La Petite Bibliothèque parlante 2020 -  - BnF
Prochainement

La Petite Bibliothèque parlante – Festival BnF

Samedi 19 h - 21 h I Dimanche 14 h 30 - 19 h 30
La Petite Bibliothèque parlante 2020 - - BnF

Silencieux le temps du confinement, le site François-Mitterrand de la BnF retrouve la parole et s’ouvre de nouveau à la lecture à voix haute avec La Petite Bibliothèque parlante, le temps d’un parcours dans les espaces de la Bibliothèque, construit en écho à l’exposition Ruines de Josef Koudelka.

On a tous quelque chose en nous de… l’Antiquité ! Le bassin méditerranéen, berceau de notre civilisation, est un territoire ponctué de vestiges antiques qui apparaissent comme des réminiscences de notre histoire, apparitions belles et fugaces de nos fondations. Nos écrivains, toujours, ont su voir en ces témoignages du passé matière à transmission, à rêveries, à fantasmagories. Les voix de Maylis de Kerangal, Micha Lescot, Wajdi Mouawad, Anna Mouglalis, Emmanuel Noblet nous entraînent dans un voyage à travers des textes qui explorent notre mémoire, l’interrogent, la traversent, la réinventent sans cesse.

En partenariat média avec Le Bonbon et France Culture

Samedi 10 octobre 2020

Hébreu 1314, tentative d’autopsie poétique d’un exilé

Par Wajdi Mouawad, accompagné de Alexandra Badea, Victor De Oliveira, Jalal Altawil (sous réserve)

19 h - 21 h – Grand auditorium I Tarif unique 10 €

Wajdi Mouawad, écrivain et metteur en scène aujourd’hui directeur du théâtre de La Colline à Paris, est né au Liban. À 10 ans, il quitte son pays ravagé par la guerre civile. Il quitte aussi sa langue maternelle, qu’il oublie peu à peu et dont il ne lui reste aujourd’hui « que des ruines ». 
À partir du manuscrit d’une bible du XIVe siècle et de son incroyable parcours à travers les âges, les cultures et les religions dans le bassin méditerranéen, et avec la complicité de plusieurs artistes qui ont en commun ce même espace, il a écrit un texte inédit autour de la question de la langue. Il en propose une lecture à plusieurs voix, en forme d’« invitation au voyage ».

Dimanche 11 octobre 2020

Lectures en transat

15 h – 18 h – Frise - Hall Est I Entrée gratuite
En partenariat avec la commission Livre audio du Syndicat national de l’édition

Allongés sur les transats, petits et grands peuvent découvrir et écouter une sélection de livres audio autour de la civilisation méditerranéenne de l’Antiquité à nos jours, d’Homère à Astérix. 

À ce stade de la nuit, par Maylis de Kerangal

14 h 30 - 15 h 15 – Jardin-forêt / Lecture au jardin I Entrée gratuite

Ouverture exceptionnelle du jardin-forêt de la BnF pour une lecture intime et éphémère avec Maylis de Kerangal.
Une nuit de 2013, alors qu’elle écoute la radio pour tromper une insomnie, l’auteure apprend le naufrage d’un bateau de migrants africains au large de l’île de Lampedusa. Le drame fait 350 disparus. C’est le point de départ pour la romancière d’un récit réflexif autour du nom « Lampedusa ».

Voir la bibliographie de Maylis de Kerangal

Gradiva, fantaisie pompéienne de Wilhem Jensen, par Anna Mouglalis

15 h 30 - 16 h 30 – Grand auditorium / Lecture I Tarif unique 10 €

Dans Gradiva, nouvelle publiée en 1903 par l’écrivain allemand Wilhem Jensen, un archéologue allemand est fasciné par un moulage antique d’une « femme qui marche ». Ce texte a donné lieu à de nombreuses interprétations, notamment celle de Sigmund Freud. Anna Mouglalis prête sa voix à ce texte qui met en scène une quête solide comme la pierre et évanescente comme l’existence. 

Mémoires fragiles : paysages numériques pour conserver Palmyre, par Yves Ubelmann

17 h 30 - 18 h 15 – Petit auditorium / Performance en 3D I Entrée gratuite

Après le départ des troupes de l’État islamique en avril 2016, l’équipe d’Iconem (start-up française qui œuvre à la sauvegarde et la numérisation du patrimoine mondial en danger) s’est rendue sur le site de Palmyre en Syrie. L’objectif de cette mission était de numériser, avec l’aide d’archéologues et d’architectes syriens, l’intégralité du site archéologique pour évaluer et documenter ses dégradations successives. Un premier relevé par drone des vestiges de la cité antique a permis de réaliser le modèle 3D de l’ensemble du site.

L’archéologue Yves Ubelmann propose une conférence accompagnée de la lecture d’extraits du roman Boussole de Mathias Énard par le comédien et metteur en scène Emmanuel Noblet.

Voir la bibliographie de Mathias Énard

Noces à Tipasa d’Albert Camus, par Micha Lescot 

18 h 30 – Grand auditorium / Lecture I Tarif unique 10 €

Le comédien Micha Lescot lit Noces à Tipasa d’Albert Camus, récit d’une déambulation à travers les vestiges romains de la station balnéaire, située à 70 km d’Alger. Camus s’exalte de la beauté du site, et son écriture, comme lui, semble « caresser les ruines ». Sa promenade conduit l’écrivain à une méditation philosophique sur les « noces de l’homme avec le monde ».

Voir la bibliographie d’Albert Camus

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès

Entrée 10 € par lecture (tarif unique) – Réservation disponible sous peu

Entrée gratuite pour les détenteurs d’un Pass lecture /culture ou recherche

Entrée gratuite pour les autres manifestations

Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation)

Date et Horaires

Samedi 10 octobre 2020
19 h – 21 h
Dimanche 11 octobre 2020
14 h 30 – 19 h 30

Accès

François-Mitterrand
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim