Le Projet Richelieu

Berceau historique de la Bibliothèque nationale de France, le site Richelieu bénéficie, pour la première fois de son histoire, d’un projet de rénovation global. Chantier majeur du ministère de la Culture et de la Communication, réalisé avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le projet favorise l’ambition d’innovation, de modernité et d’ouverture plus large au public.
Cette rénovation considérable trace un nouveau destin pour le site, à la fois bibliothèques et musée, pôle d’excellence mondial et campus pour l’histoire, l’histoire des arts et du patrimoine, espace de promenade, de découvertes et d’échanges. Sur le parcours allant du Louvre à l’Opéra, près des Arts décoratifs, du Palais-Royal et de la Comédie française, Richelieu, avec ses deux entrées rue Vivienne et rue de Richelieu, deviendra en 2021 un passage dans la ville, le lieu de découverte d’un patrimoine exceptionnel, ouvert à tous, au cœur de Paris.
 

Le projet Richelieu en bref

 

La réhabilitation du site Richelieu implique de nombreux partenaires, aux compétences spécifiques et aux rôles complémentaires.

Les commanditaires

Le ministère de la Culture et de la Communication (MCC), maître d’ouvrage, assure 80 % du financement de l’opération.

Le ministère de  de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) est associé à hauteur de 20 %, au profit des bibliothèques partenaires qui cohabiteront avec la BnF.

Montage des échafaudages en toitures - novembre 2017
 

Le pilote de l’opération

L’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture (OPPIC) est mandaté par le MCC et le MENESR pour piloter l’opération.

Les architectes

L’agence Bruno Gaudin a été sélectionnée en juillet 2007 pour mener la rénovation. Elle est associée à trois bureaux d’études techniques : EGIS (tous corps d’état), CASSO (préventionniste) et 8’18 (éclairagiste).
L’architecte en chef des monuments historiques (ACMH), Michel Trubert, intervient pour les parties classées et inscrites du quadrilatère.
L’agence Guicciardini & Magni Architetti est chargée de la scénographique du futur musée de la BnF.

Les utilisateurs

La BnF reste l’exploitant de l’ensemble du quadrilatère Richelieu. De nombreux services de la Bibliothèque sont parties prenantes du projet à des degrés divers, mais deux équipes sont les interlocutrices principales de l’OPPIC : l’équipe Projet Richelieu et le département des Moyens techniques.
L’Institut national d’histoire de l’art (INHA) et l’École nationale des chartes (ENC) sont utilisateurs d’une partie des espaces réaménagés durant la phase 1.

 

Les bâtiments

Un bâtiment de 58 000 m², dont 30 000 m² rénovés et rouverts le 15 décembre 2016.
8 salles de lecture (dont 6 pour la BnF)
2 espaces d’expositions, 1000m² d’exposition permanente, 300m² d’exposition temporaire
Une librairie, un café et des espaces pédagogiques
 28 453 m² de magasins

Les collections

Plus de 22 millions de documents, dont 20 millions pour la seule BnF, répartis entre les différents départements spécialisés : Arts du spectacle, Cartes et plans, Estampes et photographies, Manuscrits, Monnaies, médailles et antiques, Musique.

Le financement

Un budget de 241 millions d’euros, assuré par le ministère de la Culture et de la Communication à hauteur de 80% et par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche à hauteur de 20%.
La BnF finance en plus 10 millions d’euros (sur fonds propres et mécénat).

 

La salle de lecture des Manuscrits - novembre 2016
 

Avant 2011

Novembre 2006 : signature de la convention de mandat qui désigne l’EMOC (Établissement de Maîtrise d’Ouvrage des travaux Culturels) comme pilote du projet de rénovation au nom du ministère de la Culture et de la Communication et du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Juin 2007 : désignation de l’architecte chargé de la rénovation : Bruno Gaudin.

2007-2010 : études architecturales.

6 avril 2010 : fermeture de la moitié du quadrilatère situé le long de la rue de Richelieu.

Septembre 2010-avril 2011 : travaux préparatoires à la rénovation.

Restauration de la salle Labrouste - juillet 2013
 

De 2011 à 2017

Juin 2011-mai 2016 : première phase de travaux dans la moitié du bâtiment située le long de la rue de Richelieu. Rénovation de la salle Labrouste sous la direction de Jean-François Lagneau, ACMH.
    
Mai 2016 : ouverture de l’espace de consultation du département des Cartes et plans site François-Mitterrand, dans la salle de lecture R.

1er octobre-14 décembre 2016 : fermeture de toutes les salles de lecture du site Richelieu (salle Ovale, départements des Arts du spectacle, des Estampes et de la photographie, des Manuscrits, des Monnaies, médailles et antiques), du service de l’accueil et de l’accréditation

15 décembre 2016 : ouverture de la zone rénovée au 58 rue de Richelieu (départements des Manuscrits, Arts du spectacle, Monnaies, médailles et antiques).

13-15 janvier 2017 : inauguration officielle de la zone rénovée

 

 
Démolitions dans l’aile Colbert Est pour créer escaliers et ascenseurs - octobre 2018

De 2017 à 2021

Avril 2017- avril 2020 :travaux de rénovation de la moitié du bâtiment située le long de la rue Vivienne. Tous les départements restent ouverts au public.

Septembre 2018 - juillet 2019 : restauration de la galerie Mazarine et de la chambre de Mazarin sous la direction de Michel Trubert, ACMH

2019 - 2021 : restauration et aménagement de la salle ovale et du Cabinet du Roi, travaux de second œuvre, aménagement du jardin Vivienne et du musée.

2021 : transfert des collections et des services. Réouverture 

 

Durant le chantier de rénovation, l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture (OPPIC, maître d’ouvrage de l’opération), l’agence Bruno Gaudin (architectes), les entreprises de chantier et la Bibliothèque nationale de France s’efforcent de limiter les conséquences de ces travaux sur la vie du quartier. Un tel chantier engendre cependant des nuisances (bruit, poussières) et des modifications des circulations piétonnes et/ou automobiles.

Pour toute question, vous pouvez contacter directement l’équipe du projet Richelieu par courriel : projet-richelieu@bnf.fr

 

Façade rénovée rue de Richelieu - novembre 2016

Focus

La galerie Mazarine

Joyau du XVIIe siècle, la galerie Mazarine fait l’objet d’une ambitieuse campagne de restauration. Elle deviendra en 2021 l’un des espaces emblématiques du musée de la BnF.

Le Cabinet du Roi

Conçu au XVIIIe siècle pour accueillir la collection royale de monnaies et de pierres gravées, le Cabinet du Roi est doté d'un décor et d'un mobilier uniques au monde.

Contacts