Les membres d'Accidental Queens lors d'une conférence à Atlanta -  - © Accidental Queens - Tous droits réservés
Terminé

Villa Albertine, retour sur la résidence d’Accidental Queens à Atlanta

18 h - 20 h

Petit auditorium

Les membres d'Accidental Queens lors d'une conférence à Atlanta - - © Accidental Queens - Tous droits réservés

Détentrice de la première collection publique de jeux vidéo diffusés en France, la BnF propose un cycle de conférences qui explore l’évolution de la production vidéoludique. Cette séance invite les membres du studio Accidental Queens à revenir sur leur résidence à Atlanta. 

Fondé initialement par trois femmes, Accidental Queens est un studio de développement de jeux vidéo qui explore des sujets de la vie quotidienne ainsi que des questions de société, à travers des outils de narration innovants. Déconstruction des genres, intimité numérique, fake news, etc. sont autant de thèmes qu’abordent leurs jeux A Normal Lost Phone, Another Lost Phone: Laura’s Story et Alt-Frequencies, récompensés dans de nombreux festivals.

Avec Diane Landais, programmatrice et cofondatrice d’Accidental Queens, Miryam Houali, artiste et cofondatrice d’Accidental Queens, Simon Bachelier, producteur freelance ; modération par Jean Jouberton, diplômé de l’École du Louvre et de l’université Sorbonne nouvelle

 

Le jeu vidéo à la BnF

De la console Odyssey à la PlayStation ou à la Super Nintendo, des cartouches aux logiciels en passant par les disques optiques, la BnF conserve les jeux vidéos diffusés en France et leurs supports : détentrice de la première collection publique de jeux vidéo en France, elle est devenue un acteur majeur de la conservation du patrimoine vidéoludique.

Objet culturel inventif et populaire, le jeu vidéo a fait son entrée dans les collections de la Bibliothèque nationale de France il y a plus de 25 ans. En 1992, sur le modèle du dépôt légal des imprimés, les éditeurs de jeux vidéo ont l’obligation d’y déposer les jeux vidéo distribués en France. Grâce à ce dispositif, la Bibliothèque conserve aujourd’hui plus de 17 000 titres de jeux vidéo, français comme étrangers.

Chaque année, la collection s’enrichit d’environ un millier de jeux entrés par dépôt légal, dons ou acquisitions. Le plus ancien date de 1973 et a été édité pour la première console de salon, la Magnavox Odyssey, acquise par la BnF. La collection du département de Son, vidéo, multimédia de la BnF, en perpétuelle évolution, rassemble tous les types de supports : cartouches, cassettes logicielles, disquettes et disques optiques, éditions simples ou collectors ainsi qu’un ensemble de consoles anciennes.

Les jeux vidéo collectés au titre du dépôt légal sont accessibles aux chercheurs et aux professionnels en salle P de la bibliothèque de recherche tandis qu’une sélection de jeux contemporains, sur PC, tablettes, consoles et en réalité virtuelle, est proposée en salle A de la bibliothèque tous publics.

Voir cet événement

Cet événement sera diffusé sur notre chaîne Youtube et sur cette page le 17 janvier à 18 h.

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès
 

Entrée gratuiteRéservation conseillée
Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation)

Date et Horaires

Mardi 17 janvier 2023
18 h – 20 h

Accès

François-Mitterrand - Petit auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

 

Tout le cycle Les Rendez-vous du jeu vidéo