Cesare Beccaria, Dei delitti e delle pene  -  - D.R.
Prochainement

Milan et l’esprit des Lumières : Cesare Beccaria, les frères Verri et la revue Il Caffe

Cesare Beccaria, Dei delitti e delle pene - - D.R.

Les Lumières lombardes sont généralement considérées comme le fleuron des Lumières italiennes, et Beccaria comme le fleuron des Lumières lombardes. Celui-ci n’a-t-il pas donné dès 1764 le signal du départ de la bataille abolitionniste ? Pourtant, un texte contre la peine de mort avait déjà été rédigé à Florence dès 1760. Et c’est à Florence encore que la peine de mort a été abolie pour la première fois au monde, en 1786. Au-delà de leurs caractéristiques propres, les Lumières lombardes expriment donc aussi une spécificité plus générale des Lumières italiennes. La conférence interroge cette spécificité à partir du rôle pionnier et précurseur de l’Italie dans l’histoire encore jeune de l’abolition de la peine de mort.

Par Philippe Audegean, professeur à l’université de Nice

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès

Entrée gratuite – Réservation recommandée via l’application Affluences ou sur affluences.com (rubrique Bibliothèques)
Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation)

Date et Horaires

Vendredi 11 décembre 2020
18 h 30 – 20 h

 

Accès

François-Mitterrand – Salle 70
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim