliothek Hamburg Carl von Ossietzky (Stabi).

Financement : FRAL 2018 (ANR & DFG)

Durée : 2019–2022

Contribution BnF : Numérisation et mise en ligne

Pour en savoir plus : carnet de recherche

Programmes achevés

Objectif : Le projet DEF19 a pour objectif principal de combler un manque dans le champ de l’histoire de l’édition, en élaborant un dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle.

Pilote et partenaires : Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (pilote) / Archives nationales / Université Paris Ouest Nanterre La Défense / Bibliothèque nationale de France

Financement : ANR-14-CE31-0008 dans le cadre du programme Création, cultures et patrimoines (DS0804) 2014.

Durée : 2014-2018.

Contribution BnF : Pour alimenter la base de données qui est au cœur du projet DEF19, la BnF met à disposition du programme les données de son catalogue en ligne, ses notices d’autorités « éditeurs », le Répertoire d’imprimeurs-libraires et le Dictionnaire des imprimeurs lithographes du XIXe siècle de Corinne Bouquin.

Pour en savoir plus : Carnet de recherches, DEF19. Dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle, disponible en ligne : <https://def19.hypotheses.org/>.

Objectif :

La musique est partout, jouée, enregistrée, diffusée, écoutée, vendue, offerte, louée. Les fichiers de musique enregistrée sont partout, stockés, streamés, échangés, vendus. Mais rien n’est plus difficile aujourd’hui que de trouver sur le web l’histoire d’une œuvre musicale, son compositeur, son origine culturelle, ses paroliers, ses influences, ses reprises, ses interprétations… Pourtant ces connaissances existent et sont décrites finement dans les systèmes d’information de quelques institutions culturelles et média dans le monde.

Le premier objectif du projet DOREMUS est de permettre aux institutions culturelles, aux éditeurs et distributeurs, ainsi qu’aux communautés de passionnés de disposer de modèles de connaissances communs (ontologies), de référentiels partagés et multilingues ainsi que de méthodes pour publier, partager, connecter, contextualiser, enrichir les catalogues d’œuvres et d’événements musicaux dans le web des données.

Le projet s’appuie sur l’expertise de catalogage des œuvres musicales de Radio France, de la BnF, de la Cité de la musique, du projet collaboratif Discotheka de la société Meaning Engines et sur un corpus de modèles préexistants, en particulier FRBRoo. Les extensions et spécialisations d’ontologies et les vocabulaires qui résulteront du projet devront permettre de décrire les œuvres et événements musicaux, de la musique traditionnelle à la musique classique, leurs relations avec les créateurs, leur environnement culturel, les événements liés à leur création, leurs interprétations, leur fonction sociale, les instruments, les genres musicaux… tout en s’inscrivant dans la continuité des catalogues d’œuvres existants.

La description des œuvres musicales ne prend de sens que si elle est mise à disposition des publics comme élément d’éducation et de culture, utilisée comme outils facilitant la programmation d’émissions et d’événements musicaux, permettant de suggérer de nouvelles interprétations ou servant de source d’inspiration pour d’autres œuvres.

Le second objectif du projet est en effet de construire un outil d’assistance à la sélection d’œuvres musicales. L’outil doit pouvoir suggérer une programmation musicale originale pour une radio spécialisée, choisir des œuvres ou des interprétations particulières pour illustrer la biographie d’un artiste, une période historique, une culture ou un genre musical. Les publics visés par la Cité de la musique, Radio France, la BnF ou le projet Discotheka sont très diversifiés. Ils vont de l’enfant construisant sa culture musicale au mélomane averti en passant au par le curieux découvrant l’univers de la musique à travers son identité culturelle. Le projet dispose de ressources très riches pour mettre au point ce service: historique des programmations musicales d’émissions de radio, historiques de concerts, œuvres sélectionnées pour des disques, playlists.

Le troisième objectif du projet est de construire et valider les outils pédagogiques qui permettront le déploiement des standards, référentiels et technologies dans les institutions culturelles. Le consortium se donne un objectif fort de formation et de dissémination de compétences avec de nombreuses communications dans les conférences internationales, une interaction constante avec les groupes de travail internationaux travaillant sur ces ontologies et référentiels, des échanges avec Europeana, la Library of Congress et la BBC qui soutiennent le projet.
Le projet intègre une équipe de trois doctorants. Le projet produira des résultats concrets, réutilisables et produits pour une diffusion et utilisation internationale : modèles et référentiels pour les œuvres musicales, jeux de données, méthodes et outils pour la connexion des jeux de données, système de recommandation adapté aux œuvres musicales, typologie des usages et publics pour ces outils, documents pédagogiques. L’ensemble des résultats sera publié avec des licences ouvertes.

Pilote et partenaires : OUROUK (pilote) / EURECOM / BnF / Radio France /Cité de la musique / Meaning Engines / Laboratoire d’informatique, de robotique et de micro-électronique / Groupe d’Études et de Recherche Interdisciplinaire en Information et COmmunication

Financement : ANR-14-CE24-0020

Durée : septembre 2014 - 36 Mois

Contribution BnF : fourniture de jeux de données, spécification de conversion d› INTERMARC/A vers le modèle DOREMUS pour les notices de titres uniformes musicaux. 

Pour en savoir plus : Site du projet : https://www.doremus.org/

Autres programmes :
  • ARCHIZ
  • BIBLIFRAM
  • Cahiers Proust
  • CartoMundi
  • DIFDEPO
  • DIGIDOC
  • ECHO
  • EVE
  • HEMEF
  • HistCARTO
  • IDT
  • MANNO
  • MeDIan
  • MONeTA
  • OPTIMA
  • PhotoCréation
  • TransMédie

Votre contact

Peter Stirling

Chargé d'appui aux projets scientifiques

recherche.coordination@bnf.fr

Sur le plan quadriennal de la recherche, l'aide au montage de projets.