Manuscrits - Orient - Asie - Océanie

Les manuscrits orientaux couvrent de nombreuses aires géographiques. La Chine, l’Inde, la Corée, le Japon y figurent avec des fonds d’une grande importance et ancienneté.
Asie du Sud

Sanscrit

Le fonds Sanscrit comporte 1878 manuscrits en langues sanscrite ou prakrite, essentiellement en écriture devanāgarī, bengali, grantha, telugu, sur papier indien ou sur feuilles de palme (ôles). Le fonds contient aussi des grammaires et des lexiques rédigés par des pères missionnaires ou des savants européens.

Un catalogue sommaire a été compilé par Antoine Cabaton dans les années 1910 suivant différents catalogues manuscrits rédigés notamment par Léon Feer à la fin du XIXe siècle.

Jean Filliozat a donné le catalogue sommaire des collections entrées après la publication du catalogue de Cabaton.

Jean Filliozat a donné aussi le catalogue détaillé des 452 premiers manuscrits du fonds Sanscrit, en deux fascicules :

Le signalement et le catalogage détaillé se poursuit dans le catalogue BnF archives et manuscrits

La communication des manuscrits se fait depuis le catalogue ou depuis l’espace personnel.

Pali

Le fonds Pali contient 885 manuscrits en langue pâli et en écriture birmane, thaïe, khmère ou singhalaise, principalement sur feuilles de palme.

Attention, les manuscrits Pali 786-850, 861, 863 et 871 faisaient l’objet d’un dépôt qui a été restitué au Musée des Arts asiatiques Guimet.

Les manuscrits du fonds Pāli ont été décrits par l’École française d’Extrême-Orient sous la direction de Jacqueline Filliozat (CD-ROM consultable sur EFEO PALI DATA dans les bibliothèques des centres de l’École française d’Extrême-Orient)

Indien

Le fonds Indien contient 1064 manuscrits en langues tamoul, telugu, malayalam, singhalais, hindoustani, hindi, urdu, penjabi, marathi, bengali. Le fonds a d’abord été classé par langues avant d’être réuni dans un même ensemble et de faire l’objet d’un catalogue sommaire édité par Antoine Cabaton. Une attention particulière doit être donnée à la concordance des cotes : la cote actuelle du manuscrit est le numéro d’ordre du catalogue de Cabaton (le numéro donné entre parenthèses est l’ancienne cote).

Attention, les manuscrits Indien 1000-1031, 1033, 1045, 1049-1054 faisaient l’objet d’un dépôt qui a été restitué au Musée des Arts asiatiques Guimet.

Les notices du fonds « indien » sont accessibles dans BnF archives et manuscrits.

Certains fonds ont fait l’objet de catalogues détaillés :

  • Manuscrits telugu (Colas, G. et Colas-Chauhan, U., Manuscrits telugu : catalogue raisonné, Paris : BnF. 1995)
  • Fonds bengali (Mukherjee, Prithwindra, « Catalogue du fonds bengali », introduction de Jean Filliozat, Bulletin de l’École française d’Extrême-Orient, tome 72, 1983, p. 13-48)
  • Manuscrits marathi (Tulpule, S. G., « Un catalogue descriptif des manuscrits marathi dans la collection de Charles d’Ochoa de la Bibliothèque nationale Paris / A descriptive catalogue of the marathi manuscripts in the Charles d’Ochoa collection of the Bibliothèque Nationale Paris », Bulletin de l’École française d’Extrême-Orient, tome 75, 1986, p. 105-12
  • Manuscrits urdu, punjabi, sindhi (Husain, A. I., A catalogue of Manuscripts in Paris : Urdu, Punjabi and Sindhi, Karachi, Urdu Development Board, 1967.)
  • Manuscrits tamouls (Vinson, J., Feer, L., Catalogue des manuscrits tamouls, 1866-1903).
  • Manuscrits singhalais (Liyanaratne, J., Catalogue des manuscrits singhalais, Paris, Bibliothèque Nationale, 1983).

La communication des manuscrits se fait depuis le catalogue ou depuis l’espace personnel.

Mayano-polinésien

Manuscrits arabico-malgaches, bataks, balinais, bugis, javanais, lampongs, malais, océaniens.

Asie centrale, orientale

Fonds Smith-Lesouëf chinois

Les 100 premiers volumes ont été catalogués dans le Catalogue des livres et manuscrits chinois collectionnés par A. Lesouëf, consultable sur Gallica.

Le fonds des manuscrits de Dunhuang

Le fonds des manuscrits antérieurs au début du XIe siècle découverts dans la grotte n° 17 de Dunhuang (Chine) qui ont été rapportés en France par la mission Pelliot sont entrés au département en 1910. Ce fonds unique est classé par langues :

Pour des informations plus détaillées sur chacun de ces fonds, consulter le guide numérisé : Manuscrits, xylographes, estampages, les collections orientales du département des Manuscrits par Annie Berthier. Les manuscrits sont disponibles sur place et consultables sur autorisation du conservateur.

Pelliot Asie centrale

Les collections Pelliot se subdivisent en différents fonds :

Fonds Mandchou

Les ouvrages en mandchou imprimés en Chine pendant la dynastie des Qing (1644-1911) sont regroupés dans le fonds mandchou décrit dans le Catalogue du fonds mandchou, consultable sur Gallica ou par le catalogue BnF archives et manuscrits. La consultation de ces imprimés se fait en différé.

Japonais

Fonds japonais ancien (avant 1868) :

Il est composé du fonds Japonais et du fonds Smith-Lesouëf japonais ; il représente environ 900 titres, soit 2 000 volumes.

