Une démarche d’élaboration et une forme inédites, au service de la transformation numérique

Lorsque le projet de Schéma numérique 2020 s’est engagé début 2019, nul n’aurait su prédire son résultat, mais une triple certitude guidait le travail : la réflexion sur le numérique devait être collective, chaque agent devait pouvoir s’approprier la forme proposée, et le fond devait primer.
 

Un projet collaboratif à l’échelle de la BnF tout entière

Explorations autour de la notion de cartographie – 24 janvier 2020 - BnF

Au total, environ 150 personnes se sont impliquées dans des ateliers, des entretiens, une enquête, ou des échanges informels, dont une quinzaine de personnes extérieures (expert du Louvre, cabinet de création graphique, auteur-illustrateur, bibliothécaires, spécialiste des cartes à jouer…).

    La matière, les idées (soit plus de 450 éléments différents liés au numérique, qu’ils soient propres à la BnF ou non), ont été récoltées puis façonnées au cours de quatre phases : 

    • Phase 1 (mars-septembre 2019) : Recueil de besoins et d’idées ; analyse des deux éditions précédentes du schéma numérique (2008, 2016)
    • Phase 2 (octobre-décembre 2019) : Analyse des contenus rassemblés et expérimentation de formes
    • Phase 3 (printemps-été 2020) : Réalisation (prototype de la cartographie et du jeu de cartes)
    • Phase 4 (automne 2020) : Aboutissement (travail graphique, relectures, mise en œuvre du plan de diffusion)
    Prototype de cartographie – avril 2020 - BnF

    La première phase du projet a été accompagnée par l’Acco{Lab, un accélérateur de projets créé fin 2017 par la mission Innovation de la BnF. Ce soutien a favorisé la mobilisation d’une intelligence collective et la visibilité du projet à l’échelle de l’établissement, dès sa conception.

     

    Recherches graphiques : la forêt des collections – septembre 2020 – Laetitia Giocanti

    La dimension collaborative du projet a eu un effet d’entraînement, garantissant la continuité du travail, y compris durant le confinement : la forme choisie collectivement (une cartographie associée à un jeu de cartes) a suscité de la curiosité et des propositions spontanées d’éléments pour enrichir l’ensemble (nouvelle carte documentaire, idée de représentation dessinée…).

    Le pari de la métaphore

    Les ateliers organisés une fois réalisée l’analyse des besoins ont fait converger le travail autour des bienfaits d’une cartographie métaphorique : 

    • plaisir de reconnaître des formes et des lieux familiers, qui surgissent parfois avec un certain humour
    • humanisation du numérique à travers une proposition véritablement habitée
    • invitations à sortir de son périmètre connu pour explorer des champs inconnus
    • expérience offerte à l’utilisateur

    Un dispositif global et évolutif

    Le jeu de cartes documentaires et la cartographie se veulent évolutifs : ces prochaines années, ils pourront accueillir de nouveaux chantiers, proposer des informations complémentaires, etc.

    Conçu comme un service, le schéma numérique suppose également des séances de présentation, des actions de diffusion… Il pourra servir d’appui à des approches transversales à la BnF, ou encore à une réflexion collective autour des sujets numériques.

     

    Contact