Physiologie du Bas-Bleu -  - Frédéric Soulié – Vignettes de Jules Vernier
Maintenant

Autrices oubliées de l'histoire littéraire

Until
Physiologie du Bas-Bleu - - Frédéric Soulié – Vignettes de Jules Vernier

Un nouveau cycle de conférences et lectures met en lumière des autrices oubliées de l’histoire littéraire, de l’époque classique au XXe siècle. Une occasion de découvrir quatre femmes de lettres dont la production littéraire, pourtant très riche, demeure méconnue du grand public.

Loin d’un quelconque effet de mode, les nombreuses redécouvertes d’autrices, de créatrices, d’inventrices qui marquent les premières décennies du XXIe siècle constituent un mouvement de fond, à la fois historique, scientifique et culturel, auquel la Bibliothèque nationale de France s’associe pleinement.

Comment sortir d’une situation héritée de plusieurs siècles de sédimentation de l’histoire littéraire ? Seul le patient travail des chercheurs et historiens de la littérature est en mesure de réévaluer le corpus des sources secondaires de l’histoire littéraire et de rendre à ces autrices oubliées la place qui leur revient. Le récent Femmes et littérature : une histoire culturelle, sous la direction de Martine Reid, constitue de ce point de vue une contribution majeure.

C’est dans cette démarche que s’inscrit la programmation du cycle « Autrices oubliées de l’histoire littéraire » qui invite quatre spécialistes à présenter la vie et l’œuvre de Catherine Bernard (1663-1712), Marie-Anne Barbier (1664-1745), Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859) et Hélène Bessette (1918-2000). En écho, des comédiennes liront des extraits de leurs œuvres et donneront à entendre la beauté de ces textes méconnus.

Voir aussi :
Registre des comptes de la Comédie Française sur lesquels apparaît pour la première fois le mot « authrice », à propos de Brutus, tragédie de Catherine Bernard - Comédie Française