Charles Baudelaire, Autoportrait, vers 1860. Plume et crayon rouge. Paris, Bibliothèque de l’Institut, Collection Spoelberch de Lovenjoul -  - © RMN - Grand Palais (Institut de France) / Gérard Blot | BnF, délégation à la Communication. Paris, 2021
Terminé

Baudelaire et les traditions poétiques

Charles Baudelaire, Autoportrait, vers 1860. Plume et crayon rouge. Paris, Bibliothèque de l’Institut, Collection Spoelberch de Lovenjoul - - © RMN - Grand Palais (Institut de France) / Gérard Blot | BnF, délégation à la Communication. Paris, 2021

En écho à l’exposition Baudelaire, la modernité mélancolique, la BnF coorganise un colloque international intitulé « Baudelaire et les traditions poétiques ».

Souvent célébré comme le chantre de la modernité, Baudelaire semble se tenir à l’écart des ruptures. Les choix esthétiques qui sont les siens, des Fleurs du Mal au Spleen de Paris, visent à réinscrire une démarche créatrice – et l’invention formelle qui l’accompagne, de la permanence du vers à la promotion du poème en prose – dans une continuité sensible et vivante, toujours réfléchie.

Colloque international organisé par Aurélia Cervoni, Henri Scepi et Andrea Schellino.

Programme

Matinée

9h30 - Présentation de l’exposition « Baudelaire, la modernité mélancolique » par Jean-Marc Chatelain, directeur de la Réserve des livres rares de la BnF.

10h - Baudelaire et la tradition du pittoresque par Kazuya Tsukiyama

10h20 - Du sonnet comme compte rendu : les traditions poétiques de la critique d’art par Julien Zanetta

10h40 - Nu photographique, nu poétique : la métaphore et le corps moderne chez Baudelaire par Raisa Rexer

11h - Discussion et pause

11h50 - « Un système est une espèce de damnation » : la tradition Baudelaire par Marisa Verna

12h10 - Baudelaire influencé et influenceur par Jean-Pierre Bertrand

12h30 - Discussion

Après-midi

14h30 - Baudelaire, « complètement dégoûté de la littérature » par Aurélie Foglia

14h50 - Baudelaire moraliste désagréable. Remarques sur les maximes du Spleen de Paris par Adrien Cavallaro

15h10 - Arracher la lune du ciel : Baudelaire et le mythe de la femme lunaire par Federica Locatelli

15h30 - Discussion et pause

16h20 - Une « ressemblance intime » : Baudelaire traducteur de Poe par Laura Santone

16h40 - Baudelaire et la dialectique de l’horreur par John E.Jackson

17h - Discussion et clôture

 

En partenariat avec l’Institut des textes et manuscrits modernes et l’université Sorbonne Nouvelle.

 

En savoir plus sur l’exposition Baudelaire, la modernité mélancolique

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès

Entrée gratuite – Réservation recommandée via l’application Affluences ou sur affluences.com
Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation)

Date et Horaires

Samedi 20 novembre 2021
9 h 30  - 18 h

Accès

François-Mitterrand - Petit auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

 

Autour de l'exposition “Baudelaire, la modernité mélancolique”