Ces deux fonds sont partiellement décrits dans BnF archives et manuscrits.

  • Le catalogue papier du fonds japonais est consultable en ligne, ou en salle de lecture du département des Manuscrits sous la cote « Bur Or M4 » et « M4 bis » (à demander au président de salle).
  • Le catalogue Smith-Lesouëf japonais est consultable en ligne, ou en salle de lecture du département des Manuscrits sous la cote « Bur Or M4 quater » et « Bur Or M3 ».

Usuels japonais en salle de lecture :

Actuellement, 150 titres d’usuels sont disponibles pour la consultation directe en salle de lecture. 200 titres de semi-usuels sont disponibles sur demande. Les domaines couverts concernent les généralités, les dictionnaires biographiques, les catalogues de manuscrits, l’histoire de l’art, la paléographie et l’histoire du livre.

Imprimés japonais publiés après 1868 :

  • Leur communication se fait en différé. On peut faire sa demande de consultation par le catalogue
  • Les cotes Japonais 1 à 499 et à partir de 3 500 ont un délai de 2 jours.
  • Les cotes japonais 500 à 3 499 sont livrées par navette le mercredi et le vendredi à 15h.

Catalogues des imprimés japonais publiés après 1868 :

  • Imprimés japonais entrés avant 1969 : le fichier auteurs-titres est consultable en salle Ovale sur le site Richelieu.
  • Imprimés japonais entrés de 1970 à 89 : les catalogues en mode image sont consultables en ligne : 1970-1979, 1980-1989, ou en libre-accès en salle de lecture du département des Manuscrits, sous la cote CAT XII 1 et 3.
  • Imprimés japonais entrés de 1990 à 2003 : le fichier est consultable en salle Ovale sur le site Richelieu.
  • Imprimés japonais entrés depuis 2004 : le fichier rétroconverti est consultable via le Catalogue général ou en libre-accès en salle de lecture du département des Manuscrits sous la cote CAT XII 4.
  • Pour les périodiques japonais : le fichier est consultable en salle Ovale sur le site Richelieu.
Fonds d’imprimés et d’estampages chinois

imprimés anciens Chinois

Le fonds des imprimés chinois anciens (xylographes) est constitué d’environ 150 000 fascicules chinois brochés, acquis à partir de 1668, la plupart reliés aux XVIIIe et XIXe s. à la Bibliothèque. Ils sont enregistrés sous les cotes Chinois 1 à Chinois 15 936. Le fonds est encyclopédique et conserve des ouvrages imprimés entre la dynastie des Ming (1368-1644) et la fin du XXe siècle. Il contient aussi un petit nombre de manuscrits, de cartes, d’albums de peinture, d’albums d’estampages, etc., ainsi que des monographies et des périodiques publiés au XXe siècle, jusqu’en 1973.

Les 9080 premiers volumes sont décrits dans le Catalogue des livres chinois établi par Maurice Courant selon un classement thématique. Il est consultable en mode image sur Gallica ou en ligne dans BnF archives et manuscrits.

Beaucoup d’ouvrages sont reliés en plusieurs volumes ayant chacun leur cote propre et chaque volume doit faire l’objet d’une demande individuelle.

La consultation de ce fonds d’imprimés anciens se fait en différé, à l’exception de certains ouvrages de formats exceptionnels (nains, atlas, rouleaux, etc.) conservés sur place.

imprimés documentaires Chinois

Les imprimés documentaires (monographies et études diverses sur la Chine ancienne, fac-similés, ouvrages de référence) acquis à partir de 1974 sont répartis en 3 formats : 8° (octavo), 4° (quarto), F° (folio).

Ils sont enregistrés dans le fichier du fonds chinois, en salle de référence du site Richelieu de la BnF (couloir des usuels 800-900).

La consultation de ces imprimés se fait en différé.

périodiques chinois

Il compte près de 150 titres de périodiques dont certains continuent d’être acquis.

L’état de la collection est indiqué dans le fichier du fonds chinois, en salle de référence du site Richelieu de la BnF (couloir des usuels 800-900).

La consultation de ces périodiques se fait en différé.

restampages chinois

Le fonds des estampages chinois se subdivise en fonds portant le nom du collectionneur qui en a fait don : Pelliot, Chavannes, Liebenthal, Segalen, etc.

Pour les estampages Pelliot et Chavannes, le catalogue manuscrit par Wang Zhongmin (Wang Tchong-min) est consultable en salle de lecture et en fiches dans le fichier chinois en salle de référence du site Richelieu de la BnF (couloir des usuels 800-900).

Pelliot A et B

Le fonds Pelliot, constitué de textes de référence, monographies locales, congshu (anthologies), etc. rapportés par Paul Pelliot, sont entrés au département des Manuscrits en 1910. La plupart sont des imprimés, mais le fonds comporte également des manuscrits, des albums d’estampages et des inscriptions oraculaires sur os.

Le fonds Pelliot A contient 329 cotes et le fonds Pelliot B 1745 cotes (soit 2074 titres en 5288 volumes reliés).

Une liste établie par Paul Pelliot est accessible en ligne dans BnF archives et manuscrits. Le catalogue manuscrit par Wang Zhongmin (Wang Tchong-min) en deux volumes est consultable en salle de lecture.

Le fichier par titre et auteur se trouve en salle de référence du site Richelieu de la BnF (couloir des usuels 800-900).

La consultation de ces imprimés se fait en différé, sauf pour les formats exceptionnels et la tranche de cotes Pelliot B 1600 à B 1745.