Terminé

Colloque - André Gide, un intellectuel engagé pour son temps et le nôtre

22 nov. 2019

Petit auditorium

Cent cinquante ans après sa naissance, ce colloque rend hommage à André Gide, qui fut salué comme le « contemporain capital » que ses multiples détracteurs s’empressèrent d’enterrer. Il reste remarquablement présent dans la vie intellectuelle et littéraire.

Les textes d’André Gide constamment réédités, relus et étudiés, mais aussi son itinéraire intellectuel, moral, politique continuent d’être interrogés et discutés. Bien des aspects de la singularité de l’écrivain entrent en résonance avec nos préoccupations contemporaines : ses écrits restent une véritable école de libération et d’affirmation de soi ; le devoir de faire de soi « le plus irremplaçable des êtres » ou le refus de « sacrifier aux idoles » qu’il défendait sont d’une actualité brûlante. Par ailleurs, Gide, souvent caricaturé en égotiste, n’a au contraire cessé de témoigner intérêt et compassion envers l’humanité souffrante et les invisibles de tous ordres : face aux accusés de cours d’assises, au milieu des réfugiés de guerre, des peuples colonisés ou aliénés par des dictatures, il a tenu un discours de responsabilité et de solidarité d’une portée universelle. Ainsi la vraie force de la parole gidienne est d’avoir su s’incarner dans une œuvre polymorphe, à la fois classique et novatrice.

Journée d’étude proposée en partenariat avec l’Association des Amis d’André Gide (AAAG), à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance d’André Gide (1869-2019).

PROGRAMME

9 h 30 – Ouverture
Par Thomas Cazentre, département des manuscrits, BnF

10 h – Du bon usage de la dissidence
Par Pierre Masson, professeur émérite, université de Nantes

10 h 30 – Gide, un engagement pour aujourd’hui
Par Stéphanie Bertrand, maître de conférences, université de Lorraine

11 h – Pour une Europe des lettres. Gide face à la « crise de l’esprit »
Par Paola Codazzi, université de Haute-Alsace

11 h 30 – Présentation de manuscrits (sur écran)
Par Thomas Cazentre, BnF

12 h – Pause

14 h 30 – Gide et la question des réfugiés
Par Jocelyn Van Tuyl, professeur, université de Sarasota

15 h – Gide et la générosité
Par Martine Sagaert, professeur émérite, université du Sud Toulon-Var

16 h – Gide e(s)t le criminel
Par Jean-Michel Wittmann, professeur, université de Lorraine

16 h 30 – Chez Gide, l’essentiel c’est la contingence
Par David Walker, professeur émérite, université de Sheffield

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès
 

Entrée libre et gratuite

Date et Horaires

Vendredi 22 novembre 2019
9 h 30 – 17 h

 

Accès

François-Mitterrand - Petit auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

 

 
 

 

Photo : © Marc Allégret