Ex : 15-07-2024 - 16-07-2024
« Le Mahabharata », mise en scène de Peter Brook
Jean-Vilar

Le « Mahabharata » de Peter Brook (1985). Retour sur un spectacle mythique du festival d’Avignon

- 14 h 30 – 16 h

Dans le cadre de l’hommage à Alain Crombecque, la BnF organise une table ronde autour du Mahabharata de Peter Brook (1985), spectacle mythique du festival d’Avignon.

Lire la suite
 « Olympic Esport Series », série de compétitions sur des simulations de sport virtuel
François-Mitterrand

Compétition de salon, e-sport et sport virtuel

- 18 h - 20 h

Détentrice de la première collection publique de jeux vidéo diffusés en France, la BnF propose un cycle de conférences qui explore l’évolution de la production vidéoludique. En écho aux JO de Paris 2024, cette table ronde aborde le sport et les jeux vidéo, deux processus culturels qui semblent être en convergence. 

Lire la suite
Mécénat
INHA

Le Bréviaire de Charles V

- 18 h 15 - 19 h 30

Réalisé vers 1370 pour le roi de France Charles V (1338-1380) à l’usage de la Sainte-Chapelle de Paris, ce bréviaire, richement illustré de 33 miniatures, est l’une des productions les plus abouties de l’enluminure gothique. Classé Trésor national ce bréviaire est entré dans les collections nationales grâce au soutien de mécènes, de grands donateurs français et internationaux, aux participants du dîner annuel en faveur des acquisitions 2023, à appel au don auprès de particuliers et au Fonds du patrimoine.

Lire la suite
Auditorium, site François-Mitterrand
François-Mitterrand

Hommage à Italo Calvino

- 18 h 30 - 20 h

Les membres de l’Oulipo célèbre le cinquantenaire de la parution des Villes invisibles d’Italo Calvino et rendent hommage à l’auteur par une grande lecture.

Lire la suite
Pêche à marée basse, de Joseph Mallord William Turner
François-Mitterrand

J.M.W. Turner et les paysagistes anglais

- 18 h 30 - 20 h

La BnF poursuit son cycle de conférences en histoire de l’art avec une quatrième édition consacrée aux paysages. Cette séance interroge le paysage tel que Turner et d’autres peintres britanniques, notamment John Constable, l’ont réinventé en inscrivant la présence de l’homme dans la nature.

Lire la suite