Portrait de Camille Saint-Saëns, vers 1870-1880 -  - BnF, Bibliothèque-musée de l’Opéra, Phot MF 20
Terminé

Saint-Saëns : un esprit libre

Until

Bibliothèque-musée de l'Opéra

Portrait de Camille Saint-Saëns, vers 1870-1880 - - BnF, Bibliothèque-musée de l’Opéra, Phot MF 20

La BnF et l’Opéra national de Paris célèbrent le centenaire de la disparition de Camille Saint-Saëns (1835 – 1921) à travers l’exposition Saint-Saëns : un esprit libre, première grande rétrospective consacrée au musicien. À travers quelque 200 pièces -manuscrits musicaux, correspondances, photographies, objets, tableaux, maquettes de décors et de costumes -, elle propose de redécouvrir un artiste étonnant, d’une curiosité insatiable, polyglotte et voyageur infatigable, pianiste virtuose, compositeur de génie et l’un des meilleurs ambassadeurs de la culture française.

À noter
En raison de travaux, cette exposition fermera ses portes le 3 octobre 2021 au soir (et non le 10 octobre).

L'exposition en détail

Chacun a dans l’oreille le célèbre Carnaval des animaux, La Danse macabre ou la Troisième symphonie avec orgue. Mais sait-on encore que Camille Saint-Saëns a composé près de 600 œuvres, qu’il s’est illustré dans tous les genres musicaux, qu’il est l’auteur de 13 ouvrages pour la scène lyrique dans l’ombre de Samson et Dalila, mais aussi de la première musique de film de l’histoire du cinéma, et qu’il était le compositeur le plus joué de son vivant ? Témoin des créations de Faust, de Carmen, de Louise, de Pelléas et Mélisande et du Sacre du Printemps, Saint-Saëns a connu à la fois Berlioz et Rossini, il est toujours là quand Debussy (auquel il a survécu), Ravel ou Stravinsky arrivent sur le devant de la scène. Il assiste à la naissance et à l’évolution de tous les courants esthétiques qui vont traverser près de soixante-dix ans de vie musicale française ; mais plus qu’un simple spectateur, il en est un véritable acteur.

On a quelque peu oublié qu’après des débuts d’enfant prodige - Saint-Saëns commence à composer dès l’âge de 3 ans et donne son premier concert à l’âge de 6 ans - , il devient l’un des plus grands pianistes de son temps, un interprète à la virtuosité et à la mémoire inégalées dont chaque apparition sur scène est un événement ; il est aussi un organiste prodigieux – le meilleur du monde, selon Liszt. Durant près de 80 ans d’une carrière ininterrompue, Saint-Saëns va parcourir les continents, donnant des milliers de concerts, dirigeant des orchestres, assistant aux répétitions de ses œuvres scéniques ou s’isolant pour composer.

Le musicien est aussi un homme d’action et de convictions, le porte-parole d’une génération de compositeurs qui peinent à se faire entendre et qu’il soutient en fondant la Société nationale de musique. Au cœur d’un réseau international, servi par sa notoriété d’auteur et d’interprète, Saint-Saëns œuvre pour le renouveau des répertoires et des lieux de concerts, et exprime ses idées dans la presse sur un ton volontiers polémique. Il devient au fil du temps un véritable ambassadeur de la musique française à l’étranger. Grand voyageur à l’esprit curieux et à l’oreille attentive, passeur de culture, entre sphère latine et sphère germanique, entre Orient et Occident, entre musique du passé et de l’avenir, Saint-Saëns est aussi un esprit libre qui a marqué la vie musicale de son temps.

Les très riches archives qu’a laissées par Camille Saint-Saëns sont le reflet de toutes ses préoccupations et constituent un témoignage exceptionnel sur sa carrière et l’histoire musicale de son temps. Elles sont aujourd’hui réparties entre la Bibliothèque nationale de France qui conserve la grande majorité des manuscrits musicaux des quelques 600 œuvres recensées (vaste ensemble auquel se sont ajoutés de nombreux dons et legs), et la Ville de Dieppe qui détient les papiers, correspondances, souvenirs et objets issus du premier Musée musée Saint-Saëns. L’exposition en présente une large sélection et le catalogue très illustré qui l’accompagne éclaire d’un jour nouveau le musicien et son œuvre.

Marie-Gabrielle Soret, conservatrice au département de la Musique, BnF

Nous remercions le Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française pour la mise à disposition des extraits musicaux diffusés pendant l’exposition.

Couverture du catalogue de l'exposition

Infos pratiques

Important
  • Le pass sanitaire est obligatoire à partir du 21 juillet pour accéder aux expositions et aux événements culturels de la BnF. Plus d’informations
  • Les horaires et modalités d’accès aux sites de la BnF peuvent être soumis à des changements. Consultez-les ici avant votre visite

Horaires

Pictogramme horaires

Tous les jours :
10 h - 17 h

Fermetures exceptionnelles du Palais Garnier disponibles ici

Accès

Pictogramme acces

Bibliothèque-Musée de l’Opéra
8, rue Scribe,
75009 Paris

 

Accessibilité
 
Attention : l’exposition n’est pas accessible aux Personnes à Mobilité Réduite 

Tarifs

L’exposition est accessible avec un billet pour la visite autonome du Palais Garnier,  disponible sur la billetterie de l’Opéra de Paris

Tarif plein :
14 €

 

VOIR AUSSI

Revue de presse

Une passionnante exposition à la bibliothèque-musée de l’Opéra de Paris lève un coin du voile sur la personnalité infinie du compositeur.

Lire l’article

À quel Saint-Saëns se vouer?
Le Figaro

C’est le premier mérite de cette rétrospective : montrer les innombrables visages d’un compositeur que l’on a tôt fait de réduire à quelques pages célèbres et un seul opéra – Samson et Dalila – alors que son catalogue en compte treize.

Lire l’article

Saint-Saëns dessus dessous
Forum Opéra

Tout l’intérêt de l’exposition « Saint-Saëns, un esprit libre » est d’offrir un aperçu complet de l’artiste et de sa longue existence (1835-1921).

Lire l’article

« Saint-Saëns, un esprit libre » (exposition et livre Bnf/Opéra de Paris) – Pour l'amour de l'art – Compte-rendu
Concert classic

Une exposition fabuleuse qui dispose de 200 pépites et retrace la vie étourdissante du musicien prodige.

Lire l’article

Exposition : à la découverte de la vie flamboyante de Camille Saint-Saëns
France Musique